La banque d'un monde qui change

2018, une année décisive dans la lutte pour la protection des récifs coralliens

  • 03.04.2018

Saviez-vous que 2018 est l’Année internationale pour les récifs coralliens (IYOR2018*) ? C’est la troisième édition du mouvement. Après deux éditions de l’IYOR, les attentes sont de toute évidence à la hauteur de l’urgence climatique qui menace ces écosystèmes.

Le changement climatique atteint considérablement les écosystèmes des récifs coralliens

Au cours des trente dernières années, la hausse de température des eaux et l’acidification des océans ont éliminé les récifs coralliens de la planète. Sous l’influence de ces deux facteurs, à savoir le changement climatique et les pressions dues à l’activité humaine, les récifs coralliens comptent désormais parmi les écosystèmes les plus menacés de la planète. Ces menaces ont déclenché un phénomène de blanchissement des coraux entre 2014 et 2016. Hautement sensibles, les coraux ont en effet basculé dans un état de détresse suite à la hausse de température des eaux provoquée par le changement climatique ; les récifs coralliens ont perdu leur capacité à lutter contre les maladies et leur blanchissement s'est généralisé. 

Par ailleurs, le changement climatique modifie également la chimie des océans et engendre leur acidification. Une grande partie du dioxyde de carbone produit par les activités humaines pénètre dans l’atmosphère et se dissout dans les océans. Le pH des océans baisse, ils deviennent donc plus acides, proportionnellement au taux de dioxyde de carbone présent dans l’eau.

les récifs coralliens comptent désormais parmi les écosystèmes les plus menacés de la planète.

Effets du blanchissement des coraux et du cyclone Oli sur les récifs coralliens de Moorea (Polynésie française), CRIOBE

L’Année internationale pour les récifs coralliens : historique

À l’origine, IYOR est une initiative mondiale qui a pour but une meilleure prise de conscience et compréhension de la valeur des récifs coralliens et des menaces qu’ils subissent. L’objectif est aussi d’encourager les efforts de préservation, de recherche et de gestion des ces récifs. Plus de 225 organisations dans 50 pays y ont participé, plus de 700 articles ont été publiés dans des journaux et des revues, et des centaines d’enquêtes scientifiques ont été menées.

Après la découverte de menaces grandissantes pour les récifs coralliens et les écosystèmes marins tels que les herbiers ou les mangroves, plusieurs organisations internationales ont déclaré 1997 la première Année internationale pour les récifs coralliens (IYOR). Le but était d’amorcer un mouvement mondial pour une meilleure prise de conscience et compréhension de la valeur des récifs coralliens. Cette année-là, plus de 200 organisations dans 50 pays ont participé au mouvement international.

Dix ans plus tard, le besoin de sensibiliser aux menaces que subissent les récifs coralliens était toujours aussi urgent. L'International Coral Reef Initiative a donc déclaré l’année 2008 « Deuxième Année internationale pour les récifs coralliens » (IYOR 2008), avec le soutien de gouvernements et d’ONG du monde entier. #IYOR2008 a largement encouragé les actions de protection des coraux. Cette année-là, plus de 600 événements ont été organisés dans près de 70 pays pour produire du contenu pédagogique sous forme d’affiches, de DVD, de livres pour enfants, d’événements etc. afin d’éveiller les consciences au sein des communautés. 

Pour s’assurer que le grand public comprenne les enjeux, certaines actions de sensibilisation doivent être sans cesse développées. Aujourd’hui plus que jamais, des centres de recherche, des musées, des universités et des autorités publiques étudient les priorités nationales et régionales relatives aux récifs coralliens afin d’encourager l’implication du public dans leur préservation.

2018, une année d’espoir pour la protection des récifs coralliens

L’Action internationale pour les récifs coralliens a choisi de lancer la troisième édition d’IYOR en 2018 et encourage tous les acteurs à :

  • renforcer les actions de sensibilisation sur l’importance des récifs coralliens et les menaces qu’ils subissent ;
  • impliquer tous les acteurs et promouvoir les partenariats entre gouvernements locaux, secteur privé, écoles, universités et société civile pour mener à bien des actions collectives ;
  • définir et appliquer des stratégies de gestion pour la préservation, et partager les meilleures pratiques pour une utilisation durable des écosystèmes. 

Selon #IYOR2018, si tous les acteurs de cette communauté unissent leurs forces pour protéger ces écosystèmes en danger et placent cette question sous la lumière des projecteurs,  2018 pourrait marquer un tournant majeur dans la préservation de la biodiversité marine !

La Fondation BNP Paribas participe à IYOR2018 avec le projet Reef Services

Quel futur pouvons-nous envisager pour les récifs coralliens menacés par le changement climatique ? Voici le type de questions auxquelles répond le projet Reef Services du CRIOBE avec le soutien de la Fondation BNP Paribas dans le cadre du programme Climate Initiative. Le projet Reef Services vise à mesurer et à prévoir les conséquences du réchauffement climatique sur les récifs coralliens, mais aussi à mettre en évidence les services que ceux-ci rendent aux écosystèmes (pêche, tourisme, protection du littoral). Grâce à Valeriano Parravicini, professeur et chercheur à L’École Pratique des Hautes Études de Perpignan, et à son équipe, la Fondation BNP Paribas va collaborer avec des musées et des centres de recherche pour élaborer des outils d’analyse et partager leur connaissance des récifs coralliens. Nous vous invitons à suivre les actualités sur ce projet pour vous impliquer vous aussi et participer à ce mouvement international !

*International Year of the Reef 2018

Crédits Photos ©Jakob Owens / Lauric Thiault

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage