La banque d'un monde qui change

Gradualisme monétaire et confiance : le point sur la semaine économique

  • 01.04.2016

Chaque semaine, la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas fait le point sur l'actualité économique.

Eu égard aux évolutions récentes de l’économie mondiale, y compris aux Etats-Unis, la référence faite à un contexte d’« incertitude » dans le titre de l’intervention récente de Janet Yellen à l’Economic Club of New York, a été particulièrement appréciée. Pour les banques centrales, la pleine prise en compte de l’incertitude, surtout lorsque les taux d’intérêt sont très bas, est particulièrement délicate. Comme elle l’a remarquablement expliqué, le mieux est d’opter dans ce cas pour le gradualisme, autrement dit, un relèvement en douceur des taux d’intérêt. Et le marché a adhéré au scénario. Aussi curieux que cela puisse paraître de prime abord, avec l’aide de la Banque centrale, la montée de l’incertitude s’est finalement transformée en signal de prise de risque… Le sentiment que la Fed agira avec prudence, ajouté à un meilleur comportement des marchés, va, espérons-le, renforcer la confiance des ménages et des entreprises. Ce dont on peut se féliciter dans le monde entier, y compris dans la zone euro où les indicateurs de confiance récents sont contrastés. Les indices des directeurs d’achats ressortent en hausse mais l’indice du sentiment économique publié par la Commission européenne s’est replié au premier trimestre par rapport au trimestre précédent. Les données réelles d’activité (ventes au détail) sont en revanche plutôt robustes ; de plus, la croissance du crédit bancaire est la preuve du bon fonctionnement des canaux de transmission de la politique monétaire de la BCE. Enfin, il convient de noter le rebond récent de l’indice PMI en Chine, qui a suscité un grand soulagement tant les préoccupations liées au ralentissement chinois ont dominé les marchés jusqu’à une date récente.

William De Vijlder

  • En savoir plus : 

​- On ne change pas une équipe qui gagne

Début d'année poussif

Nette réduction du déficit budgétaire en 2015