La banque d'un monde qui change

BNP Paribas obtient 3 étoiles au classement de « 60 Millions de consommateurs »

  • 30.01.2008

« 60 Millions de consommateurs » vient de publier son classement des banques françaises et présentes en France. Un classement qui prend en compte la relation des banques avec leurs clients, mais aussi la responsabilité sociale des établissements bancaires.
BNP Paribas obtient 3 étoiles pour la qualité de ses services et arrive en première position des banques françaises pour sa responsabilité sociale !

C'est tout d'abord l'amélioration des relations entre les banques et leurs clients qui est saluée par « 60 Millions de consommateurs ». Des relations évaluées par le magazine à partir des services que proposent les banques dans leurs différents packages (offres d'abonnement mensuel à divers produits et services bancaires).

Sur une échelle de 5 étoiles, la Banque Postale arrive en tête du classement avec 4 étoiles.
BNP Paribas, Caisse d'Epargne Île de France, HSBC et LCL obtiennent 3 étoiles pour la qualité de leurs services. Les points forts de l'offre « Esprit libre référence » de BNP Paribas sont ainsi mis en exergue : avantages sur le découvert, services gratuits hors packages tels que les prélèvements et virements ponctuels sur Internet.

Trois banques (Crédit Agricole Île de France Paris, Crédit du Nord et Société Générale) obtiennent ensuite 2 étoiles. CIC et Crédit Mutuel arrivent en dernière position avec 1 étoile.
Mais pour réaliser le classement des banques, « 60 Millions de consommateurs » évalue également leur responsabilité sociale et environnementale. Car si les clients sont exigeants quant à leur relation avec le banquier, ils sont désormais de plus en plus nombreux à exiger un comportement responsable en matière sociale et environnementale.

En tête du classement, Barclays, HSBC et BNP Paribas obtiennent les meilleures évaluations pour leur responsabilité sociale. Les réseaux mutualistes se trouvent quant à eux pénalisés par un déficit d'informations en matière environnementale et un mode d'administration spécifique.

Pour juger la responsabilité sociale des banques, six critères éthiques ont été retenus et pondérés en fonction des préoccupations des consommateurs : droits de l'homme (coef.2), ressources humaines (coef.2), gouvernement d'entreprise (coef.1), mais aussi, et avant tout, engagement sociétal (coef.3), environnement (coef.3) et comportement sur le marché (coef.3). BNP Paribas est ainsi félicité pour son intervention dans le financement de microcrédits au côté de l'Adie (Association pour le droit à l'initiative économique) : un réel engagement sociétal pour les consommateurs !