« Féminiser les métiers de l’IT est un enjeu stratégique pour BNP Paribas comme pour la société dans son ensemble »

  • 30.08.2021

Sur 10 collaborateurs informatiques de BNP Paribas dans le monde, 3 sont des femmes. Le département informatique du Groupe BNP Paribas a pris le sujet à bras le corps en lançant, fin 2020, dans le monde entier, un projet destiné à accueillir davantage de femmes au sein de ses métiers. Rencontre avec Isabelle Moirez, directrice des Ressources Humaines de l’informatique de BNP Paribas depuis 2018, qui nous explique le programme et ses enjeux.

Pourquoi est-il si important de féminiser davantage le secteur de la tech ?


Féminiser davantage les métiers de l’informatique revêt un double enjeu : un enjeu de performance collective pour le Groupe BNP Paribas et ses clients, et plus largement un enjeu de société. Car le constat est sans appel : le taux d’expertes IT dans le monde, tous secteurs confondus, est en moyenne de 22% (*1) seulement ! Une mixité déséquilibrée est encore plus problématique dans le secteur de la tech qui régit de plus en plus notre quotidien et utilise un nombre croissant d’algorithmes. Des solutions technologiques conçues presque exclusivement par des hommes risquent de comporter des biais liés au genre et de ne pas être en ligne avec les besoins et les modes de pensée des utilisateurs qui sont autant des femmes que des hommes. Sans parler des autres biais sociologiques tels que l’origine ou la classe sociale, tout aussi cruciaux. Des équipes équilibrées dans leur composition produisent des solutions plus performantes qui répondent mieux aux besoins des utilisateurs dans leur diversité. Le secteur de la tech est par ailleurs un important pourvoyeur d’emplois - bien rémunérés - dans le monde. A l’échelle de la société, inciter les femmes à suivre des carrières dans l’IT et les accompagner dans ce parcours nous semble essentiel en tant qu’employeur IT majeur, à la fois pour ne pas se priver de la moitié de la population en matière de main d’œuvre et compétences, et pour que les femmes, plus précarisées que les hommes dans plusieurs régions du globe, puissent accéder à des professions qui favoriseront leur indépendance financière.

2 jeunes femmes devant un ordinateur

Quels sont les enjeux de votre programme de féminisation de l’IT ?

Notre programme de féminisation de l’IT fait partie des priorités stratégiques du Groupe, au même titre que ses priorités technologiques et commerciales. Bernard Gavgani, Directeur des Systèmes d’Information et Sofia Merlo, Directrice des Ressources Humaines, en sont les deux sponsors. Notre action s’inscrit dans la politique de Diversité et d’Inclusion du Groupe.

A fin 2020, l’IT du Groupe comptait dans le monde 31,6% de femmes et 68,4% d’hommes. C’est plus que les 20% relevés en France dans une étude menée début 2021 auprès de 1000 professionnels de l’IT par Michael Page Technology en partenariat avec Choose Your Boss, mais insuffisant face aux ambitions du Groupe BNP Paribas sur le sujet et aux enjeux de société. Notre objectif ? Compter 37% de femmes dans nos métiers de l’IT à fin 2024.  Cela représente 1000 femmes de plus, à la fois via du recrutement externe et interne : 45% d’entre elles dans des métiers d’expertise technique IT, 55% dans ceux qui ne nécessitent pas une formation initiale tech. C’est une première étape à la fois ambitieuse et réaliste. 

Comment avez-vous défini votre plan d’action mondial ?

Les réalités sur le terrain sont très différentes, selon le pays et la culture locale. Ainsi, en Amérique du Nord, seuls 22% de nos collaborateurs IT sont des femmes, contre 37% en Afrique, 32% en Asie et 30% en Europe. C’est en Turquie et au Maroc que nous nous rapprochons le plus de la parité, avec 40% de femmes. Les études réalisées pour le Women’s Forum en 2019 démontrent très bien que la part des femmes diplômées dans les métiers de la science, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM)*2 est inversement proportionnelle au niveau d’égalité des genres dans leur pays. 

