La banque d'un monde qui change


BNP Paribas soutient le Forum Mondial Convergences depuis son lancement en 2008, aidant ainsi à promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d'éradication de la pauvreté dans le monde.


Trois questions à François Villeroy de Galhau, Directeur Général Délégué de BNP Paribas


Après cinq années de mobilisation (avec de nombreux acteurs publics, privés et solidaires) que représente pour vous aujourd'hui ce partenariat ?

Convergences est devenu un évènement incontournable réunissant à Paris 300 intervenants et 5000 participants de plus de cent pays, dont beaucoup de jeunes. C'est un lieu exceptionnel de rencontre entre les entreprises, les ONG et le secteur public. Convergences ne signifie pas simplement des débats mais aussi de l'action, car les liens créés entre les acteurs favorisent des coopérations innovantes. L'implication de BNP Paribas ne se limite pas à ces trois jours, nous sommes tout au long de l'année très impliqués au niveau du Conseil d'Administration et des différents groupes de travail préparatoires.

Quel message souhaitez-vous porter au forum cette année ?

J'interviendrai dans le cadre d'une table ronde sur l'inclusion financière, mais mon message est plus vaste. Il n'y a pas d'un côté l'économie réelle, et de l'autre les ONG. Ces deux univers sont appelés à coopérer dans le cadre de l'entrepreneuriat social. BNP Paribas est la banque des entrepreneurs et à ce titre soutient déjà les entrepreneurs sociaux en France, Italie et Belgique à travers différents leviers de crédits et d'investissements. Les salariés et les retraités de BNP Paribas réalisent également des missions de bénévolat de compétences dans des entreprises sociales à travers nos deux associations (Bénévolat de Compétences et Solidarité en France, Microfinance sans frontières à l'international). Ainsi, BNP Paribas, la banque d'un monde qui change, peut aussi être une banque qui contribue à changer le monde.

Dans le cadre des grandes thématiques de Convergences (économie sociale et solidaire, entrepreneuriat social, microfinance ...), quels sont les défis à relever et quelles nouvelles stratégies BNP Paribas souhaite adopter pour 2014-2015 ?

Notre objectif est d'accroitre nos concours aux entreprises sociales et à la microfinance d'au moins 10% par an entre 2012 et 2015. Avant même le projet de loi sur l'économie sociale et solidaire, qui sera débattu au Parlement dans les prochains mois, nous avons mobilisé nos réseaux de banque de détail en France, Italie, Belgique et Luxembourg. C'est aussi notre mobilisation autour de l'impact investing, en particulier dans le domaine de l'Epargne salariale solidaire et de la Banque Privée. Pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises sociales, nous menons actuellement un travail d'identification et nous allons former nos réseaux à analyser le modèle économique de ces entreprises atypiques.