LIFE WITHOUT ICE : changement climatique et conséquences de l’extinction des glaciers

  • 09.11.2021

Face au changement climatique, quelles sont les conséquences de l’extinction des glaciers en des régions tempérées et tropicales pour les humains et non humains vivant dans les montagnes ? Une problématique à laquelle tente de répondre le projet « LIFE WITHOUT ICE », soutenu par la Fondation BNP Paribas dans le cadre du programme Climate & Biodiversity Initiative.

Piloté par Olivier Dangles, chercheur en écologie et vice-directeur scientifique de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le projet « LIFE WITHOUT ICE » a objectif pour d'estimer les conséquences physiques, écologiques et socio-culturelles de la disparition des glaciers en France, dans les Andes tropicales, en Afrique et en Indonésie. Le projet cible particulièrement les Objectifs de Développement Durable (ODD) 15 «  Vie Terrestre » et 13 « Lutte contre les changements climatiques ». Sommes-nous prêts à vivre dans un monde sans glaciers ?

« Le premier enjeu du projet est de changer la façon de mener la Recherche. Le deuxième est de contribuer à la prise de conscience collective pour ne plus seulement s’adapter mais bel et bien transformer le système, des citoyens aux multinationales en passant par les gouvernements. Car rappelons-le : There is no planet B. (« Il n’y a pas de planète B ») ». Olivier Dangles, chercheur en écologie et vice-directeur scientifique de l’IRD (FR)

Découvrez le replay de la conférence « Êtes-vous prêts à vivre dans un monde sans glace ? »

Olivier Dangles a récemment présenté le projet « LIFE WITHOUT ICE » lors d’une conférence Climate & Biodiversity Initiative. Pour en savoir plus, retrouvez la synthèse de son intervention dans la sketchnote dédiée et revivez la conférence grâce au replay, disponible sur la chaîne YouTube de la Fondation BNP Paribas (sous-titré).

Voir le replay

Les glaciers, victimes emblématiques des dérèglements du climat

Face au changement climatique et à l’augmentation des records de températures, le retrait des glaciers a été un sujet écologique et sociétal majeur des dix dernières années.  

Nous sommes témoins à présent des premiers signes d’une réelle extinction des glaciers dans de nombreux pays. Les glaciers tropicaux – comme par exemple dans les Andes équatoriennes – sont les plus menacés et disparaissent le plus rapidement, éteignant avec eux des millions d’années d’évolution biologique ainsi que des millénaires de diversité culturelle des sociétés humaines.

D’après les différents scénarios envisagés par le GIEC – Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (IPCC en anglais, pour Intergovernmental Panel on Climate Change) – d’ici 2100, la masse des glaciers devrait diminuer de 35 à 55% à une échelle planétaire, et jusqu’à 90% plus spécifiquement en Europe et dans les zones tropicales.

The summit of Cotopaxi volcano (5900 m) covered in snow in Ecuador

 Le sommet du volcan Cotopaxi (5900 m) en Equateur, recouvert de neige  - © Olivier Dangles

Quelles conséquences d’un monde sans glace sur la biodiversité ?

L’extinction des glaciers aura d’importantes conséquences sur les espèces qui se sont adaptées de manière très spécifique aux milieux sous influence glaciaire. 

En effet, les glaciers jouent un rôle majeur dans le maintien de la cryobiodiversité – la biodiversité animale, végétale et microbienne, aquatique et terrestre, des zones périglaciaires. En particulier en fournissant l’eau et les sels minéraux indispensables à la vie. En disparaissant, les conséquences pourraient notamment être dramatiques sur le cycle hydrologique (inondations / sécheresses), l’approvisionnement en eau et l’alimentation animale et humaine.

En outre, la disparition des glaciers aura de graves conséquences sur les communautés humaines de montagne vivant dans ces régions culturellement et spirituellement connectées aux glaciers. 

Or, au cours des dernières décennies, alors que de nombreuses disciplines ont étudié de manière indépendante les conséquences de la fonte des glaciers, les études interdisciplinaires se penchant sur ses conséquences écologiques mais également socio-culturelles restent rares.