Plus le taux d’égalité est élevé, comme en Finlande par exemple, moins les femmes choisissent de s’orienter vers métiers de la tech. Elles optent davantage pour des études de philosophie, de droit, de communication, de psychologie, d’histoire, d’art… A l’inverse, dans les régions du monde où les femmes ont le plus à lutter pour leur indépendance financière et leur égalité, choisir d’étudier et de travailler dans l’IT, qui recrute énormément et rémunère bien, est un précieux sésame pour accéder à leur indépendance. C’est le cas en Inde et dans les pays du Maghreb par exemple.

plus le taux d'égalité des genres est elevé, moins les femmes choisissent la tech.

Pour prendre en compte ces fortes disparités locales, nous avons travaillé avec les équipes ressources humaines des entités IT du Groupe dans le monde et défini à la fois des objectifs communs et des lignes directrices précises afin d’orienter le travail des entités dans chaque pays. La quasi-totalité des entités s’est engagée sur des objectifs dédiés et sur un plan d’actions local. Nous coordonnons l’ensemble du programme et suivons tous les trimestres nos avancées avec des indicateurs de mesure précis.
Jeunes femmes à l'école

Les femmes dans l'IT

22%

DE FEMMES IT DANS LE MONDE

 TOUTES ENTREPRISES ET TOUS SECTEURS CONFONDUS A FIN 2019(*1) 

32%

DE FEMMES DANS L'IT CHEZ BNP PARIBAS A FIN 2020

+1000

FEMMES dans l'it chez bnp paribas d'ici fin 2024 (37%)

Quelles sont les grandes lignes de votre plan ?

Notre plan d’action consolidé s’articule autour de 6 axes principaux : intensifier le recrutement externe de femmes de la tech ; encourager la mobilité de nos collaboratrices non IT vers l’IT, renforcer le développement de compétences des femmes ; développer un environnement de travail inclusif et lutter contre le sexisme ; identifier et faire grandir nos leaders IT femmes de demain ; et mettre en avant nos femmes de la tech dans des événements internes ou externes pour susciter des vocations.

Concrètement, quelles actions avez-vous initiées ?

S’agissant du recrutement externe, nous travaillons en partenariat avec les organismes de formation afin de recruter davantage d’étudiantes en stage et alternance et ainsi d’alimenter notre vivier pour les embauches en CDI.

Pour ce faire, nous renforçons nos actions de campus management, en ciblant les écoles et les universités qui bénéficient d’un ratio plus élevé de profils féminins, afin de leur présenter la richesse de nos métiers IT ; des collaboratrices de l’IT viennent par ailleurs témoigner de leur parcours au sein du Groupe. Par ailleurs, nous avons mis en place de nombreuses actions selon les pays. Ainsi, en France, nous avons défini des plans de sourcing ultra-ciblés sur les réseaux sociaux et nous appuyons sur nos 41 ambassadrices IT pour mieux faire connaître nos métiers et les opportunités offertes.

Aider les femmes à prendre leur place dans la tech à travers des événements 

Plusieurs de nos entités IT ont également décidé de participer à des événements de recrutement dédiés aux femmes. A l’instar de BNP Paribas Personal Investors (Consorsbank, etc.) qui va participer aux côtés de BNP Paribas Allemagne à ceux organisés par WomenHack. Womenhack est une entreprise basée à San Francisco travaillant sur un périmètre mondial, qui aide les femmes à prendre leur place dans la tech à travers la proposition d’événements, d’offres de postes et une analyse des entreprises fortement engagées en faveur de la diversité. En octobre, nos équipes recrutement France iront par ailleurs virtuellement à la rencontre de 2000 ingénieures lors du « job dating » organisé chaque année par la plate-forme Seekube.

D’autres, comme BNP Paribas Fortis, s’appuient sur ses réseaux internes de femmes et de managers pour promouvoir les postes vacants et vont passer des accords avec leurs partenaires de recrutement IT pour sourcer davantage de candidates. Côté processus de recrutement, nous sommes attentifs, quand cela est possible en fonction des candidatures reçues, à partager aux managers des shortlists composées de profils féminins et masculins. Et ce plus encore pour les offres de postes dans les métiers techniques les moins féminisés : la production, l’architecture et le développement.


