La banque d'un monde qui change

ParisBourseSBF SA étudie la création d'une bourse européenne de l'énergie (EPX)

  • 17.04.2000
ParisBourseSBF SA, l'un des partenaires fondateurs d'Euronext, " the first European bourse ", et plusieurs acteurs majeurs du secteur de l'électricité et de l'énergie en Europe - BNP Paribas, Electricité de France (EDF), Electrabel (Belgique), Société Générale, TotalFinaElf - étudient la faisabilité d'une bourse européenne de l'énergie, projet nommé EPX - European Power Exchange.

Une quarantaine de sociétés européennes réunies mercredi 12 avril par ParisBourseSBF SA et les sociétés partenaires du projet ont été invitées à participer à la réalisation des études de faisabilité pour concevoir un marché physique de l'électricité en France ainsi qu'un marché organisé de produits financiers de couverture des risques utiles aux acteurs intervenant sur le marché français de l'électricité.

Ces études seront menées d'ici l'été 2000 afin d'élaborer des solutions de marché compatibles à la fois avec le cadre législatif et réglementaire français (loi du 10 février 2000) et correspondant à la structure et à l'économie du système électrique français.
Dans un deuxième temps un Comité de Pilotage, composé de représentants de ParisBourseSBF SA et des sociétés partenaires se prononcera sur l'intérêt économique, technique et financier de la mise en oeuvre d'une bourse européenne de l'électricité.

L'ouverture à la concurrence du marché européen de l'électricité a favorisé l'émergence de nouveaux marchés, dits " de gros ", entre grands acteurs de la filière : producteurs d'électricité, négociants et fournisseurs.

Les bourses d'échanges d'électricité peuvent jouer un rôle structurant dans ces marchés de gros. L'entrée en vigueur, le 10 février 2000, de la loi traduisant dans le droit français la Directive européenne sur les règles communes du marché de l'électricité, a amené de nombreux acteurs à s'interroger sur l'intérêt qu'il y aurait, en France, à concevoir et mettre en oeuvre une bourse d'échange d'électricité de gros volontaire. La France, carrefour des lignes de fourniture d'électricité entre plusieurs pays d'Europe, bénéficie d'une situation favorable.

L'existence d'un marché physique, organisé et transparent, même limité à une faible part de la production électrique, permettrait aux clients de diversifier leurs sources d'approvisionnement à court terme à partir du territoire français, aux producteurs de bénéficier d'un outil de marché supplémentaire pour arbitrer leur parc de production.

Le marché physique organisé permettra aux acteurs du marché de gros d'avoir accès localement à plus de producteurs et d'intermédiaires.

L'association à ce projet des entités françaises et belges assurant les fonctions de gestionnaire de réseau est un élément important de réussite.

Les expériences dans les autres pays européens montrent qu'une bonne coordination entre l'opérateur de marché et l'opérateur de système est indispensable pour garantir le bon fonctionnement du marché. Les échanges d'informations entre ces deux acteurs et la clarification des rôles respectifs doivent permettre à chacun de remplir sa mission dans l'intérêt des acteurs du système électrique européen.

La concrétisation de ce projet permettrait d'assurer la transparence des prix en préservant l'anonymat des intervenants et de créer des prix de références servant de guide aux différents acteurs, notamment pour leurs choix industriels.
L'existence d'une référence de prix permettra la création d'un marché organisé de produits financiers spécialisés qui donnera aux acteurs de cette industrie la possibilité de couvrir leurs risques et d'améliorer la liquidité des transactions entre contreparties.------------------------------------------------


ParisBourseSBFSA est la première bourse d'Europe continentale avec une capitalisation boursière de 1600 milliards d'euros. Elle est chargée de la gestion des marchés français de valeurs mobilières et dérivés d'instruments financiers et de marchandises.
En 1999, 58 millions de transactions ont été réalisées sur les systèmes de négociation électronique de ParisBourse, soit plus de 31,3% qu'en 1998.
En mars 2000, ParisBourseSBF SA a créé avec Amsterdam (AEX) et Bruxelles (BXS) la plus grande bourse européenne d'actions - Euronext - issue de la fusion des bourses néerlandaise, belge et française.
ParisBourseSBF SA a d'ores et déjà pris une part active dans le domaine de l'énergie en participant aux simulations organisées par Eurolectric - l'Association Européenne des producteurs d'électricité - d'un marché organisé d'échanges de certificats de CO2 combiné à un marché de l'électricité.




BNP Paribas est le premier groupe bancaire français coté. Il se situe au 1er rang en France par son résultat net. Le groupe dispose d'un des premiers réseaux internationaux au monde, fort d'une présence dans 83 pays, articulée autour de 7 places financières de premier plan. Il dispose d'une réelle capacité d'innovation et d'une véritable expertise en matière de nouvelles technologies et de nouveaux canaux de distribution. Grâce à la complémentarité de ses activités commerciales et financières, BNP Paribas s'impose comme un acteur mondial de la banque de grande clientèle et de marchés, de la banque privée internationale et de la gestion d'actifs. En France, l'offre à la clientèle des entreprises et des particuliers est sans égale, notamment en gestion du patrimoine, en crédit à la consommation, en crédit-bail et dans l'immobilier. BNP Paribas occupe le 1er rang dans les services bancaires sur Internet avec plus de 250 000 clients en ligne.


