La banque d'un monde qui change

Dans le prolongement de la 3ème Journée du Refus de l'Echec Scolaire qui s'est déroulée le 22 septembre dernier, l'Association de la Fondation étudiante pour la ville (AFEV), soutenue par la Fondation BNP Paribas depuis une quinzaine d'années, a publié le baromètre 2010 du rapport à l'école des enfants des quartiers populaires.

3ème Journée du Refus de l'Echec Scolaire Les résultats de cette enquête, réalisée auprès de 760 élèves de primaire et collège suivis par un étudiant de l'AFEV, alimentent la réflexion organisée autour des souffrances à l'école, thème choisi pour cette journée de sensibilisation.

Tout en refusant de stigmatiser quelque acteur que ce soit, parents ou enseignants, Thibault Renaudin, directeur délégué de l'AFEV, revient sur certains de ces résultats qu'il juge alarmants. Ce sont ainsi 73% des élèves interrogés qui disent ne pas aimer – ou peu – aller à l'école, quand 71% s'y ennuient. Cette étude se penche également sur d'autres formes souffrances pour les élèves, dans la relation aux autres cette fois-ci : 52% d'entre eux ont ainsi déjà subi des violences à l'école.

Pour en savoir plus :

> L'AFEV : www.afev.fr
> Le baromètre 2010