La banque d'un monde qui change

Alizé Cornet (FRA/N.19, qualifiée pour le deuxième tour en battant l'Ukrainienne Vakulenko): "J'ai eu un peu de trac comme avant chaque match que je fais, un ITF ou un Grand Chelem, mais pas plus que ça. J'ai été étonnée. J'en ai eu ni trop, ni pas assez. C'était juste parfait. Je suis entrée dans les meilleures conditions possibles. Je dois avouer que je m'attendais à ce qu'elle joue moins bien. J'ai été solide dans les moments importants. Ce n'était pas un niveau de jeu très élevé. Sur la balle de break, j'ai juste très bien joué les points. C'était très important de faire ça à 4-4. J'ai été reboostée à fond et les deux derniers jeux ont été plus faciles pour moi. Je trouve qu'elle s'est pas mal déplacée aujourd'hui (dimanche). Je me sentais un peu fatiguée aussi. J'étais venue un peu tôt ce matin. Je suis arrivée au club à 10H00. Physiquement, j'en ai un peu +chié+,
comme on dit. Le Central n'était pas trop plein. Ca faisait intime. C'était très bien pour mon premier match. Ca m'a fait rentrer dans de bonnes conditions. (Son prochain match contre Errani ou Dulko) Ce sont deux joueuses de terre. Ca risque d'être un match très long. C'est largement jouable et largement dans mes cordes pour que ça passe."

sc/aj

(AFP)