Développer la boucle de l’économie circulaire

  • 26.03.2021

L’économie circulaire n’est plus réservée aux entreprises de la grande distribution. La crise sanitaire a révélé son importance d’une part face à l’accélération de la précarisation d’une grande partie de la société, et d’autre part, face à l’accélération de la prise de conscience de la préservation des ressources naturelles.

Des initiatives fleurissent pour faire changer le modèle de consommation actuel, y compris dans le secteur bancaire. Dans le cadre de son partenariat avec Ulule – plateforme de financement participatif leader en France –, BNP Paribas apporte notamment son soutien à la création de SoGood, le premier magazine français exclusivement dédié à l’impact. Il s’agit d’un magazine engagé et participatif, destiné à promouvoir des solutions d’impact positif. Il aborde les grands enjeux de société et en particulier le thème de l’économie circulaire.

Un numéro Tiré-à-part de SoGood détaille les initiatives de quelques métiers BNP Paribas en matière d’économie circulaire. Zoom sur ces initiatives…

Des produits et services pour nos clients et partenaires

Chez BNP Paribas Asset Management, le soutien à l’économie circulaire passe par la création d’un produit, un support d’investissement. Un fonds indiciel ETF a été lancé en mai 2019 sur l’économie circulaire. BNP Paribas Asset Management a été pionnière dans cette innovation qui répond à une demande des clients, qui manifestent un réel intérêt pour le secteur de l’ESG, et correspond à une démarche du Groupe, pour qui le soutien à l’économie circulaire prend de l’importance. Pour répondre à une quête de sens dans les investissements, l’indice de ce nouvel ETF a été mûrement réfléchi notamment avec l’ECPI, le fournisseur d’indice italien sollicité à cette occasion.

Isabelle Bourcier

« Tout l’enjeu est de montrer à nos clients que cet indice est construit de sorte que nous, gérants, investissions dans des sociétés qui font des efforts constants pour passer de l’économie linéaire du “extraire – fabriquer – consommer – jeter” à l’économie circulaire où le partage, la réutilisation, la réparation, la remise à neuf, le recyclage sont au cœur de leurs processus et de leurs préoccupations ».

Isabelle Bourcier

Responsable des gestions quantitative et indicielle chez BNP Paribas Asset Management


Pour créer ce nouvel indice, BNP Paribas Asset Management a développé avec son pôle Sustainability Center et l’ECPI une méthodologie stricte pour choisir 50 actions mondiales, de grande capitalisation, dans des domaines très variés. Les sociétés sont analysées puis choisies d’un point de vue extra-financier, en fonction de leur exposition à l’économie circulaire, de ce qu’elles ont mis en place, des délais prévus, etc.

Cette initiative a trouvé son public et prouvé sa pertinence dans un monde où l’environnement et l’économie circulaire englobent petit à petit l’ensemble des strates de la société. L’encours du fonds a atteint aujourd’hui les 278 millions d’euros, un beau succès pour ce premier ETF sur l’économie circulaire dans le monde. Les investisseurs ont principalement été des investisseurs particuliers, mais aujourd’hui le montant de la collecte va permettre à des investisseurs institutionnels de participer, n’étant plus limités par le ratio d’emprise.

BNP Paribas Leasing Solutions et 3 Step IT proposent de suivre le cycle de vie des équipements technologiques des entreprises, afin d’éviter le gaspillage et de favoriser le reconditionnement et la réutilisation : privilégier le service et non le produit.

BNP Paribas Real Estate, quant à lui, fait appel à la reconversion patrimoniale, c'est-à-dire la reconversion de bâtiments entiers, pour construire à partir de l’existant. Son futur siège social, Métal57, est ainsi un ancien atelier Renault.

D’autres initiatives montrent l’engagement du Groupe vers l’économie circulaire

En France, BNP Paribas va accompagner sept des huit lauréats sélectionnés par l’ADEME et le Ministère de l’Economie, des finances et de la Relance pour développer de nouveau Contrats à impact en faveur de l’économie circulaire. Le budget total de l’accompagnement s’élève à 27,3 millions d’euros.

« C’est un pari audacieux porté par l’Ademe d’adresser les enjeux d’économie circulaire à travers les contrats à impact ! De très beaux projets innovants vont grandir grâce à cette initiative pionnière, afin de lutter contre le gaspillage alimentaire (Linkee et Andes), d’apporter une réponse aux besoins non pourvus en matériel médical à des prix solidaires (Envie Autonomie), de créer une nouvelle filière autour de la collecte et valorisation de l’urine en fertilisant agricole (Toopi Organics), de réduire les impacts écologiques de la filière vélo en pleine expansion (Ateliers de l’Audace), de mobiliser et sensibiliser une génération complète d’enfants aux enjeux écologique à l’école (Leo Lagrange), de structurer une filière de réemploi et recyclage des matériaux de construction (Articonnex)…Nous sommes ravis de faire partie de l’aventure et d’accompagner la naissance des contrats à impact environnementaux ! »

Maha Keramane

Responsable Entrepreneuriat Social et Microfinance Europe - Direction RSE - BNP Paribas

Maha Keramane


Via le crédit à la consommation, BNP Paribas Personal Finance peut avoir un impact sur la consommation, et ainsi contribuer à développer des modèles plus performants, durables et rentables. Son plan stratégique 2020-2025 comprend un pilier dédié à la disruption décliné en quatre streams : l’inclusion financière, la mobilité, la transition énergétique et l’économie circulaire.