LIFE WITHOUT ICE : changement climatique et conséquences de l’extinction des glaciers

© P-Y Joseph / Tulipes & Cie / LIFE WITHOUT ICE / Fondation BNP Paribas

Illustration imaginative de la Mer de glace sous la forme d’un dragon, par Henry George Willink (1892)

La parabole du dragon

Jusqu’à la fin du petit âge glaciaire (entre 1300 et 1860), les glaciers avançaient de plusieurs dizaines de mètres par an. Les habitants des vallées craignaient ainsi pour leurs cultures et habitations, comparant les glaciers à des dragons venus des montagnes et qu’il fallait repousser. A ce jour, les mythes et croyances liés aux glaciers sont toujours répandus partout dans le monde. Ils sont devenus de puissants symboles culturels, liés aux dimensions philosophiques et morales du changement climatique.

Dragons et glaciers ont de nombreux points communs dans leur « rapport » avec les sociétés humaines. Ainsi, la fonte des glaciers aura sûrement d’importantes conséquences sociales sur les communautés de montagne, peut-être même plus largement les compréhensions subjectives de la relation homme-nature, voire entraîner un sentiment généralisé d’insécurité ou d’« éco-anxiété ».

Au-delà des contes et légendes, cela souligne donc la nécessité d’appréhender les conséquences de l’extinction glaciaire annoncée de manière transdisciplinaire, pour faire dialoguer sciences physiques, écologiques et philosophiques.

Illustration imaginative de la Mer de glace sous la forme d’un dragon, par Henry George Willink (1892)

Le projet « LIFE WITHOUT ICE » : un exemple de transdisciplinarité et science participative

L’équipe de recherche – internationale et transdisciplinaire – menée par Olivier Dangles s’emploie ainsi à étudier les conséquences de l'extinction des glaciers : sur la biodiversité et les populations à l'échelle mondiale ; en se concentrant à la fois sur les régions tempérées (France) et tropicales (Bolivie, Colombie, Équateur, Ouganda, Pérou et Venezuela).

En s'appuyant sur un large éventail de connaissances disciplinaires et en menant des travaux sur le terrain sur quatre continents, le projet pourra fournir des analyses des processus complexes d'extinction des glaciers. Dans le contexte de dérèglements climatiques, quatre focus seront ainsi développés : 

  1. Quelles seront les interactions entre la physique et la biologie des glaciers, et leur impact sur leur propre extinction ?
  2. Quelles seront les conséquences de la fonte des glaciers sur le cycle de l’eau, et leur impact sur la biodiversité ?
  3. Quelles seront les conséquences de la disparition des glaciers sur la biologie des sols, et leur impact sur la biodiversité ?
  4. Quelles seront les conséquences de la perte des glaciers sur les communautés humaines de montagnes, tant en terme de gestion des ressources en eau qu’au regard de leur connexion religieuse, philosophique ou spirituelle aux glaciers ? L’objectif final du projet étant de proposer des solutions pour l’adaptation à une vie sans glace, grâce à un dialogue fondé sur le savoir de la part des scientifiques et des populations locales (science citoyenne).

Au-delà des diverses techniques d’adaptation que l’être humain a commencé à développer face aux retrait des glaciers, l’ambition du projet « LIFE WITHOUT ICE » est d’accompagner une transformation en profondeur de nos systèmes et sociétés : en s’appuyant sur la science de la durabilité et la co-construction avec les populations concernées ; et en sensibilisant aux esclaves énergétiques : ces besoins en énergie, plus que superflus, que nos modes de vie nous ont insidieusement imposés mais dont on pourrait en réalité se passer.

“ Grand enjeu, grand potentiel de diffusion, couverture géographique complète : ce projet bien organisé mérite sans aucun doute le soutien de la Fondation BNP Paribas, dont l’appui fera une grande différence dans sa réalisation ”

Le Comité scientifique de la Fondation BNP Paribas

Pour aller plus loin

Photo header - © Dean Jacobsen – Le volcan Cotopaxi en Equateur

A lire aussi

Toutes les actualités