La banque d'un monde qui change

Coupe Davis - La France sans Tsonga face aux Etats-Unis (AFP)

  • 10.04.2008

WINSTON-SALEM (Etats-Unis), 9 avr 2008 (AFP)

Jo-Wilfried Tsonga, touché à un genou, a dû renoncer mercredi au quart de finale de la Coupe Davis face aux Etats-Unis, de vendredi à dimanche à Winston-Salem: ce qui constitue un coup dur pour l'équipe de France simplifie aussi les choix du capitaine Guy Forget. A la suite du forfait du finaliste de l'Open d'Australie, les simples devraient être disputés par Richard Gasquet et Paul-Henri Mathieu, alors que Michaël Llodra sera a priori associé en double à Arnaud Clément, qui prend numériquement la place de Tsonga dans le groupe. Vu l'abondance de biens actuelle dans le tennis français masculin - Gasquet est 10e mondial, Mathieu 12e et Tsonga 13e -, Forget avait choisi d'emmener cinq joueurs en Caroline du Nord et d'attendre le dernier moment, jusqu'au tirage au sort jeudi, pour décider de sa composition d'équipe. Un luxe mais aussi un sacré casse-tête pour le capitaine à l'heure de trouver la meilleure solution pour contrer la puissance de feu d'Andy Roddick, James Blake et des frères Bryan qui, en décembre dernier, ont apporté aux Etats-Unis leur première victoire en Coupe Davis depuis douze ans. Cette semaine, le camp français était surtout inquiet au sujet de l'ampoule à la main droite dont souffre Gasquet, coutumier du fait, jusqu'à l'annonce mercredi du forfait de Tsonga, blessé au genou droit lors du quart de finale de double qu'il a disputé mercredi dernier à Miami aux côtés de... Gasquet. Une IRM (Imagerie par résonance magnétique) passée à Winston-Salem a "montré une inflammation du ménisque interne", selon la Fédération française. Tsonga, qui devait regagner la France dès mercredi, devra observer un repos de huit jours, avant d'entamer sa préparation pour la saison de terre battue.

Retour sur terre

A priori rien d'alarmant donc même si la blessure concerne un joueur dont l'éclosion a été retardée par une succession de pépins physiques, au dos surtout. Après sa finale à sensation à Melbourne, Tsonga avait fêté sa première sélection en Coupe Davis en février lors de la victoire 5-0 de la France en Roumanie. Depuis, la tendance est plutôt à un retour sur terre, lui-même reconnaissant avoir besoin de retrouver de la fraîcheur. Sa tournée américaine a été moins flamboyante qu'il ne l'espérait et, autant à Indian Wells qu'à Miami, il a joué avec une attelle à un doigt, qui l'empêchait de replier le doigt pour tenir convenablement sa raquette. A Miami, il avait aussi été vu à plusieurs reprises se tenant le coude et grimaçant. Son absence prive néanmoins la France d'un sacré puncheur et aussi d'un joueur charismatique, qui n'avait pas hésité à ouvrir une petite bataille verbale avec Roddick sur le thème du "qui à peur de qui?". Pour le suppléer face aux Etats-Unis, Forget ne devrait pas hésiter à choisir Mathieu, même si l'option Llodra n'est pas à exclure, surtout lorsqu'on prend en compte la surface très rapide choisie pour cette rencontre.

ep-jk/mch

(AFP)