La banque d'un monde qui change

Résultats de l'observatoire Cetelem de l'automobile 2011

  • 28.09.2010
Les jeunes européens exclus du marché du véhicule neuf

Pourtant 8 jeunes sur 10 n'envisagent pas un avenir sans voiture !


Aujourd'hui, le secteur de l'automobile est loin de répondre aux besoins que la jeune génération européenne exprime.
Le constat est clair : 50 ans, c'est l'âge moyen d'un acheteur de véhicule neuf en 2009. Seulement 10% de ceux qui goûtent au plaisir de piloter une voiture neuve ont moins de 30 ans. Pour autant le divorce n'est pas prononcé. 78% des jeunes expliquent qu'ils n'imaginent pas se passer d'une voiture toute une vie et 83% avouent adorer conduire.
Pour sa 27ème édition, c'est le paradoxe que l'Observatoire Cetelem de l'Automobile a décidé d'analyser pour apporter, comme chaque année, des clés de compréhension au marché.


Les faits sont là : les jeunes (moins de 30 ans) sont absents du marché du neuf. Ainsi, en France, l'âge moyen d'un acheteur de voiture neuve a plus de 51 ans. Est-ce par choix ou par contrainte ? Considèrent-ils aujourd'hui que l'automobile n'a plus sa place dans la société ? En fait il n'en est rien. 80% d'entre eux expriment qu'ils adorent conduire et 78% n'envisagent nullement une vie sans voiture. De plus elle fait toujours rêver : 77% se montrent très soucieux du look de leur quatre roues. C'est donc par contrainte qu'ils se voient exclus du marché du neuf. Le rêve automobile se brise sur la réalité économique, ce qui n'étonnera personne. Quand ils achètent une voiture, les moins de 30 ans dépensent en moyenne 9 000 € contre 13 000 € pour les plus de 50 ans. A l'heure actuelle, le marché ne leur propose pas de véhicules neufs qui correspondent à leurs attentes.

Alors quelle voiture pour les séduire ? Premièrement les jeunes disent « oui » au low cost. Plus d'un sur deux en France se déclare intéressés par un véhicule de ce type. En revanche pas question de faire de concession sur le design. Les jeunes sont sensibles à l'esthétique et le disent dans 69% des cas. On résume : les moins de 30 ans veulent avant tout une voiture économique, avec du style. Qu'en est-il du facteur écologique ? Là aussi pas d'ambigüité : 55% utiliseraient davantage la voiture si elle était électrique ou hybride.

Aujourd'hui cette voiture n'existe pas. Et si rien ne se passe, des moyens alternatifs déjà plébiscités par la jeune génération finiront par reléguer la voiture dans la catégorie des biens en perte de vitesse. Après des décennies de travail de l'industrie pour la démocratiser ce serait dommage ! Outre l'usage des transports en commun, le covoiturage et l'auto-partage séduisent davantage les moins de 30 ans que leurs ainés.

Si la voiture veut garder son statut unique synonyme de mobilité et de liberté individuelle auprès de la jeune génération, elle doit se révéler à la fois économique (à l'achat et à l'utilisation), esthétique et propre. Un sacré défi lancé au secteur à la veille de l'ouverture du Mondial de l'Automobile.


Tous les résultats de l'Observatoire Cetelem de l'Automobile 2011 surwww.observatoirecetelem.comou par email sur simple demande.



A propos de l'Observatoire Cetelem de l'Automobile :
Fort de son expertise de N°1 du crédit aux particuliers en Europe, Cetelem partage depuis 1985, son analyse du marché de l'Automobile avec L'Observatoire Cetelem de l'Automobile.
Cette édition est consacrée à une analyse approfondie des comportements des consommateurs et plus particulièrement des jeunes automobilistes, dans 8 grands pays européens : Allemagne, Espagne, France, Italie, Portugal, Grande-Bretagne, Belgique et Pologne. Menée avec le BIPE et TNS Sofres, l'étude a été réalisée durant l'été 2010, auprès d'un échantillon de 4 800 personnes, représentatif de la population des 8 pays concernés.
Toutes les études et l'analyse de l'actualité du secteur automobile : www.observatoirecetelem.com

A propos de BNP Paribas Personal Finance :
Au sein du Groupe BNP Paribas, BNP Paribas Personal Finance est le spécialiste des financements aux particuliers via ses activités de crédit à la consommation et de crédit immobilier. Avec 29 000 collaborateurs dans plus de 30 pays et sur 4 continents, BNP Paribas Personal Finance est N° 1 en France et en Europe.
En activité en propre, BNP Paribas Personal Finance offre, au travers de ses marques commerciales Cetelem, Findomestic, AlphaCredit, une gamme complète de crédits aux particuliers accessibles soit sur le lieu de vente - magasins, concessions automobiles -, soit par ses apporteurs d'affaires référencés - courtiers, agents immobiliers, promoteurs -, soit en direct via ses centres de relation clients et Internet.
Parallèlement, BNP Paribas Personal Finance a fait du partenariat un métier à part entière qui s'appuie sur son savoir-faire pour proposer tout type d'offres de crédits et de services intégrées et adaptées à l'activité et la stratégie commerciale de ses partenaires. Ainsi BNP Paribas Personal Finance est partenaire de référence des enseignes du monde du commerce, des services, et des banques et sociétés d'assurances.
Il est aussi l'acteur de référence en matière de crédit responsable® .
Pour toute information : www.bnpparibas-pf.com - www.moncreditresponsable.com
Press contact(s)
Contacts presse

Mathilde Donovan
Email : mathilde.donovan [at] cetelem (dot) fr
Tel : 01 46 39 15 88

Flavien Neuvy
Email : flavien.neuvy [at] cetelem (dot) fr
Tel : 01 46 39 10 68

Claude Martin-Franz
Email : claude.martin-franz [at] cetelem (dot) fr
Tel : 01 46 39 97 93