• Finance durable

COP 15 : Les coalitions appellent à une action collective pour préserver la biodiversité

La COP 27 sur le climat terminée, gouvernements, ONG et grandes institutions financières se tournent vers Montréal où a lieu la COP15 sur la biodiversité, du 7 au 19 décembre 2022. L'ambition ? Atteindre l'équivalent d'un Accord de Paris pour la biodiversité et adopter un cadre global de la biodiversité qui abordera les principales causes de la perte de la nature. Zoom sur les coalitions des acteurs économiques auxquelles le Groupe s'est associé et qui visent à susciter des changements collectifs positifs pour la nature.

Les grandes entreprises appellent aux divulgations obligatoires à l’égard de la biodiversité

“Business for Nature” et la déclaration “Make it mandatory”

Parmi les initiatives et coalitions récemment rejointes par BNP Paribas figure Business for Nature, qui a lancé un appel collectif aux négociateurs de la COP 15 : « Make it mandatory » (Rendez-le obligatoire). Business for Nature agit en faveur du dialogue et des actions des grandes entreprises internationales face aux risques élevés liés au changement climatique et à la perte de la biodiversité. Cette organisation souligne que la moitié du PNB mondial a une dépendance forte ou modérée avec la nature, et dans ses rapports les plus récents, Business for Nature souligne aussi que les pouvoirs publics ne sont actuellement pas en mesure de mettre en œuvre des changements en faveur de la biodiversité. En cause ? L’absence de diffusion d’informations. Or mieux connaitre les impacts des entreprises permettrait de suivre leurs progrès, notamment en matière de mise en place de processus plus respectueux de la nature. 


Le 26 octobre dernier, plus de 330 grandes entreprises, dont BNP Paribas, ont donc réclamé officiellement l’adoption de cette obligation d'évaluer et de publier les impacts sur la biodiversité. Appelée « Make it Mandatory », cette déclaration résulte de la volonté d‘acteurs économiques de 52 pays, dont les revenus totaux avoisinent 1.500 milliards de dollars. Avec cette déclaration, ils demandent aux pouvoirs publics du monde entier de mettre en place, lors de cette COP 15, non seulement des critères standardisés mais également l’obligation de rendre publics leurs propres impacts afin de réduire les risques fondamentaux liés à la perte du capital naturel

La standardisation des reportings avance avec la « Task Force on Nature-related Financial Disclosures » 

Outre cette participation à des coalitions visant à rendre obligatoire la diffusion d’informations sur les impacts des entreprises en matière de biodiversité, le groupe BNP Paribas a également un rôle actif dans l’avancement des travaux déjà en cours pour standardiser les reportings et la gestion des impacts, des risques et des opportunités liés à la nature via sa participation à la Task Force on Nature-related Financial Disclosures (TNFD). Depuis son lancement en 2021, la TNFD travaille sur un cadre global de reportings reposant sur des critères liés à la biodiversité, avec des publications régulières « beta » de leurs futures recommandations officielles. 

La 3e version « beta », sortie en novembre dernier, intègre explicitement les dépendances et les impacts sur la nature à côté des risques et opportunités pour une organisation, et propose trois nouvelles recommandations en matière de reporting : 

  • traçabilité de la chaîne d'approvisionnement ;
  • qualité de l'engagement des parties prenantes ;
  • alignement des objectifs climat et biodiversité.

La prochaine version « beta » est attendue pour le mois de mars 2023. Parallèlement, deux documents de réflexion ont été publiés, l'un sur les scénarios liés à la biodiversité et l'autre sur la dimension sociétale.

De nouvelles données liées aux entreprises et à la nature 

Avec le soutien de BNP Paribas Asset Management,  CDP a récemment mené une grande enquête montrant que la majorité des entreprises ayant volontairement répondu sont prêtes à divulguer leurs données sur la biodiversité et intègrent par ailleurs la biodiversité dans leurs stratégies. 

lire le communiqué de presse (en anglais) 

La poursuite de nos engagements « Act4Nature » en faveur de la biodiversité

En outre, BNP Paribas continue à poursuivre ses actions en faveur de la préservation de la biodiversité.  En 2021, dans le cadre de la coalition « Act4Nature », Le Groupe a renforcé ses engagements avec des objectifs clairs d’ici 2025 afin de soutenir la biodiversité à travers ses métiers et en relation avec ses clients, qui sont notamment de : 

  • atteindre un objectif de 3 milliards d’euros de financements liés à des critères relatifs à la protection de la biodiversité terrestre (prêts à impact positif, obligations vertes, etc.) ;
  • évaluer d’ici 2025 la totalité de ses grands clients entreprises sur des critères liés à la biodiversité ;
  • dialoguer avec ses clients actifs sur des matières premières et dans des pays sensibles en leur demandant de démontrer leur engagement à combattre la déforestation.

En même temps, le Groupe continue activement de déployer des dispositifs de formation à la protection de la biodiversité pour  ses collaborateurs et de soutenir la sensibilisation du grand public via la recherche et les actions de sa Fondation liées à la nature et l’environnement.

.

Pour s'abonner à notre newsletter, c'est ici !

Choisissez vos thématiques préférées et la fréquence d'envoi