La banque d'un monde qui change

Mission handicap : BNP Paribas agit !

  • 05.05.2015

Pour favoriser le recrutement de personnes en situation de handicap et favoriser leur parcours professionnel, BNP Paribas agit. Entretien avec Dominique Bellion, responsable de la Mission Handicap au sein de BNP Paribas.

Quel rôle joue la Mission Handicap de BNP Paribas ?
La Mission Handicap a été créée il y a 7 ans et est composée de 6 collaborateurs. Elle coordonne les actions de tous les acteurs et garantit la mise en œuvre de l’accord d’entreprise.
Lorsqu’il s’agit de prendre en compte le sujet du handicap dans l’entreprise, il faut d’abord définir des objectifs, formaliser une politique de handicap et négocier des accords. Cela, BNP Paribas le fait depuis longtemps. Un accord 2008/2011 a été signé et mené à terme, suivi de l’actuel accord portant sur la période 2012/2015.

Quelle est l’ambition de la Mission Handicap ?
Chaque accord porte des objectifs précis et des avancées particulières. Mais les grands axes restent toujours les mêmes : l’embauche, le maintien et l’intégration professionnelle des personnes handicapées, la formation et la sensibilisation des collaborateurs, le développement du recours aux prestataires du secteur adapté et protégé. Dans chacun de ces domaines, nous voulons simplement faire avancer les lignes, chaque fois un peu plus.

« Nous voulons simplement faire avancer les lignes,
chaque fois un peu plus. »

Quels sont vos objectifs en matière de recrutement ?
Environ 80% des personnes demandeurs d’emploi présentant un handicap ont arrêté  leurs études avant le bac. Mais BNP Paribas, recherche des profils de BAC+2 à BAC+5, et essentiellement à pour des postes commerciaux : ce sont les plus difficiles à trouver ! Nous avons l’objectif d’embaucher 50 collaborateurs en situation de handicap par an en moyenne.

Avez-vous des partenariats avec des universités ou des organismes spécialisés ?
Nous nouons des partenariats avec des universités pour repérer les candidats potentiels, faisons appel à des cabinets spécialisés, participons à des forums ou des « handicafés », sortes de speed-datings professionnels qui nous permettent de rencontrer des candidats potentiels lors d’échanges informels et faisons paraître les offres d’emploi sur des sites spécialisés. Ces initiatives sont menées à l’échelle nationale.

Quelles actions de sensibilisation menez-vous ?
Dans le domaine de la sensibilisation, nos actions se multiplient. Journées d’animations autour d’un thème (handicap sensoriel, maladies invalidantes, etc) conférences, expositions, témoignages… toute occasion est bonne pour informer, faire connaître la notion de handicap, surtout lorsqu’il est invisible, pour faire comprendre aux collaborateurs les contraintes rencontrées au quotidien par certains salariés handicapés. Ces actions sont menées, avec l’appui d’experts internes ou externes ou d’associations. Nous créons également des livrets d’informations, sur les Dys par exemple, en partenariat avec d’autres entreprises. Nous sommes ouverts à tout type de fonctionnement, tant que nous pouvons atteindre notre but : progresser, encore et toujours !

Pouvez-vous parler d’un projet en particulier ?
Le soutien à la création de la plateforme de traduction Tadeo, moyen de communication en toute autonomie entre un entendant et un malentendant est un projet ambitieux dont la Mission Handicap est particulièrement fière.

> Les actualités de la Mission Handicap de BNP Paribas