#Portrait Jazz - The Volunteered Slaves, la rencontre du jazz et du funk

  • 18.03.2021

Du jazz aux accents de funk, 5 musiciens unis depuis près de 20 ans, une énergie débordante, un mélange de styles, de cultures et de générations… Bienvenue dans l’univers des Volunteered Slaves ! Soutenu par la Fondation BNP Paribas depuis 2016, ce groupe de jazz français, bouillonnant de talents et d’idées, sort cette année son 5ème album, SpaceShipOne, une ode à l’espace qui mêle jazz, funk, afro et électro. A cette occasion, portrait d’un collectif de musiciens surdoués qui décloisonne les genres.

Quand le jazz rime avec liberté

« L’ultime sursaut du jazz, celui de l’osmose avec le funk » écrivait Sylvain Siclier dans Le Monde à propos de ce groupe qui transmet dès les premières notes une énergie communicative et groove.

The Volunteered Slaves rassemble 5 musiciens de talent : Emmanuel Duprey au piano, Akim Bournane à la basse, Olivier Témime au saxophone, Emmanuel Bex à l’orgue et Julien Charlet à la batterie. 

Le groupe est né dans la chaleur de l’été 2002 au Festival de Jazz de Marciac. Leur nom, emprunté au titre de l’album « Volunteered Slavery » du jazzman américain Roland Kirk, donne le ton : dévouement total à la musique. Eprise de liberté, leur musique mélange les styles, les cultures, les générations, les genres… 

Après plusieurs années de scène et d’improvisation, s’affranchissant des genres et des cases, le groupe sort plusieurs albums : Streetwise en 2005, Breakfast in Babylone en 2009, The Day After en 2012, chroniqué par André Manoukian sur France Inter comme étant « un album aux pouvoirs guérisseurs, qui combine exigence musicale et jazz à haute teneur en groove ». Enfin, The Volunteered Slaves s’entourent de voix et proposent un projet ambitieux avec l’album Ripcord (câble d’ouverture du parachute), dans les bacs en 2017. Ce dernier mélange astucieusement des ondes afro, funk, jazz, et des reprises pop de tubes phares des années 70.

Portrait Jazz : The Volunteered Slaves - Fondation BNP Paribas

Bientôt 20 ans de jazz

Les Volunteered Slaves fêteront bientôt 20 ans de passion musicale, marqués de centaines de concerts, de dizaines de festivals et de tournées à l’international, mais aussi des soirées VSOP (Volunteered Slaves Organic Party), rendez-vous endiablés au Duc des Lombards.

Leur message de vitalité passe dès les premières notes, et la puissance évocatoire de la musique atteint son apogée à travers des titres à la fois rythmés et survitaminés

Un voyage dans l’espace avec leur 5ème opus SpaceShipOne

Ode à l’espace avec SpaceShipOne et le single Astronaef . Les Volunteered Slaves reviennent en 2021 avec un 5e album écrit et enregistré pendant et entre les confinements : SpaceShipOne, un album concept célébrant un voyage cosmique, et dont le scénario s’est imposé, comme une histoire à raconter. 

Avec ce nouvel opus, The Volunteered Slaves ne visent plus le ciel mais l'espace. La musique, toujours organique, se charge d'électro. La poésie est bien là, entre lyrisme et transe. Libertaires, les Volunteered Slaves fabriquent une musique qui nous rend captifs

Avec leur single Astronaef, sorti le 15 janvier dernier, les musiciens nous installent derrière le hublot d’un vaisseau, le temps d’une séquence contemplative et hallucinée. « Ce morceau, à la fois planant et groovy, sonne comme une pulsation de l’âme. Il nous emmène sur une planète où règne une musique aux influences multiples. Depuis leur création, The Volunteered Slaves aiment évoluer en altitude. Avec leur nouveau projet SpaceShipOne, ils montent encore d'un cran. » Source France musique 
The Volunteered Slaves ont désormais hâte de retrouver la scène et nous donnent rendez-vous au 360 Paris Music Factory, le 22 septembre prochain pour le concert de sortie de SpaceShipOne.

D’ici là, écoutez sans plus attendre leur nouveau single !

The Volunteered Slaves - 

Extrait du single Astronaef

La Fondation BNP Paribas & le Jazz

Découvrir

Photos The Volunteered Slaves © M. Assaf MATARASSO