Les métiers de la banque : le développement commercial, un tremplin pour tous les profils

  • 17.12.2021

Dynamique et en pleine transformation, le secteur bancaire embauche chaque année des milliers de candidats notamment dans la fonction commerciale, et offre de belles opportunités d’évolution. Et BNP Paribas ne fait pas exception à la règle, bien au contraire ! Il regroupe de nombreuses activités au sein desquelles les métiers commerciaux sont clés, que ce soit pour le développement des projets des clients, celui de l’entreprise et, in fine, celui de l’économie dans son entier. Assia Bihr, conseillère patrimoniale et Abraham Kablan, ingénieur commercial, témoignent de leurs parcours.

Assia, pouvez-vous nous raconter comment vous êtes passée d’une activité de danseuse professionnelle… à un poste de conseillère bancaire chez BNP Paribas ?

Assia Bihr (A.B.) : Après un BTS Négociation et Relation Client, je me suis consacrée à ma passion : la danse. Pendant dix ans, j’ai enseigné cette discipline tout en organisant des événements – des concours, des spectacles – dans le monde entier. Je n’étais pas du tout destinée à m’orienter vers les métiers de la banque jusqu’à une blessure, qui m’a obligée à repenser ma carrière. Parce que j’avais fait un BTS en lien avec ce métier, j’ai voulu devenir commerciale. J’ai vu une annonce sur le site de BNP Paribas, je me suis dit : « pourquoi pas moi ? » et j’ai été retenue. J’ai intégré le Groupe en tant que conseillère bancaire, puis, au bout de trois ans, j’ai évolué en prenant un poste de conseillère en gestion de patrimoine en agence bancaire.

Portrait Assia Bihr


Et vous Abraham, comment êtes-vous arrivé dans le Groupe ?

Abraham Kablan (A.K.) : Mon parcours est assez différent de celui d’Assia mais tout aussi dynamique ! Après un Master en Administration et Gestion des Entreprises, je souhaitais travailler dans le domaine des achats. Puis, le hasard a voulu que je rencontre un collaborateur de BNP Paribas à un salon professionnel, et ça a tout de suite collé. Je n’y connaissais rien à la banque : je ne savais même pas ce qu’était un taux d’intérêt ou un livret A, j’étais vraiment novice ! Pourtant, cela fait plus de dix ans maintenant que j’ai rejoint le Groupe. Recruté en tant que chargé d’affaires professionnel, je suis devenu directeur d’agence puis responsable d’animation commerciale. Depuis juin dernier, j’occupe le poste d’ingénieur commercial grands comptes internationaux chez Arval, notre filiale spécialisée dans les solutions de mobilité dédiées aux entreprises et particuliers.


Abraham Kablan portrait

Comment avez-vous fait pour accéder aussi rapidement à de telles responsabilités ?

A.K. : C’est grâce aux formations internes ! Quand j’ai intégré le Groupe, j’ai pu suivre un programme en alternance, appelé à l’époque « L’école du commerce », mis en place par BNP Paribas. Pendant six mois, je me formais deux jours par semaine sur les produits, et les trois autres jours, je mettais en pratique en agence ce que j’avais appris. À l’issue de ce parcours, j’étais capable de gérer n’importe quelle demande client et de prendre en charge des portefeuilles. Ensuite, quand j’ai été nommé directeur d’agence, mon manager a tout fait pour m’inscrire au programme « Talents » qui m’a permis d’accéder au poste de responsable d’animation commerciale.

A.B. : Cent pour cent d’accord avec Abraham, j’ai eu ce parcours grâce aux formations internes ! Quand j’ai débuté en tant que conseillère bancaire, j’ai suivi une formation sur le terrain, en agence, auprès d’autres conseillers, plus expérimentés et extrêmement bienveillants, qui m’ont accompagnée de façon remarquable pendant mes premières semaines. J’ai également suivi des cours en e-learning et en présentiel – c’était avant le Covid ! – sur un campus dédié, où j’ai rencontré et échangé avec d’autres conseillers de ma région. J’ai appris rapidement toutes les facettes du métier : étude, montage et suivi des dossiers, gestion des risques, conseil… Plus tard, quand j’ai changé de poste, j’ai, là encore, pu suivre de nouvelles formations pour m’aider dans cette évolution.

Avez-vous eu d’autres formations par la suite ? 