Le Métier Financement des matières premières et énergie, sponsor du projet au sein de BNP Paribas, déploie ses activités dans des domaines variés allant du financement du négoce de matières premières au financement structuré sur les pays émergents, en passant par l'Oil and Gas Reserve Based Lending, les produits dérivés et le courtage des matières premières (y compris l'électricité). BNP Paribas entend rester leader sur ce Métier, notamment en renforçant sa présence sur les marchés en développement, tel que celui de l'électricité en Europe. Il a déjà participé comme membre fondateur à la création de OMEL, opérateur du marché de l'électricité en Espagne.



ELECTRICITE DE France - la croissance maîtrisée dans un environnement en pleine mutation

Pour l'exercice 1999, le chiffre d'affaires du groupe EDF s'établit à 32 milliards d'euros (210 milliards de francs) en hausse de 8,7 % et son résultat, après impôt et avant rémunération de l'Etat, atteint les 1,2 milliard d'euros (7,7 milliards de francs), en progression de 5,1 %. Cette progression est significative de la croissance du groupe.

Le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 32 Md■ (210 MdF) dont plus de 18 % réalisés hors de France (exportations et filiales), en particulier en Grande-Bretagne avec London Electricity, en Hongrie avec Edasz et Demasz, en Suède avec Graninge, en Argentine avec EDENOR, en Pologne avec ECK... Cette part était inférieure à 12 % en 1998.

En 1999, Electricité de France a créé EDF Trading, société spécialisée dans le négoce de l'énergie, avec Louis Dreyfus.



ELECTRABEL appartient au top cinq des 'utilities' en Europe. Son capital est détenu à 40% par le Groupe Tractebel, pôle unique de Suez Lyonnaise des Eaux dans les métiers de l'énergie. Fin 1999, sa capitalisation boursière se montait à 18,0 milliards EUR.

Ses activités de base englobent la production d'électricité, le trading d'électricité et de gaz naturel, la construction, l'exploitation et la maintenance de réseaux de transport d'électricité et de distribution d'électricité et de gaz naturel, ainsi que la vente d'électricité, de gaz naturel et de produits et services énergétiques dérivés. L'ambition d'Electrabel est de se développer en Europe dans ses activités de base et de rester leader du marché belge.
En Europe, Electrabel gère une capacité de production d'environ 20 000 MW et en 1999, sa production s'élevait à 91 TWh.

Electrabel construit une unité de production au Luxembourg. Fin 1999, elle a acquis 80 % du capital de la société EPON, le premier producteur d'électricité des Pays-Bas.
En tant qu'opérateur majeur sur le marché européen du trading, Electrabel est active sur le Nord Pool, sur le marché allemand (CEPI), sur le marché suisse (SWEP), sur le pool espagnol (OMEL) et sur la bourse de l'électricité Amsterdam Power Exchange, dont elle est co-fondatrice.

Electrabel a mis sur pied un réseau de filiales commerciales, certaines en co-propriété avec des partenaires stratégiques: aux Pays-Bas - Electrabel Nederland; en Espagne - Electrabel España (des filiales à 100 %) et en Italie - AlpEnergie (en co-propriété avec la société suisse eos). Une autre filiale sera bientôt établie en France.
Electrabel détient des participations dans ScottishPower (Ecosse), Iberdrola (Espagne) et Cegedel (Grand-Duché de Luxembourg)



Société Générale : SG est le pôle de banque commerciale et d'investissement du groupe Société Générale. Présent dans plus de 60 pays et avec une expertise particulière dans le domaine des marchés des capitaux, du conseil et de l'origination, du financement structuré et de la banque commerciale, SG développe des solutions financières innovantes et intégrées pour le compte de ses clients, entreprises, institutionnels et intervenants du secteur public.

SG est notamment très actif dans le secteur des matières premières au plan mondial avec une expertise de premier plan pour les marchés de métaux de base et précieux et de l'énergie. SG offre une large gamme de services financiers spécifiques tels que des produits de financement, des produits de couverture et une activité de trading adaptés aux besoins de chaque client.



TotalFinaElf est l'une des toutes premières compagnies pétrolières internationales. Ses activités s'exercent dans plus de 100 pays et couvrent toute la chaîne de l'industrie pétrolière, depuis l'Amont -exploration, développement et production de pétrole et de gaz- jusqu'à l'Aval -transport, raffinage et distribution des produits pétroliers et commerce international de pétrole brut et de produits. TotalFinaElf est également un acteur majeur de la Chimie.
Press contact(s)
Contacts :

PARISBOURSE SBF SA :
Nicole Falcon +33 1 49 27 53 75
e-mail : n.falcon [at] parisboursesa (dot) com

BNP Paribas :
Michèle Sicard +33 1 42 98 13 36
e-mail : Michele.sicard [at] bnpgroup (dot) com

Henri de Clisson +331 40 14 65 14
e-mail : henri.declisson [at] bnpgroup (dot) com

EDF :
Christine Collaert +33 1 40 42 62 68
e-mail : christine.collaert [at] edf (dot) fr

Electrabel :
Philippe Massart +32 2 518 6203
e-mail : Philippe.massart [at] electrabel (dot) com

Patrick H. De Vos, Investor relations, +32 2 518 65 00
e-mail : e-mail : Patrick.devos [at] electrabel (dot) com

Laurence Bataille, +32 2 518 62 92
e-mail : Laurence.bataille@electrabelcom

Société Générale :
Laeticia Maurel +33 1 42 13 88 68
e-mail : Laeticia.maurel [at] socgen (dot) com

TotalFinaElf :
Hans Daems +33 1 47 44 47 48
e-mail : e-mail hans.daems [at] total (dot) com