La banque d'un monde qui change

Precisions de BNP Paribas sur Consors France

  • 30.05.2002
Le groupe BNP Paribas a indiqué dans sa déclaration d'intention publiée le 17 mai 2002 qu'il n'est pas tenu réglementairement de déposer un projet d'offre publique obligatoire sur le capital de Consors France, mais qu'il n'excluait pas de procéder au cours des douze prochains mois à des achats complémentaires d'actions.

Comme il a été également indiqué dans cette déclaration, BNP Paribas est engagé avec les équipes du groupe Consors Discount-Broker A.G. dans un processus devant aboutir à l'élaboration d'un projet industriel commun. Consors France fait partie de ce processus de réflexion dans le cadre duquel des groupes de travail seront constitués et se réuniront selon un calendrier précis.

Ce calendrier de rapprochement a été défini comme suit et annoncé le 30 avril 2002 :

- 2 semaines après l'annonce : nomination du Comité de Pilotage, ce qui a été fait,
- 2 mois après l'annonce : nomination des principaux responsables et organisation des groupes de travail,
- 2 trimestres après l'annonce : résultats des groupes de travail et lancement de la mise en oeuvre.

Ce n'est qu'à l'issue de ce processus méthodique que ce projet et ses modalités de mise en oeuvre seront arrêtés, soit au plus tard d'ici la fin de l'année et le marché en sera alors informé. Entre temps BNP Paribas ne procédera pas à des achats complémentaires de titres Consors France, sous quelle que forme que ce soit, y compris par voie d'offre publique.

Une première étape a été franchie avec la création le 17 mai 2002 d'un comité de pilotage comprenant des représentants de Cortal et du groupe Consors. Par ailleurs, BNP Paribas a fait nommer quatre nouveaux membres au conseil de surveillance de Consors Discount-Broker AG et proposera à la prochaine Assemblée de Consors France, convoquée pour le 28 juin 2002, la recomposition du Conseil de Surveillance de cette société pour qu'il comprenne 6 membres dont quatre représentant l'actionnaire majoritaire, le groupe Consors (parmi lesquels figureront M. Olivier Le Grand et les deux membres actuels, MM. Karl-Matthäus Schmidt et Uwe Schroeder-Wildberg) ainsi que M. Thierry Leyne et une personnalité indépendante. Il sera proposé que le nouveau Conseil de Surveillance soit présidé par M. Olivier Le Grand et qu'il procède à la recomposition du Directoire.

En ce qui concerne les déclarations de BNP Paribas sur la valeur de Consors France lors de la conférence de presse du 30 avril 2002, ces déclarations faisaient suite à des rumeurs qui ont circulé tout au long du processus de vente de la participation de Schmidtbank dans Consors Discount-Broker AG sur le prix payé et que BNP Paribas a démenties publiquement. Les déclarations de BNP Paribas sur la valeur de Consors France visaient simplement à attirer l'attention du marché sur le fait que la valeur boursière de Consors France au moment de l'annonce du rapprochement n'était pas cohérente avec la valorisation de Consors Discount-Broker AG résultant de la transaction.

BNP Paribas rappelle à cet égard que le prix payé à Schmidtbank pour 66,43% du capital de Consors Discount-Broker AG s'élève à 287 Meuros (soit 9,08 euros par action) et que le prix d'acquisition global de Consors Discount-Broker AG s'élèverait à 485 M€ en cas de rachat de 100% du capital (les titres étant acquis dans le cadre de l'offre publique obligatoire sur Consors Discount-Broker AG au prix de 12,4 euros par action soit le prix minimum requis par la réglementation boursière allemande).
Press contact(s)
Contacts presse :

Michèle Sicard 01 40 14 70 61
Henri de Clisson 01 40 14 65 14
Agathe Heinrich 01 42 98 15 91