A.B. : Oui, plusieurs ! Les formations sont dispensées toute l’année, pour renforcer notre expertise dans nos métiers respectifs. Depuis le début de la crise sanitaire, beaucoup sont organisées à distance pour maintenir le rythme. Elles sont proposées « à la carte » : chacun peut bloquer une ou plusieurs heures, voire une journée en fonction du contenu et de la durée de la formation. C’est très flexible.

A.K. : Ces formations sont de véritables atouts pour recruter et faire monter en compétences des profils pleins de potentiel et qui seraient éloignés du secteur de la banque. Au sein des différentes équipes que j’ai eu la chance de manager, j’ai rencontré des collaborateurs de tous horizons : avec ou sans diplôme, jeunes ou plus âgés, familiers du milieu bancaire ou non…

“ l’expertise qu’on apporte à nos clients ? Nous la devons à la richesse de nos équipes ! ”

Abraham Kablan

Ingénieur commercial externe

En quoi consiste votre métier au quotidien ?

A.K. : Etre au service de nos clients ! Il est très important de comprendre leurs activités pour pouvoir les conseiller. Pour ma part, chez Arval j’accompagne de grandes entreprises dans leur stratégie de mobilité et j’aime tout particulièrement  le volet stratégique de mon métier.

A.B. : Le client est effectivement au centre de tout. Notre travail consiste en grande partie à établir une relation de confiance et de bienveillance avec lui, par exemple sur des projets immobiliers, des opérations de financement de dossiers personnels, des problématiques d’épargne… L’esprit d’équipe est également très présent dans notre métier au quotidien. Mes plus belles expériences sont toutes liées à mes collègues, à un moment ou un autre. Quand les challenges sont nombreux et que j’ai besoin de renfort, je sais que je peux toujours compter sur le collectif, que ce soit celui de mon agence ou d’une autre. 

A.K. : Assia a raison : l’entraide m’a accompagné tout au long de mon parcours. C’est un peu comme une équipe de foot. Nous jouons tous un rôle important et nous sommes tous complémentaires. En cas de difficulté, on s’adapte et on change de position pour venir en aide aux autres, comme les attaquants qui se replient pour soutenir les défenseurs pendant un match difficile !

« Il y a énormément d’opportunités au sein de BNP Paribas. Changer de métier ou avoir de nouvelles responsabilités au sein du Groupe : tout est ouvert si l’on s’en donne les moyens. »

Assia Bihr, conseillère patrimoniale

Et l’avenir alors ?

A.B. :  Il y a énormément d’opportunités au sein de BNP Paribas. Changer de métier ou avoir de nouvelles responsabilités au sein du Groupe : tout est ouvert si l’on s’en donne les moyens. Filiales, entités et filières d’expertises: il y a une telle richesse de métiers commerciaux à découvrir. J’ai gardé de mes années de danse le goût du challenge ; je veux continuer à monter en compétence et j’ai toute confiance en BNP Paribas pour m‘accompagner dans cette progression.

A.K. : Le métier de commercial permet d’acquérir des compétences très opérationnelles, techniques et d’apprendre beaucoup sur soi. Chaque poste que j’ai occupé m’a apporté quelque chose de nouveau. Je rejoins Assia quand elle explique qu’au sein du Groupe, on peut exercer notre métier dans de très nombreux secteurs d’activité. J’ai débuté par des postes en agences et j’ai rejoint Arval, leader européen de la gestion de flotte automobile. Demain, il me serait tout à fait possible de changer de filiale et de me lancer dans l’immobilier par exemple.

Un petit mot pour conclure ?

A.B. : BNP Paribas favorise la diversité et n’hésite pas à faire appel à des collaborateurs aux parcours très différents. Le mien, des plus atypiques, le démontre. Je suis contente de représenter cette diversité, de montrer qu’il est possible de travailler dans le secteur bancaire… même quand on vient du monde de la danse !

A.K. : C’est la la richesse de nos équipes qui nous permet de bien accompagner nos clients. Nos deux parcours en sont une belle illustration. D’ailleurs, BNP Paribas met en place des réseaux internes qui permettent aux collaborateurs d’échanger et de se rencontrer, de prendre conscience de cette diversité et de comprendre pourquoi elle participe à la performance de l’entreprise. C’est un engagement fort qui me donne envie de poursuivre cette belle aventure.


Vous êtes tenté(e) ?

Découvrez nos offres


Posez toutes vos questions à nos experts métiers sur JobPreview


Photos : ©Drazen / Eigens /Friends Stock / BNP Paribas

A lire aussi

Toutes les actualités