La banque d'un monde qui change

COP23 : valoriser l'action des jeunes dans la lutte contre le changement climatique

  • Sylvain Taboni Chargé de Mission Environnement
  • Paris
  • 07.12.2017

Le 16 novembre 2017 à Bonn, à quelques heures de la clôture de la COP23, l’UNFCCC, agence onusienne en charge des négociations sur le changement climatique, l’UNDP, l’agence en charge du développement , Television for the Environment et la Fondation BNP Paribas ont remis un prix à deux jeunes engagés dans la lutte contre le changement climatique.

Des récits passionnants

Dans le cadre du Concours vidéo international "La jeunesse pour le climat" sur les changements climatiques, deux jeunes originaires d’Inde et du Maroc, ont été récompensés pour leur film racontant leur engagement face au changement climatique.

« Se mettre au vert » : Younes Lamsaoui, jeune enseignant de Marrakech, consacre une partie de ses heures de cours à expliquer aux jeunes comment sa ville natale de Marrakech effectue sa transition écologique et surtout comment les écoliers de sa classe peuvent à leur tour contribuer à minimiser les impacts de leur ville sur l’environnement.

« Se mettre au vert » par Younes Lamsaoui, gagnant de la catégorie "Villes résilientes et respectueuses de l'environnement".


« Laissons la mangrove se reconstituer » : Adarsh Prathap, jeune indien du Kérala, quant à lui, a choisi de se consacrer aux mangroves et comment, en protégeant ces écosystèmes il est possible de préserver la vie de milliers de personnes. Les mangroves constituent en effet des protections naturelles du littoral et abritent des espèces qui peuvent entrer dans l’alimentation des populations locales mais elles sont menacées par l’urbanisation et la pénéiculture intensive. 

« Laissons la mangrove se reconstituer » par Adarsh Prathap, gagnant de la catégorie "Océans et changement climatique".

"La jeunesse pour le climat" : un concours vidéo international sur les changements climatiques

Pour la première fois, la Fondation BNP Paribas s’est associée à cette compétition internationale dont l’objectif est de valoriser la contribution des jeunes dans la lutte contre le changement climatique et d’inspirer les citoyens à faire de même. Près de 250 candidats âgés entre 18 et 30 ans, issus de 94 pays, d’Afghanistan au Zimbabwe, ont soumis leur vidéo à l’une des deux catégories : construire une ville résiliente au changement climatique et faire connaître le lien entre océans et climat. Les deux lauréats ont eu la possibilité de se rendre à Bonn et suivre les négociations et événements associés à la COP23. Pendant 15 jours, ils se sont transformés en journalistes pour l’UNFCCC.

Le concours en chiffres

247

VIDÉOS ENVOYÉES

94

PAYS REPRÉSENTÉS

2

THÈMES

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage