Women's Forum 2020 : BNP Paribas poursuit son soutien à l'entrepreneuriat féminin

  • 24.11.2020

Accompagner les femmes dirigeantes d’entreprise dans leurs projets est d'autant plus crucial qu'elles subissent plus durement les difficultés liées à la crise de la Covid-19. Partenaire du Women's Forum depuis 2016, BNP Paribas conforte son soutien à l'entrepreneuriat féminin.

Les femmes Entrepreneures rencontrent plus de difficultés dans l’accompagnement de leurs projets que les hommes, et c’est malheureusement d’autant plus vrai pendant la période actuelle de crise sanitaire. Quelles solutions pour rétablir l’équilibre ? BNP Paribas, engagée depuis 2009 dans le soutien aux femmes entrepreneures, mène des actions concrètes.


Seulement 30 % d'entreprises dirigées par des femmes


Au sein des pays industrialisés et développés, seules 20 à 30 % des entreprises sont dirigées par des femmes – 30 % en France – et « plus l'entreprise est grande, plus cette proportion diminue » déplore Laure-Emmanuelle Filly, Responsable de l’Entrepreneuriat Féminin de BNP Paribas France depuis 2019. Dans la sphère des startups, pourtant dirigée par une population plus jeune, seulement 5 % ont été fondées par une équipe 100 % féminine et 10 % par une équipe mixte*. Un chiffre à mettre en perspective avec les 80 % de femmes souhaitant être leur propre patron. L'entrepreneuriat féminin est encore trop marginal, victime d’obstacles pédagogiques, financiers mais aussi culturels : « Elles sont trois fois plus nombreuses que les hommes à citer le manque de confiance comme un frein », constate Laure-Emmanuelle Filly.

*Source : baromètre BCG pour SISTA

Femmes en train de travailler sur un projet

Développer la confiance et accompagner les femmes

Pour surmonter ces obstacles, BNP Paribas s’est impliqué dans un programme d’envergure, #ConnectHers, lancé dès 2017, afin de faciliter l’éclosion des projets des startuppeuses et d’accélérer le développement de PME et ETI portées par des femmes. Ce dispositif de soutien va du financement au mentoring et au tutorat (ateliers et contenus d’accompagnement pédagogiques).

Face aux préjugés culturels, « il faut absolument que les femmes prennent conscience de leur valeur et s'autorisent à être elles-mêmes », précise Laure-Emmanuelle Filly. Ainsi, « La banque d'un monde qui change » s'attache à renforcer la mise en relation des entrepreneures avec son réseau de partenaires nationaux et internationaux (Les Premières, Willa, Bouge Ta Boite, Femmes Chefs d’Entreprises, Femmes Business Angels, Women Initiative Foundation etc.). Et favorise les échanges entre créatrices d'entreprises, dirigeantes et futures entrepreneures. Cette stratégie aide à faire évoluer les comportements et à réduire les difficultés rencontrées par les femmes.

Le Women’s Forum

Le Women's Forum a été créé en 2005 pour regrouper des femmes et des hommes leaders d’opinion dans le but de renforcer la contribution féminine à l’économie et à la société mondiale. Il comporte cinq thématiques (Tech, Intelligence artificielle, Santé, Environnement, Entrepreneuriat féminin) déclinées autour d'un thème défini chaque année. Pour cette édition 2020, entièrement digitale, qui s’est tenue du 17 au 19 novembre : « Au-delà de la reprise : concevoir un monde inclusif », le Women’s Forum souhaite se positionner comme un acteur incontournable de la relance. Un enjeu défendu par BNP Paribas, partenaire du Women’s Forum.

Soutien financier et croissance économique

Même si le financement bancaire est passé de 10 % en 2018 à 19 % en 2019, 73 % des femmes autofinancent leur lancement et ont du mal à convaincre les banquiers et les investisseurs. En France, depuis 2018, BNP Paribas consacre une enveloppe annuelle de 2 milliards d’euros de crédits bancaires pour les projets d'entrepreneuriat féminin et 10 % de ses investissements en fonds propres en faveur d'entreprises dirigées par des femmes, ambition portée à 25 % horizon 2025.

Preuve que le financement est un enjeu majeur : le Groupe a signé deux Chartes pour promouvoir la mixité au sein de ses équipes d’investissement et dans le cadre de ses investissements en fonds propres : les chartes SISTA et France INVEST.

La charte SISTA a pour ambition de financer en fonds propres 25 % de startups « féminines » en 2025, 30 % en 2030, 50 % en 2050.


"Les femmes doivent prendre conscience de leur valeur"

Voir l'interview  complète de Laure-Emmanuelle Filly


Un soutien qui profite à toutes et tous

Le soutien à l’entrepreneuriat féminin est bon pour toutes et tous à travers le monde, car il participe à la croissance mondiale. Selon l'OIT (Organisation Internationale du Travail), 50 % du potentiel productif des femmes est sous-utilisé dans le monde. Stimuler la croissance économique est au cœur du métier de la banque. D'où la volonté d’atteindre les 40 % de femmes entrepreneures en France et « d'aller plus loin en développant des parcours pour les dirigeantes d'entreprise », promet Laure-Emmanuelle Filly.


Photos : ©BullRun / Jacob Lund / JenoErasmus


A lire aussi

Toutes les actualités