La banque d'un monde qui change

Les métiers de la banque : Analyste en Réconciliation Profit & Loss

  • Bachir Haddadi Analyste en Réconciliation Profit & Loss
  • Montréal, Canada
  • 20.01.2017

Bachir Haddadi, Analyste en Réconciliation Profit & Loss chez BNP Paribas à Montréal raconte ses missions en 5 questions.

Parlez-nous de ce que vous faites chez BNP Paribas.

Je réconcilie tous les mois les résultats économiques et les résultats comptables des activités Marchés de Capitaux et Trésorerie, ici en Amérique du Nord. Dans un monde idéal, il n’y a pas d’écart entre les résultats des opérations et ceux intégrés par la comptabilité. Mais en pratique, ce n’est presque jamais le cas ! Mon rôle est donc d’investiguer les écarts, en travaillant avec les opérationnels du back et du middle office ainsi qu’avec les équipes de production comptable.

À quoi ces écarts sont-ils dus ?

Plusieurs raisons peuvent les expliquer : une différence de méthodologie, un écart temporel, de normes ou liés à des fluctuations de devises… 

Nous cherchons sans cesse à améliorer nos processus en les automatisant le plus possible. Quoi qu’il en soit, l’objectif de la réconciliation P&L (Profit & Loss) est de réduire au maximum ces écarts de résultats (et par le fait même diminuer le risque de mauvaise représentation des résultats).

Les qualités pour faire ce métier ?

Il faut avoir de bonnes compétences relationnelles, de communication et de présentation, car nous passons beaucoup de temps à exposer nos résultats en réunion, à poser des questions et à interagir avec les métiers. Faire preuve de tact vis-à-vis de nos interlocuteurs quand on investigue les comptes est essentiel pour créer un climat de confiance.

Vous avez rejoint BNP Paribas en mars 2015. Qu’est-ce qui vous a attiré ?

Pour moi, rejoindre la banque était l’opportunité rêvée de réconcilier comptabilité et finance, si vous me permettez le jeu de mots ! Avant cela, j’ai travaillé dans une compagnie d’assurance puis une société de télécoms, mais comptabiliser des lignes téléphoniques n’était vraiment pas ma tasse de thé. Lorsque j’ai vu l’offre de BNP Paribas pour un poste d’analyste en réconciliation P&L à Montréal, où je réside, je n’ai pas hésité. Aujourd’hui, je me rends compte à quel point la présence internationale de la banque et sa dimension multiculturelle sont synonymes d’opportunités pour tous ses collaborateurs, où qu’ils soient.

Votre plus grand challenge du moment ? 

Améliorer la data quality dans un contexte réglementaire de plus en plus contraignant : nouvelles normes imposées par la Réserve fédérale américaine, introduction de nouveaux systèmes informatiques et raccourcissement des délais de fermeture des livres comptables. 

“ Soyez motivés, démontrez votre soif d’apprendre et puis surtout, restez vous-même. ”

Bachir Haddadi

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage