La banque d'un monde qui change

Lahcen Zinoun ou le corps libéré
La Fondation BMCI soutient la publication du livre d’art "Lahcen Zinoun ou le corps libéré" retraçant l’itinéraire singulier du danseur, chorégraphe et metteur en scène marocain.

Lahcen Zinoun intègre dès 10 ans le conservatoire de Casablanca et en reçoit le premier prix de danse en 1964. Danseur étoile du Ballet Royal de Wallonie, il interprète les plus grands rôles auprès des chorégraphes renommés de cette époque : Peter Van Dyck, Georges Lefèvre, André Leclair, Hanna Voos, Jeanne Brabant, Jeannine Charrat… De retour au Maroc, en 1978, il fonde sa propre compagnie « Le Ballet-Théâtre Zinoun » et une école de danse avec son épouse Michelle Barette.

Le danseur se passionne aussi pour le cinéma : d’abord en tant que chorégraphe pour des films tels que « La Dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese ou « Un thé au Sahara » de Bernardo Bertolucci, puis en réalisant courts et longs métrages.

Lahcen Zinoun

Lahcen Zinoun reste une figure incontournable du développement et de la reconnaissance de l’art et de la culture au Maroc.

Depuis 2000, la BMCI soutient l’édition de livres d’art œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine culturel marocain, programme repris en 2008 par la Fondation BMCI. Cette année, le soutien à la publication de "Lahcen Zinou ou le corps libéré" participe de cette volonté de valoriser le patrimoine marocain et de contribuer à sa mémoire. C’est aussi l’occasion de renforcer l’engagement commun des Fondations BMCI et BNP Paribas en faveur des arts de la scène et notamment de la danse contemporaine.

Le Groupe BNP Paribas développe des actions de mécénat dans la plupart des 75 pays où il est implanté, via ses différents métiers ou par l’intermédiaire de fondations dédiées. Cela représente près de 40 millions d’euros.

Lahcen Zinoun

Crédits photographiques : 

  1. 1. Couverture de l’ouvrage Lahcen Zinoun ou le corps libéré, édité par Maha Editions avec le soutien de la Fondation BMCI 
    (Photo de couverture du livre : Daoud Aoulad Syad)
  2. 2. Isli et Tislit, chorégraphie de Lahcen Zinoun, 1993
    Elena Kamenskikh dans le rôle de Jocaste et Andrei Musorin dans le rôle d’Oedipe
    Extrait de l’ouvrage Lahcen Zinoun ou le corps libéré, Maha Editions P. 96
    (Photo DR Lahcen Zinoun)
  3. 3. Lahcen Zinoun durant le tournage de La Femme Ecrite, 2012
    Extrait de l’ouvrage Lahcen Zinoun ou le corps libéré, Maha Editions P. 152
    (Photos Othmane Zine / pour Lahcen Zinoun)