La banque d'un monde qui change

Les Célébrités du Juste milieu, d'Honoré Daumier, au musée d'Orsay

  • 18.05.2005
Daumier,
Les Célébrités du Juste milieu (1832-1835)
Étude et restauration
Musée d'Orsay
25 mai - 28 août 2005

Les 36 bustes-charges des Célébrités du Juste milieu d'Honoré Daumier, restaurés avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, viennent de retrouver leur place au musée d'Orsay à la faveur de l'exposition qui leur est consacrée.

C'est par une convention signée en février 2002 entre la Direction des musées de France, le musée d'Orsay et la Fondation BNP Paribas qu'ont pu être menées par le Centre de recherche et de restauration des musées de France l'étude et la restauration de ces sculptures.

La restauration des Célébrités du Juste milieu

Entre 1832 et 1835, à la demande de Charles Philipon (1800-1862), fondateur des journaux satiriques La Caricature et le Charivari, opposés à la monarchie de Juillet, Honoré Daumier (1808-1879) modèle une quarantaine de bustes-charges, en terre crue peinte à l'huile, dont subsistent trente-six sculptures, toutes conservées au musée d'Orsay. Connus sous le nom Les Célébrités du Juste milieu et non les "Parlementaires", seuls vingt-six des personnages représentés exercèrent effectivement un mandat parlementaire. Ils servirent de modèles à Daumier pour les lithographies parues dans La Caricature et le Charivari. Députés, pairs de France mais aussi proches de Daumier, tel Philipon lui-même, cohabitent ainsi dans une galerie de portraits parfois cruels, toujours drôles, qui dépassent le simple enjeu de la caricature.

Grâce au généreux soutien de la Fondation BNP Paribas, une étude systématique des bustes a pu être conduite au sein du C2RMF par les restauratrices Agnès Cascio et Juliette Lévy, à l'issue de laquelle il a été possible d'envisager la restauration plus approfondie d'une dizaine d'entre eux, les autres faisant l'objet d'une campagne plus légère. En effet, l'ensemble, d'une extrême fragilité structurelle (la terre crue se délitant sans cesse) a subi au cours de son histoire un nombre important de restaurations (1878, 1927, 1969, 1979), qui ne permettaient plus de distinguer le travail de Daumier des interventions postérieures. De précieuses photographies prises en 1861 à l'initiative du fils de Philipon témoignent de la claire volonté de Daumier d'individualiser chaque buste dont le format, le modelage, la carnation et les couleurs des vêtements se révèlent, à l'analyse, plus contrastés qu'on ne le supposait. Les restaurations interventionnistes mais salvatrices du sculpteur Fix-Masseau en 1927, en vue de l'édition en bronze des terres crues par la galerie Sagot-Le Garrec qui en était devenue propriétaire, ont contribué à leur sauvetage. Certains bustes, comme ceux d'Argout ou Philipon se trouvaient quasiment dans leur état primitif, n'ayant subi ni remodelage ni repeint : après nettoyage, le retour à la polychromie d'origine a permis de retrouver tout le raffinement des couleurs employées par Daumier.


Invitation-d'ArgoutKeratryLefebvre



L'exposition Daumier, Les Célébrités du Juste milieu – Etude et restauration

Cette exposition-dossier, dont le commissariat est assuré par Edouard Papet, conservateur au musée d'Orsay, réunit pour la première fois, les terres crues et les lithographies qu'elles ont inspirées, mais aussi, pour une vingtaine d'entre eux (d'Argout, Baillot, Barthe, Cunin-Gridaine, Delort, Dupin, Etienne, Fulchiron, Guizot, Kératry, Montlosier, Odier, Persil, Philipon, Royer-Collard, Sébastiani, Vatout, Viennet…) des portraits réalistes des personnages épinglés : médaillons de David d'Angers, études de Devéria, lithographies contemporaines.
Des portraits-charges sculptés contemporains de la création des bustes, notamment par Dantan, replaceront dans leur contexte historique ceux de Daumier, uniques en leur temps. Quatre bustes, dont l'identification demeure problématique (Inconnu, dit Falloux, Lucas [ex-Pelet de la Lozère], Sémonville ou Broglie [ex-Soult], Roederer [ex-Verhuel de Sevenhaar], seront confrontés aux portraits de leurs possibles modèles.
L'exposition se termine par une section consacrée à la restauration proprement dite, autour du buste de Persil, l'un des pires ennemis de la liberté de la presse. Particulièrement photographié depuis 1861, le buste-charge de celui que Philipon et son équipe suspectaient aimablement de "descendre d'un anthropophage ramené par le capitaine Cook" témoigne des vicissitudes traversées par cet ensemble exceptionnel dans l'histoire de la sculpture du XIXe siècle. Le dossier scientifique du C2RMF (radiographies, analyses des matériaux et des pigments colorés, etc.) rendra compte de la démarche qui a été suivie pour l'ensemble de la série.

La Fondation BNP Paribas

Mécène fidèle et reconnu des musées et des monuments, la Fondation BNP Paribas s'attache à préserver et à faire connaître leurs richesses. C'est ainsi qu'elle apporte son soutien à la publication d'ouvrages sur leurs collections, et qu'elle contribue à la restauration de leurs chefs-d'œuvre.
Restaurer des œuvres abritées dans les musées et monuments pour préserver, mettre en valeur et faire découvrir ce patrimoine, tel est l'objet du programme BNP Paribas pour l'Art lancé en 1994, sous le patronage du Ministère de la culture et de la communication.
Depuis son lancement, ce programme a conduit à la restauration d'une centaine d'œuvres parmi lesquelles le plafond de Mercure peint par Michel II Corneille dans les appartements de la reine au château de Versailles ou plus récemment, la collection Chaissac conservée au musée de l'Abbaye Sainte-Croix aux Sables d'Olonne.
Cette entreprise se poursuit avec les restaurations en cours de la sculpture Notre-Dame de Grâce au musée des Augustins à Toulouse, des fresques de Matteo Giovannetti de la chapelle Saint-Martial au Palais des Papes d'Avignon, de cinq portraits de membres de la famille d'Orléans au musée national du château de Compiègne, et de cinq œuvres de Niki de Saint Phalle au MAMAC de Nice.


Informations pratiques et Contacts

Musée d'Orsay
: 62, rue de Lille - 75007 Paris
Horaires d'ouverture : tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h, le jeudi de 10h à 21h45 et le dimanche de 9h à 18h
Publication : Daumier, Les Célébrités du Juste milieu (1832-1835), RMN – Fondation BNP Paribas, 128 pages