La banque d'un monde qui change

Women's Forum 2020 : pour plus de femmes dans les STEM et l'IA !

  • 20.11.2020

Partenaire stratégique du Women's Forum Global Meeting pour la 5e année consécutive, BNP Paribas est un acteur de la promotion des femmes dans les filières STEM (Science, technologie, ingénierie et mathématiques) et l'IA (Intelligence Artificielle) : deux thématiques phares du Women’s Forum dont l'édition 2020 sera consacrée à la « construction d'un monde plus inclusif ». Une inclusion problématique dans la sphère de l'IA, car avec seulement 12 % de femmes présentes dans ce secteur, des biais et discriminations se perpétuent.

Lutter contre des algorithmes discriminatoires

Selon des experts des datas, l’implication accrue des femmes permettra le développement d’une IA plus humaine et plus représentative des particularités de genre. En effet, semble poindre aujourd’hui les conséquences discriminatoires d’une Intelligence Artificielle où les algorithmes sont majoritairement programmés par des hommes. Dans une tribune signée par Léa Deleris et Rim Tehraoui (Léa Deleris est responsable de la data au département RISK de BNP Paribas et Rim Tehraoui est Group Chief Data Officer), « Des incidents récents ont montré que les modèles d'IA, de quelque type que ce soit, peuvent intégrer des biais, en traitant différemment des personnes d'origine raciale ou de sexe différents. Dans l’ensemble, alors que l’IA a le potentiel pour jouer un rôle dans la propagation des biais, il n'y a pas de fatalité et c'est aux êtres humains de mettre en place les garde-fous appropriés en plaçant la diversité au centre ! ». Ajoutant qu'une première étape évidente pour éliminer les biais dans l’IA est « d'assurer une supervision humaine adéquate, en sensibilisant et en formant les gens sur l'importance d'identifier et d'atténuer les biais lorsque les modèles intègrent des variables pouvant conduire à des décisions discriminatoires ». En signant le Pledge Women & AI du Women's Forum, BNP Paribas s’engage à prévenir les risques des biais dans les algorithmes et à développer une IA au service de la progression des femmes dans la société. Deux initiatives sont déjà lancées : 

  • La mise en place de bonnes pratiques en termes de gouvernance et de formation en IA.
  • Le recensement afin de monitorer la diversité au sein des équipes IA Groupe, qui est un remède « naturel » aux problèmes de biais.
Oeil d'une femme avec image cyber incrustée

"je vous envoie un sos" 

Il y a urgence. L'an dernier, la directrice du Women's Forum, Chiara Corrazza, s'est vue confier par le gouvernement une mission pour améliorer la place des femmes dans les métiers d'avenir. « Je vous envoie un SOS. Dans les sciences, la technologie, l'IA, nous construisons un monde sans femmes. C'est pour cela que j'ai confié une mission à Chiara Corrazza sur les STEM », n’hésitait pas à écrire Marlène Schiappa, alors secrétaire d'État à l'égalité Hommes Femmes. Le rapport de Chiara Corrazza  a été remis à Bruno Le Maire et à Marlène Schiappa en février 2020.

La formation au cœur de la stratégie de BNP Paribas

Selon le baromètre du Women’s Forum réalisé avec IPSOS plus de 71 % des personnes interrogées dans les pays du G7, femmes et hommes, estiment qu'une présence accrue des femmes dans les filières STEM et dans l’IA serait bénéfique dans différents secteurs, notamment pour le développement économique et la société dans son ensemble.

Mais les métiers de l’IA peuvent-ils convaincre les femmes de s’y engager ? Quel est le degré d’attractivité de ces métiers pour elles ?

BNP Paribas conduit depuis plusieurs années des politiques pour promouvoir activement en interne et à l’externe, une meilleure représentation des femmes dans les domaines de la tech.

  • Parmi les éléments de réponse, sensibiliser les filles dès leur scolarité est un enjeu majeur. Le mentorat entre lycéennes et collaboratrices role model dans la Tech par l'IT Group de BNP Paribas en est un exemple. Ces rencontres regroupant une dizaine de lycéennes et une collaboratrice exerçant un métier où les femmes sont sous-représentées vise à inciter les jeunes-filles à se former au numérique.

  • Dans la même logique, IBM, BNP Paribas et Orange ont lancé en 2019 le projet P-TECH, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale pour attirer les jeunes, dont les femmes, dans la filière « IT ». En interne, le Groupe propose des formations d’upskillling qui permettent la reconversion de collaborateurs dans la Tech : la proportion des femmes ayant suivi ces formations est ainsi passée de 26 à 37 %.
le Groupe propose des formations d’upskillling qui permettent la reconversion de collaborateurs dans la Tech
Femme ingénieure
  • La reconversion professionnelle est une stratégie tout aussi importante pour promouvoir la féminisation de l'IA et des STEM. C'est en ce sens que BNP Paribas avec son partenaire Simplon.co travaille à la mise en place d'un cursus de formation Développeur.se Java à destination de demandeurs d’emploi avec un fort focus femmes. Le but ? Répondre aux besoins techniques des équipes du Groupe BNP Paribas et à sa politique d'inclusion : le thème central et ô combien d’actualité de l'édition 2020 du Women's Forum. 
  • Création en France d’un collectif de collaborateurs « Digital Ladies & Allies x BNP Paribas » qui relaie en interne les actions de l’association pour inciter les femmes et jeunes filles à s’orienter vers les filières STEM. Ces actions prennent la forme d’ateliers de codage organisés par Simplon.co, de contenus pédagogiques dédiés aux femmes pour expliquer les métiers du numérique, valoriser des rôles modèles féminins ou présenter les formations d’entreprise et universitaires sur les STEM.

Gageons que toutes ces actions permettent aux filières scientifiques de se construire avec une belle représentativité féminine !

Photos : ©dragonstock / Monkey Business