L’obligation verte de General Motors, moteur de son avenir dans l’électrique

L’émission verte inaugurale de General Motors et son nouveau Cadre de financement durable illustrent la façon dont l’industrie automobile américaine accélère ses investissements dans les véhicules électriques.

Soutenir une vision du tout électrique

En se dotant de la capacité de construire deux millions de véhicules électriques par an d’ici à 2025, le constructeur automobile américain General Motors (GM) poursuit un double objectif : atteindre la neutralité carbone pour ses produits et ses activités au niveau mondial d’ici à 2040, et éliminer les émissions de gaz d’échappement de ses nouveaux véhicules légers d’ici à 2035. Cette vision du tout électrique est désormais soutenue par une première obligation verte, émise en août dans le cadre de son nouveau Cadre de financement durable.

L’émission obligataire verte d’un montant global de 2,25 milliards de dollars US, intervient alors que les États-Unis franchissent un tournant dans l’adoption des véhicules électriques, avec actuellement 5% des voitures neuves vendues fonctionnant uniquement à l’électricité. Pour répondre à la demande croissante, les constructeurs automobiles américains ont considérablement augmenté leurs investissements dans les véhicules électriques, pour atteindre 65 milliards de dollars en 2027, selon Bloomberg NEF. À lui seul, GM a porté à 35 milliards de dollars US d’ici 2025 ses investissements prévus dans les véhicules électriques, les piles à combustible et les véhicules autonomes.  

Un Cadre de financement durable engageant

Les investissements de GM couvrent l’ensemble de son portefeuille de véhicules électriques, voitures et camions commercialisés sous des marques emblématiques comme Chevrolet, Cadillac, GMC et Buick, mais également BrightDrop, une activité innovante de véhicules zéro émission destinés à la livraison commerciale. Les investissements s’étendent également à Cruise, la filiale de covoiturage autonome de GM, qui a obtenu en juin 2022 l’autorisation administrative de commercialiser des trajets sans conducteur à San Francisco.  

La première obligation verte de General Motors témoigne des efforts continus de l’entreprise pour développer sa plateforme de véhicules électriques. Son Cadre de financement durable illustre son engagement à opérer une transition en appliquant des critères élevés de transparence et de communication.

Anne Van Riel, Head of Sustainable Finance Capital Markets Americas, BNP Paribas

Investir dans le Zéro émission

GM est l’un des nombreux constructeurs automobiles mondiaux, aux côtés notamment de Ford, Honda et Daimler, qui ont récemment émis des obligations vertes afin de soutenir les investissements dans leur transition vers les véhicules électriques. Dans le cas de GM, il s’agit d’une émission unique en son genre, puisque le produit de ses obligations vertes sera affecté à des investissements liés à l’ensemble de l’écosystème des transports propres

  • Les véhicules à zéro émission nette  
  • La technologie des batteries, le stockage des batteries et les systèmes de gestion des batteries
  • La technologie des piles à combustible
  • Les batteries, piles de batteries, piles à combustible, moteurs électriques et autres composants utilisés dans les solutions de propulsion à zéro émission pour l’industrie automobile et d’autres industries.
  • Les solutions et équipements de charge
  • Energy-as-a-Service (énergie en tant que service)
  • Micro-réseau et « véhicule vers le réseau électrique » 

Nouvelles Mobilités

Repenser toute la chaine de production

Le produit de cette opération devrait être utilisé pour une série de projets, dont des investissements dans l’usine ZERO, la première usine d’assemblage de GM entièrement dédiée aux véhicules électriques à Detroit, dans le Michigan. BNP Paribas est co-agent développement durable pour le Cadre de financement durable de GM, ainsi que teneur de livre actif et agent de facturation et de livraison pour l’obligation verte.  

Construire un avenir électrique équitable et durable

Le Cadre de financement durable de GM vise également à garantir qu’un avenir tout électrique soit très largement accessible, et équitable. L’agence de notation Moody’s a fourni une Second Party Opinion (opinion indépendante) sur le Cadre, en lui attribuant la note la plus élevée, Advanced, pour sa « contribution à la durabilité » ainsi que son « impact attendu ». 

Non seulement notre développement rapide des véhicules électriques et autonomes va stimuler la croissance, mais nous sommes convaincus que la priorité donnée à la durabilité, à l’équité et à l’inclusion peut également avoir des effets positifs importants et profonds pour la société au sens large. Nous avons constaté un intérêt marqué des investisseurs pour cette offre - notre première opération sur les marchés de capitaux soutenant les objectifs de véhicules électriques et ESG de l’entreprise - qui valide notre stratégie de durabilité et nous aligne sur notre vision. 

Paul Jacobson, Chief Financial Officer de GM.

Ainsi ce Cadre indique comment GM va financer des projets favorisant le progrès et l’autonomisation socio-économiques, allant de l’augmentation des capacités et des compétences de différents fournisseurs et concessionnaires à des programmes de développement de la main-d’œuvre, notamment des initiatives d’embauche inclusives et des programmes de recrutement spécialisés. 

Afin d’assurer la transparence et la communication publique de son programme ESG, GM publiera un rapport annuel sur le financement durable, qui sera disponible sur son site Web


Article traduit de l'anglais: Green bond will power General Motors’ electric future - BNP Paribas CIB

Pour s'abonner à notre newsletter, c'est ici !

Choisissez vos thématiques préférées et la fréquence d'envoi