• Finance durable

Au Japon, les collectivités locales se tournent vers la finance durable

Une récente émission d'obligations vertes par les autorités de la métropole  de Tokyo - la sixième depuis 2017 - montre le chemin aux autres grandes villes du pays.

Les obligations vertes de Tokyo

Alors que la finance verte se développe à travers le monde, le gouvernement métropolitain de Tokyo (TMG) a récemment montré comment les villes japonaises peuvent utiliser la finance durable pour favoriser la décarbonation (article en anglais). 


TMG est depuis 2017 un pionnier parmi ses pairs. Son « cadre complet pour les obligations vertes de Tokyo » (document en anglais), mis à jour en 2022, est aligné sur les principes des obligations vertes de l'Association internationale des marchés des capitaux (ICMA), et définit à la fois la manière dont les recettes seront utilisées, les critères de sélection des projets et les exigences en matière de reporting.

« L'intégration de la durabilité est essentielle pour la ville de Tokyo qui ambitionne de devenir une grande capitale financière mondiale. Le programme d'obligations vertes de TMG incite d'autres émetteurs et engage les investisseurs, attirant ainsi davantage de fonds vers la finance durable. »
Toshiaki Otani, Responsable des marchés des capitaux de la dette au Japon, BNP Paribas.

Les ambitions de la métropole de Tokyo pour réduire ses émissions de carbone

La métropole de Tokyo, l'une des plus grandes villes du monde avec près de 14 millions d'habitants, a pour objectif d'atteindre des émissions net zero d'ici à 2050 et "demi-net zero" d'ici à 2030. Pour cela, elle cherche à réduire de 50 % sa consommation d'énergie et s'approvisionnera pour moitié en énergies renouvelables d'ici 2030. L'objectif de TMG est que les bâtiments et les installations utilisent 100 % d'énergie renouvelable et que la totalité des véhicules à moteur à combustion interne soient supprimés d'ici 2050.

Dès aujourd’hui, les fonds provenant des obligations vertes de TMG financent des installations d'énergie solaire, l'adoption de carburants plus écologiques pour les transports publics et la lutte contre la pollution grâce à de nouvelles installations de recyclage et de traitement des eaux usées. La ville investit également dans le développement de l'immobilier vert, les infrastructures de transport propres et l'adaptation au changement climatique, notamment les mesures de prévention des inondations.

« Tokyo peut largement contribuer à la course mondiale vers le net zéro. En outre, le gouvernement métropolitain de Tokyo porte la responsabilité envers ses citoyens et ses institutions de répondre au changement climatique en intégrant les meilleures pratiques durables dans ses programmes de financement. »
Kazumichi Saga, Directeur de la section des obligations au gouvernement métropolitain de Tokyo, TMG.

Ces ambitions portent leurs fruits. L'émission d'octobre 2022 de TMG était sa sixième émission durable, donnant ainsi l'exemple à d'autres villes : La préfecture d'Osaka a émis sa première obligation verte en octobre, et la ville de Kyoto a annoncé son intention de faire de même en décembre 2022.

Inciter les villes à tirer profit des outils financiers 

Pour BNP Paribas, il s'agit de la première participation en tant que Joint Lead Manager à un financement durable en Yen pour TMG. Les banques japonaises sont traditionnellement chefs de file du marché des obligations vertes du pays et ont su remplir leur rôle au service des émetteurs, mais la participation plus récente d’autres acteurs financiers internationaux garantit que les opérations sont évaluées en fonction des toutes dernières normes internationales.

Cette opération vient encore renforcer la position de BNP Paribas en tant que leader mondial de la finance durable, la Banque ayant été désignée en 2022 Meilleure banque mondiale pour la finance durable par le magazine financier de référence, Euromoney.

"Nous sommes fiers d’avoir été inclus en tant que Joint Lead Manager et d'être la seule banque européenne dans l'offre. Tokyo est une capitale financière internationale bien placée pour attirer les investisseurs internationaux, au moment où elle s’engage pour un avenir net zéro." 
Tatsuro Uesugi, Responsable des marchés primaires et du syndicat japonais, BNP Paribas

Pour s'abonner à notre newsletter, c'est ici !

Choisissez vos thématiques préférées et la fréquence d'envoi