La banque d'un monde qui change

Fed Cup - Opération sauvetage pour les Françaises au Japon (AFP)

  • 25.04.2008
TOKYO, 25 avr 2008 (AFP)
L'équipe de France va tenter de sauver sa place dans l'élite de la Fed Cup, à laquelle elle a toujours appartenu, dans un
barrage largement à sa portée contre le Japon, samedi et dimanche à Tokyo.
Par rapport à la défaite en Chine, au mois de février, le capitaine Georges Goven récupère Amélie Mauresmo, qui avait fait l'impasse pour convenance personnelle.
En revanche, Tatiana Golovin, insuffisamment remise après l'ablation d'un kyste à la hanche, n'est pas là, pas plus que Marion Bartoli, qui refuse toujours de jouer en Fed Cup.
C'est donc Virginie Razzano qui disputera le deuxième simple vendredi. La Nîmoise, plus à l'aise sur les surfaces dures et rapides, a été préférée à la jeune Alizé Cornet, très brillante lors de la tournée américaine sur terre battue (demi-finales à Amelia Island et à Charleston) et gardée en réserve pour une éventuelle entrée dimanche.
Nathalie Dechy devrait disputer le double avec Mauresmo.
Les Tricolores sont largement favorites face à des Japonaises qui s'appuieront surtout sur l'expérience d'Ai Sugiyama, 32 ans. L'ancienne Top 10 (8e en 2004) reste dangereuse, comme l'a montré sa récente victoire sur Daniela Hantuchova (9e mondiale) à Miami.
En revanche, en l'absence d'Akiko Morigami, blessée, les Japonaises ont dû confier la deuxième place de simple à la toute jeune Ayumi Morita, 18 ans et classée seulement 102e à la WTA.
"Si Amélie et Virginie jouent leur tennis, elles seront au-dessus des Japonaises", a estimé Goven, "confiant" dans la capacité de ses joueuses à éviter une "triste première".
Les Françaises avaient déjà rencontré les Japonaises l'année dernière au premier tour et s'étaient imposées facilement 5 à 0.

fbx/ngu

(AFP)