La banque d'un monde qui change

#Mission Océan Austral - Rencontre avec les trois principaux chercheurs du projet SOCLIM

  • 20.10.2016

Qui sont les 3 chercheurs scientifiques coordinateurs du projet SOCLIM à bord du Marion Dufresne ? Quels sont leur parcours ? Leurs motivations et leurs objectifs ? Rencontre avec Stéphane Blain, du Laboratoire d’Océanographie Microbienne, Hervé Claustre du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche et Sabrina Speich de l’ENS Paris.

Membres du projet SOCLIM (Southern Ocean CLIMate), soutenu par la Fondation BNP Paribas dans le cadre du programme Climate Initiative, ces 3 scientifiques ont embarqué le 6 octobre dernier à bord du navire océanographique le Marion Dufresne, pour une campagne sur l’océan Austral.



Stéphane Blain

Directeur du projet SOCLIM

Professeur d'océanographie chimique à l'Université Pierre et Marie Curie de Paris, il travaille à la station marine de Banyuls-sur-Mer, où il a fondé et dirigé le Laboratoire d'océanographie microbienne (2010-2013), une unité de recherche en partenariat avec l'UPMC et le CNRS.

Passionné par l’océan Austral, Stéphane Blain s’est spécialisé  dans le fonctionnement de la pompe biologique du CO₂ dans l'océan et plus particulièrement sur la biogéochimie du fer. Il a participé à de nombreuses campagnes dans l’océan Austral, durant ces 20 dernières années. Il a notamment initié en 2005 la mission océanographique KEOPS (KErguelen Ocean and Plateau compared Study), à bord du Marion Dufresne, dont l’objectif était d’étudier l’influence des océans sur le climat dans la zone des îles Kerguelen (impact de la fertilisation en fer sur le cycle du carbone). 


Hervé Claustre

Co-chercheur du projet SOCLIM

Directeur de Recherche au CNRS au sein du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (CNRS/UPMC), biologiste, spécialisé dans les méthodes d’observation du plancton végétal, Hervé a participé à plus d’une quinzaine de campagnes océanographiques et a dirigé, fin 2004, une mission exceptionnelle d’exploration dans le Pacifique Sud entre Tahiti et le Chili. 

Auteur de plus de 90 publications scientifiques, il a reçu la Médaille d’Argent du CNRS en 2005. Modestement Hervé aime davantage se définir comme « un biochimiste qui développe des outils de la robotique marine ». 

“ Développer de nouvelles technologies comme nous le faisons actuellement pour les robots sous-marins est très important. Je pense, en effet, que c’est en développant de nouveaux outils d’investigation que l’on peut ensuite explorer, découvrir et mieux comprendre.“ 

Hervé Claustre

Directeur de Recherche au CNRS au sein du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (CNRS/UPMC)


Sabrina Speich

Co-chercheur du projet SOCLIM

Professeur de Géosciences à l'ENS de Paris et spécialisée dans la compréhension de la dynamique des océans et leur influence sur les changements climatiques, Sabrina Speich est une experte reconnue mondialement dans la modélisation des océans et l’organisation d’observations in-situ de grande ampleur. Elle est pionnière dans l’utilisation des flotteurs Argo pour l’observation des océans.

Membre du projet SOCLIM, soutenu par la Fondation BNP Paribas, Sabrina, en coordination avec Stéphane Blain et Hervé Claustre, met tout en œuvre lors de la mission Océan Austral pour utiliser les moyens techniques les plus performants afin d’obtenir des éléments de réponse les plus fiables. Les technologies à bord (balises Bio-Argo) permettront de mesurer en temps réel et sous toutes les coutures l’activité biologique d’un élément clé des océans et du cycle carbone : le phytoplancton, premier maillon de la chaîne alimentaire.

« Quel avenir pour l’océan Austral ?  »

Comment mieux connaître cet océan réputé inaccessible ? Comment va évoluer son rôle dans le système climatique ? Va-t-il continuer d’absorber autant de carbone à l’avenir ? Retour sur la conférence de Stéphane Blain, organisée le 27 septembre 2016, par la Fondation BNP Paribas en partenariat avec l’Institut océanographique et Universcience.

En savoir plus