Lancement du Plan Solidarité Jeunesse : la priorité de la rentrée pour la Fondation BNP Paribas

  • 14.09.2021

Le Groupe BNP Paribas s’engage pour les jeunes sur plusieurs terrains, comme employeur, comme banque et comme acteur engagé dans la société. Cette dernière mission est notamment relevée par la Fondation BNP Paribas, qui est à l’écoute des fragilités des jeunes. Les conséquences de la pandémie de la Covid-19 sont plus que jamais d’actualité : décrochage scolaire, isolement, perte de repères... Pour réagir, la Fondation BNP Paribas lance un plan exceptionnel en aidant 14 associations autour de trois axes : continuité pédagogique, précarité et détresse psychologique et physique.

Une génération Covid-19 en proie aux bouleversements

Malgré les dispositifs prévus pour venir en aide aux victimes directes ou indirectes de la crise sanitaire, les jeunes sont de plus en plus nombreux à appeler à l’aide. Début 2021, plus de sept étudiants sur dix se déclaraient inquiets pour leur réussite scolaire, leur santé mentale et leur insertion sur le marché de l’emploi. Une inquiétude renforcée par une paupérisation toujours plus importante : 21% des mineurs sont aujourd’hui en situation de pauvreté, et les moins de 30 ans représentent la moitié des personnes pauvres en France alors qu’ils constituent seulement 35% de la population. 

Face à ce constat préoccupant, la Fondation BNP Paribas a décidé d’aider les acteurs spécialisés en prise directe avec le terrain aux côtés des jeunes dans leur quotidien. Une aide pour aller plus loin, plus vite, plus fort dans les actions menées en faveur de la jeunesse fragilisée.  


Le Plan Solidarité Jeunesse engagé par la Fondation BNP Paribas soutient 14 associations aux programmes axés autour de 3 priorités : continuité pédagogique, précarité et détresse psychologique/physique. 

Label Plan Solidarité Jeunesse

Chiffres clés

1 personne pauvre sur 2

A MOINS DE 30 ANS EN FRANCE

   31,3%  

DES ÉTUDIANTS VIVENT EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ EN 2021

1 jeune sur 6

A ARRÊTÉ SES ÉTUDES EN RAISON DE LA CRISE SANITAIRE

1 jeune sur 3

A RENONCÉ AU MOINS UNE FOIS À DES SOINS POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Isabelle Giordano, Responsable mécénat Groupe et Déléguée générale de la Fondation BNP Paribas


« La crise de la Covid-19 rappelle et exacerbe les difficultés économiques et sociales importantes auxquelles sont confrontés de nombreux jeunes dans notre pays. Les associations que nous accompagnons dans le cadre du Plan Solidarité Jeunesse leur redonnent confiance en l’avenir.  Elles leur apportent une aide concrète et l’espoir d’une vie meilleure » explique Isabelle Giordano, Responsable mécénat Groupe et Déléguée générale de la Fondation BNP Paribas.

Confiance, précarité, détresse : 3 champs d’action prioritaires pour le Plan Solidarité Jeunesse

Permettre la continuité pédagogique et se projeter dans l’avenir avec confiance

Un jeune sur six a arrêté ses études à cause de la crise sanitaire. Pour les aider à retrouver un sens à leur scolarité et les accompagner, les associations soutenues dans le cadre du Plan Solidarité Jeunesse interviennent auprès de jeunes de 4 à 30 ans en leur proposant du soutien scolaire, du mentorat, la découverte de métiers et des ateliers de développement personnel avec Article 1Télémaque, l’Institut de l’EngagementCoup de PouceL’École de la Transition Écologique et Moteur!

Combattre la précarité en aidant les jeunes à subvenir à leurs besoins 

Le constat est sans appel : 49% des bénéficiaires de l’aide des Restos du Cœur ont moins de 26 ans et 21,8% des jeunes de 18 à 25 ans sont sans emploi. Pour lutter contre la précarité qui touche les jeunes de plein fouet, la Fondation BNP Paribas apporte son soutien à cinq associations présentes sur l’ensemble du territoire français :  Les Restos du CœurDu Beurre dans les ÉpinardsBanlieues SantéEntourage et SOS Villages d’Enfants. Des acteurs qui interviennent à plusieurs niveaux : distribution de paniers alimentaires, de produits d’hygiène, accompagnement de jeunes sans-abris... 

Rompre l’isolement et lutter contre la détresse psychologique et/ou physique 

Lors du premier confinement, le président de l'Association des Directeurs de Services de Santé Universitaires a constaté une forte hausse des demandes de consultations en psychologie : de 56% à 83% selon les établissements. Aider les jeunes à se reconstruire physiquement et psychologiquement, leur faciliter l’accès aux soins et à la sécurité est fondamental. 

Dans le Plan Solidarité Jeunesse, trois associations accompagnent dans la durée ces jeunes pour les sortir des cercles vicieux : la FSEF (Fondation Santé des Étudiants de France), Ma Chance Moi Aussi et SOLFA (Solidarité Femmes Accueil).

Podcast : la parole aux associations

La prostitution des mineures touche entre 6 000 et 10 000 jeunes chaque année. L’association SOLFA vient en aide à ces jeunes afin de lutter contre ce fléau qui s’est accéléré avec la pandémie. Jean-Yves Morisset, Président de l’association, nous en dit plus.

Les jeunes, une priorité de longue date pour la Fondation BNP Paribas

L’engagement historique de la Fondation auprès des jeunes représente l’un des fondements de son action en France. Égalité des chances, accès à l’éducation et à la culture, insertion professionnelle… La Fondation BNP Paribas agit concrètement dans la durée aux côtés de ses nombreux partenaires historiques : l’AfevEntreprendre Pour Apprendre (EPA), ProxitéApprentis d’Auteuil, ou encore avec le département de la Seine-Saint-Denis (Odyssée jeunes).


BNP Paribas, pleinement engagé aux côtés des jeunes

Découvrir

Crédits photos : witthaya / Monkey Business

A lire aussi

Toutes les actualités