La banque d'un monde qui change

Coupe Davis/finale - Tursunov préféré à Davydenko pour le premier simple

  • 29.11.2007
PORTLAND (Etats-Unis), 29 nov 2007 (AFP) - Le capitaine russe Chamil
Tarpischev a préféré Dmitry Tursunov à Nikolay Davydenko, pourtant 4e joueur
mondial, pour affronter l'Américain Andy Roddick dans le premier simple de la
finale de Coupe Davis, vendredi à Portland.

C'est le principal enseignement du tirage au sort effectué jeudi,
l'Américain James Blake et le Russe Mikhail Youzhny étant les deux autres
joueurs de simple, alors que les frères Bryan disputeront le double face à
Davydenko associé à Igor Andreev.

Ce n'est cependant qu'une demi-surprise puisque Davydenko présente un bilan
particulièrement mauvais, autant face à Roddick (0-5) que face à Blake (0-6).
Tursunov, 34e mondial, n'a encore jamais rencontré Blake et reste sur une
victoire d'anthologie (17-15 au cinquième set) sur Roddick, l'année dernière
en demi-finale de la Coupe Davis.

"Ca reste un des plus grands moments de ma carrière", a souligné Tursunov,
invaincu en cinq simples de Coupe Davis et qui a assuré jeudi n'avoir appris
sa titularisation que quelques minutes avant le tirage au sort.

"C'est très simple, a commenté le capitaine Tarpischev. Nous avons quatre
joueurs de simple de niveau équivalent, le choix s'est uniquement fait pour
des raisons tactiques."

Roddick tranquille
-------------------
Davydenko s'est rangé derrière l'avis de son capitaine sans qu'on en sache
vraiment plus au cours de la conférence de presse, où une laborieuse
traduction russo-américaine a empêché toute interview constructive.

Côté américain, le suspense était inexistant puisqu'il était évident que,
comme lors des sept dernières rencontres, Roddick et Blake allaient jouer les
simples, alors que les frères Bryan seraient chargés de ramener le point du
double.

"Concernant le choix des Russes, on n'est pas vraiment surpris, sachant
qu'ils ont vraiment l'embarras du choix et que Davydenko ne semblait pas au
top de sa forme ces derniers temps", a estimé le capitaine Patrick McEnroe.
Andy Roddick, de son côté, ne s'effrayait pas de ses retrouvailles avec
Tursunov, après sa défaite douloureuse à Moscou en 2006. "Ca va être
complètement différent, notamment à cause de la surface. On s'est rencontré
depuis (Au Queen's cette année pour une victoire de Roddick). Je pense que les
gens vont plus en parler que nous on va y penser."


www.tennis.bnpparibas.com

Press contact(s)
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2007 AFP (Agence France-Presse)
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.