Depuis janvier 2021, le Stream Circular Economy de BNP Paribas Personal Finance s’emploie à définir une vision, des opportunités business et des réalisations concrètes afin d’accompagner les géographies dans des innovations de rupture.

Des secteurs économiques sont passés au crible quand 90% des clients captés par Personal Finance sont le fruit de partenariats avec le monde du commerce. Cela peut concerner la mobilité, l’équipement et la rénovation de la maison, les smartphones ou les aliments. Il est indispensable de s’intéresser aux motivations du client. Celui-ci devient un acteur central d’un dispositif où la relation ne s’arrête plus à l’acquisition, mais s’étend à l’usage tout au long du cycle de vie d’un produit.

Cécile Gauffriau

« L’économie circulaire n’est pas qu’une affaire de développement durable. Elle est aussi liée aux arbitrages financiers des consommateurs, quand beaucoup d’entre-deux subissent une diminution accélérée de leurs revenus depuis la crise sanitaire et d’autres s’interrogent sur l’usage de leur épargne. »

Cécile Gauffriau

Stream Leader Circular Economy chez BNP Paribas Personal Finance


Trois leviers permettent d’insérer l’économie circulaire dans la consommation : 

  • l’accessibilité financière : la préoccupation économique est un moteur incontournable. Même le secteur du luxe est concerné. Avec la location ou le partage, l’accès à des produits peut devenir plus abordable. Il peut même être générateur d’inclusion sociale.

  • l’impact environnemental : cette préoccupation prend de l’importance dans les arbitrages. La possibilité d’agir directement de son caddy contre le gâchis ou l’obsolescence programmée devient un moyen de revaloriser une consommation schizophrène tiraillée entre l’envie d’avoir et le souhait d’agir pour sa planète.

  • l’expérience client : l’économie circulaire représente une opportunité de passer à une autre consommation et d’offrir des nouveaux parcours clients qui n’auront de l’impact que s’ils sont dénués de dysfonctionnement, voire de friction.

Sur sa lancée, le Stream Circular Economy a déployé la communauté de partage "Let’s Be Circular !" au sein du Groupe et s’appuie sur les PodCast « On the Way » pour relayer la parole des partenaires du commerce.

Il était une fois BNP Paribas et Ulule

Les chemins de BNP Paribas et d'Ulule se sont croisés à l'été 2013 avec cette volonté commune de favoriser l’émergence de nouveaux projets entrepreneuriaux.

En soutenant Ulule, BNP Paribas contribue à la bonne compréhension du financement participatif et du rôle qu'il peut jouer dans l'éclosion de projets à impact, innovants, solidaires et créatifs.

BNP Paribas s’est engagé depuis 2013 aux côtés d'Ulule à travers de multiples initiatives ayant toutes le même dénominateur commun - soutenir l'entrepreneuriat et l'essor d'une économie plus inclusive et durable - 1 clic pour 1 projet, le Ulule Tour, le lancement d'un dispositif de financement mixant financement participatif et prêt bancaire, l'appel à projets #LancezVous ....

Le partenariat Ulule X BNP Paribas s'est renforcé grâce à deux leviers :

  •  le dispositif #ActForImpact porté par les équipes d’Engagement d’entreprise du réseau France (depuis fin 2018)
  • le soutien à So Good, le tout premier magazine dédié à l'impact positif (depuis 2020)

L'objectif du dispositif #ActForImpact est d'identifier les entrepreneurs qui innovent au service de l’intérêt général, de les aider à lancer leurs projets et de les accompagner dans leur croissance. Afin d’accélérer le mouvement et accroître la visibilité de ces entrepreneurs à impact en France, #ActForImpact sur Ulule permet :

•           D’accompagner et de labelliser les porteurs de projets à impact

•           De proposer un accompagnement bancaire dédié aux ESS

•           De Récompenser les meilleurs projets à impact via une dotation de 2000€

•           D’illustrer et de faire connaître les engagements de BNP Paribas auprès de la communauté Ulule et du grand public

•           D’engager les collaborateurs et clients de BNP Paribas

Le deuxième pilier du partenariat Ulule est le soutien apporté par BNP Paribas à la création et au lancement du nouveau magazine So Good, porté par Ulule et So Press.

So Good est un magazine trimestriel, papier, vendu en kiosque dans plus de 12 000 points de vente.

C'est un magazine engagé et participatif, destiné à promouvoir des solutions d’impact positif qui a pour vocation de raconter les histoires de ces gens, courageux et audacieux, célèbres ou anonymes, qui pensent nécessaire un changement de modèle, plus juste, plus inclusif et plus durable.

Soutenir le magazine So Good, c'est apporter son soutien au premier média français dédié à l'entrepreneuriat à impact. Aux côtés de So Press et d'Ulule, BNP Paribas permet ainsi de rendre visible les entrepreneurs à impact, ces héros d’une économie moderne, innovante, durable et inclusive.

Pour BNP Paribas, soutenir So Good est un moyen de prolonger le dispositif #ActForImpact sur Ulule et de promouvoir notre stratégie #PositiveBanking.

Dans le cadre de ce partenariat, BNP Paribas a fait le choix de produire avec le soutien d'Ulule et So Press un numéro tiré-à-part destiné à promouvoir l'économie circulaire et à expliciter le rôle que peut jouer la banque. Sorti fin décembre, ce numéro spécial dédié aux collaborateurs, clients et partenaires de BNP Paribas, présente les initiatives de différents métiers au sein du Groupe.

Découvrez le Tiré-à-part So Good sur l’engagement de BNP Paribas dans de l’économie circulaire

Photo credit: Halfpoint

A lire aussi

Toutes les actualités