Certains pays, comme l’Inde, vont plus loin lorsque la législation locale le permet : BNP Paribas India Solutions encourage ses fournisseurs de service et d’ingénierie informatiques à proposer davantage de profils féminins. Et, là où c'est possible, prévoit de remplacer par une femme toute collaboratrice qui part, que ce soit en mobilité ou ailleurs. Des campagnes de recrutement visant à cibler les femmes qui retournent sur le marché du travail après une interruption de carrière seront également réalisées. Afin de construire une proposition de valeur en tant qu'employeur qui assure l'équilibre vie professionnelle / vie privée, BNP Paribas India Solutions évalue des modèles de flexibilité et de travail à distance afin de fidéliser ses collaborateurs, en particulier les femmes, et d'attirer les talents du marché.

Côté mobilité interne, comment encouragez-vous les collaboratrices à prendre un poste dans l’IT ?

L’idée est d’inviter les collaboratrices occupant aujourd’hui des postes fonctionnels et n’ayant pas de formation IT à prendre des postes dans l’IT, notamment sur les postes de chefs de projet et de business analysts, en accompagnant leur évolution via des formations visant à une montée en compétences ou à une reconversion. Nous veillons à faire connaître ces perspectives au sein du Groupe via l’animation des communautés des gestionnaires de carrière, la sensibilisation des managers, l’organisation d’événements d’information sur les opportunités dans l’IT ou encore l’approche directe de collaboratrices.

Comment agissez-vous sur le développement des compétences des collaboratrices ?

Nous disposons de nombreux leviers ! Pour n’en citer que quelques-uns, nous travaillons à la fois sur l’accompagnement des femmes pour les aider à se développer, sous la forme de coaching et de mentorat. Nous demandons par ailleurs aux managers de veiller particulièrement à ce que nos collaboratrices mettent bien à jour dans notre outil interne leurs compétences précises et leur plan de développement. Par ailleurs, pour la formation technique et méthodologique, nous avons développé une offre très riche qui couvre toutes les compétences IT, Tech, Data et Agile, accessibles via des plates-formes internes comme notre Digital & Data Academy ou externe telle Pluralsight. Des actions spécifiques pour les femmes sont également lancées dans chaque entité IT. Je citerais l’exemple de BNL en Italie qui a assigné aux collaboratrices 50% de son budget de formations certifiantes IT ; ou celui de BNP Paribas Securities Services France qui a décidé de renforcer les compétences de ses collaboratrices IT en priorité sur 2 sujets : la gestion de projet et le management.

Une femme et un homme travaillant sur un ordinateur

Nous veillons également à ce que les femmes soient équitablement représentées dans notre programme mondial de développement des Leadership Talents de l’IT du Groupe, qui vise à identifier et préparer notre future génération de leaders IT. Ils sont 522 Leadership Talents au total, et nous nous appliquons à nous rapprocher au plus près des objectifs de parité fixés par le Groupe en 2020 : 50 % de femmes parmi les talents émergents, 40% parmi les talents avancés et 30% dans les Top Talents

Pour susciter des vocations, quels leviers utilisez-vous ?

Pour aider des femmes à franchir le pas, notre meilleur atout, ce sont celles qui l’ont déjà fait !

Nous mettons donc en avant des collaboratrices IT rôles modèles qui peuvent en inspirer d’autres en partageant leur parcours et leur métier, à l’instar des femmes de l’IT de BNP Paribas qui ont témoigné dernièrement lors de l’événement français « Women & Girls in Tech » co-organisé avec notre partenaire associatif Simplon, et retransmis à la journée grand public de Vivatech.

nous mettons en avant des collaboratrices it qui peuvent inspirer d'autres femmes.

BNP Paribas Partners for Innovation, notre filiale conjointe avec IBM, qui assure une partie de notre production informatique en Europe, travaille également sur un plan d’action pour valoriser ses femmes via les réseaux sociaux et des événements dédiés.

Nous encourageons par ailleurs le développement de réseaux internes de femmes dans l’IT, comme  Women in Cyber par exemple ou nos communautés plus généralistes via nos associations comme BNP Paribas Mix City ou BNP Paribas Personal Finance au Féminin en France. Ils sont essentiels pour encourager et faciliter les mouvements des collaboratrices au sein des différents métiers de l’IT.


LIRE AUSSI


(*1) Source : Women’s Forum 2019

(*2) Source : Global Gender Gap Index 2018



Photos : ©BNP Paribas / christina / Yustinus Tjiuwansda / Lagos Techie

A lire aussi

Toutes les actualités