La banque d'un monde qui change

Restaurée grâce au mécénat de BNP Paribas, La descente de Croix de Rubens retrouve sa majesté au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

  • 28.04.2000
Conservée au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, le tableau La Descente de Croix de Pierre Paul Rubens a retrouvé toute sa splendeur à l'issue d'une campagne de restauration menée grâce au mécénat de BNP Paribas.

Exécutée vers 1614-1615, cette oeuvre, abritée autrefois dans l'ancienne église Notre-Dame-de-la-Chaussée à Valenciennes, est remarquable par son caractère homogène et dynamique. Tout l'art du peintre est au service de la représentation d'un drame qui se meut en acte de foi : les puissants volumes des corps, les gestes, les regards qui prolongent de façon très significative les mouvements, tous expriment le pathétique et sont chargés de bouleverser le spectateur. Dans chaque version du thème, qu'il a souvent abordé, le grand peintre d'Anvers, renouvelle sa vision. Ici, c'est le geste de la Vierge, ouvrant largement les bras pour accueillir le corps du Christ, qui étonne presque par sa spontanéité. Le dialogue entre les deux corps, que pas même saint Jean ne saurait troubler, puisqu'il nous tourne le dos, est une grande invention de Rubens.

Soucieuses de favoriser les échanges entre le monde économique et leur environnement, la BNP comme Paribas, développent depuis de nombreuses années des activités de mécénat, qui participent au rayonnement de la vie culturelle et sociale des régions et des pays où elles sont implantées.

Conscientes des trésors que recèle un grand nombre de musées de France, et désireuses de les révéler à un plus large public, toutes deux ont développé des programmes en faveur des musées.

En 1985, la Fondation Paribas, a lancé la collection d'albums Musées et Monuments de France, riche aujourd'hui d'une quarantaine d'ouvrages parus. En 1994, la BNP, a lancé une vaste opération de restauration d'oeuvres, du 15e siècle à nos jours, abritées dans nos musées, en étroite collaboration avec la Direction des musées de France, les Villes et les conservateurs. Ce programme a notamment permis la restauration d'un des plus grands chefs-d'oeuvre de Véronèse, Le Repas chez Simon, tableau exposé au Château de Versailles dans le salon d'Hercule. Ce même salon bénéficie encore aujourd'hui du mécénat de BNP Paribas afin de restaurer la grande peinture plafonnante de François Lemoyne, L'Apothéose d'Hercule, qui devrait émerger de ses bâches au début de 2001 après deux ans de travaux.
A cette date, ce programme aura permis la restauration de quarante-trois tableaux dans trente-deux villes.
Press contact(s)
Contact :

Anne de Lacretelle
Tél. 01 40 14 24 71