La banque d'un monde qui change

Groupe BNP Paribas : Résultats au 31 Décembre 2006

  • 15.02.2007
QUATRIEME TRIMESTRE 2006
POURSUITE D'UNE DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL ET DE RENTABILITE
  • Produit net bancaire : 7,1 Md€ (+ 25,4 %)

  • Résultat brut d'exploitation : 2,4 Md€ (+ 22,8 %)

  • Effet de ciseaux positif de 3,1 pts à périmètre et change constants

  • Résultat net part du groupe : 1 719 M€ (+ 28,8 %)

ANNEE 2006

UN FORT DEVELOPPEMENT SUR L'ENSEMBLE DE L'ANNEE :
  • Produit net bancaire : 27,9 Md€ (+ 27,9 %)

UNE PUISSANTE DYNAMIQUE DE CROISSANCE ORGANIQUE :
  • Produit net bancaire à périmètre et change constants : + 13,5 %

  • Frais de gestion à périmètre et change constants : + 11,1 %

LA CONSTITUTION D'UN DEUXIEME MARCHE DOMESTIQUE :

PROGRESSION DU PRODUIT NET BANCAIRE DANS TOUS LES POLES :
  • BDDF (1) : 5 671 M€ (+ 4,3 %)

  • SFDI : 7 296 M€ (+ 22,3 %)

  • AMS : 4 350 M€ (+ 22,5 %)

  • BFI : 7 859 M€ (+ 22,4 %)

BENEFICE PAR ACTION : 8,03 € (+ 15,4 %)

DIVIDENDE PAR ACTION : 3,10 € (+ 19,2 %) (2)

Lire l'intégralité du Communiqué de Presse


Consulter les diapositives de la présentation

Consulter les états financiers

Le 14 février 2007, le Conseil d'administration de BNP Paribas, réuni sous la présidence de Michel Pébereau, a examiné les résultats du quatrième trimestre et arrêté les comptes de l'exercice 2006.


Un quatrième trimestre particulierement dynamique

Le quatrième trimestre de 2006 confirme la dynamique de croissance des revenus manifestée au cours des neuf premiers mois : le produit net bancaire augmente de 25,4 % à 7 052 millions d'euros. Cette progression provient des acquisitions, notamment BNL, et d'une forte croissance organique : à périmètre et change constants, le produit net bancaire augmente de 11,3 %.

Les frais de gestion (4 654 millions d'euros) progressent de 26,8 %, notamment du fait de 141 millions d'euros de coûts de restructuration de BNL enregistrés ce trimestre. A périmètre et change constants, la hausse est ramenée à + 8,2 %, soit une progression inférieure de plus de trois points à celle des revenus.

Le résultat brut d'exploitation s'inscrit ainsi en hausse de 22,8 % (+ 16,9 % à périmètre et change constants) à 2 398 millions d'euros. Hors coûts de restructuration de BNL, il augmente de 30,0 %.

Une nouvelle baisse du coût du risque conduit à un résultat d'exploitation en hausse de 27,5 %, à 2 116 millions d'euros (+ 26,8 % à périmètre et change constants).

Le résultat net, part du groupe, s'établit à 1 719 millions d'euros (+ 28,8 %).


Tous les pôles d'activité ont contribué à cette performance :

- le réseau France (3) a dégagé des commissions en hausse par rapport à la référence élevée du quatrième trimestre 2005 (+ 6,7 %), essentiellement du fait des commissions sur opérations financières (+ 15,0 %). Malgré la baisse (- 2,1 %) de la marge d'intérêt liée à la hausse des taux courts et à ses conséquences (aplatissement de la courbe des taux et hausse des taux réglementés) le produit net bancaire progresse de 1,6 %. Avec des frais de gestion quasi stables (+ 0,2 %) par rapport à la base élevée du quatrième trimestre 2005, et un coût du risque en baisse (- 17,6 %), le résultat avant impôt de la Banque de Détail en France (4) progresse de 8,0 % ;

- les Services Financiers et la Banque de Détail à l'International dégagent un produit net bancaire en hausse de 10,3 %, des frais de gestion en hausse de 9,2 %, un coût du risque en baisse de 11,5 %. Leur résultat avant impôt progresse ainsi de 13,2 % par rapport au quatrième trimestre 2005, avec une évolution différenciée selon les activités du pôle (cf. annexe) ;

- le pôle « Asset Management and Services » poursuit sa très forte croissance organique avec des revenus en hausse de 15,7 %, des frais de gestion en hausse de 15,2 % et un résultat avant impôt trimestriel supérieur de 20,2 % à celui du quatrième trimestre 2005. Tous les métiers du pôle contribuent à cette vive croissance des revenus, tirée par le développement international, notamment en Europe et en Asie ;

- la Banque de Financement et d'Investissement réalise un excellent quatrième trimestre dans tous les métiers, avec des revenus en hausse de 19,0 % par rapport au quatrième trimestre 2005, des frais de gestion dont la hausse est contenue à 8,4 %, de nouvelles reprises nettes de provisions et un résultat avant impôt en hausse de 38,5 % ;

- hors frais de restructuration (141 millions d'euros), la contribution de BNL au résultat avant impôt trimestriel du groupe s'établit à 177 millions d'euros. Elle intègre 23 millions d'euros de synergies de coûts réalisées au cours du quatrième trimestre. L'activité commerciale de BNL est soutenue et le coût du risque en ligne avec les trimestres précédents de 2006.


2006 : Une année de developpement accéléré pour le groupe

En 2006, le produit net bancaire du groupe progresse de 27,9 % pour s'établir à 27 943 millions d'euros. Cette croissance résulte de la combinaison d'un développement organique vigoureux (+ 13,5 % à périmètre et change constants) et de l'effet accélérateur de la croissance externe, en particulier l'acquisition de BNL au deuxième trimestre.

Plus généralement, l'année 2006 a été marquée par une forte internationalisation du groupe : la part du PNB réalisée en France est ramenée à 48 % en moyenne (contre 55 % en 2005), et même à 43 % au quatrième trimestre. La Banque de Détail en France ne représente plus que 20 % du produit net bancaire du groupe au quatrième trimestre 2006.

Les frais de gestion, à 17 065 millions d'euros, sont en hausse de 27,6 %, soit + 11,1 % à périmètre et change constants. Ainsi, le résultat brut d'exploitation augmente de 28,2 % à 10 878 millions d'euros (+ 17,2 % à périmètre et change constants).

Le coût du risque (783 millions d'euros, + 28,4 %) n'augmente que du fait de l'élargissement du périmètre. A périmètre et change constants, il est en baisse de 38,6 %.

Ainsi, le résultat d'exploitation (10 095 millions d'euros) est en hausse de 28,2 % à périmètre courant et de 21,6 % à périmètre et change constants.

Les éléments hors exploitation apportent une contribution de 475 millions d'euros, en baisse de 13,5 % par rapport à 2005, principalement parce que LaSer Cofinoga n'est plus mise en équivalence en 2006, mais consolidée par intégration proportionnelle. La charge d'impôt augmente de 29,2 % à 2 762 millions d'euros, et la part des intérêts minoritaires de 15,2 % à 500 millions d'euros.

Le résultat net part du groupe, à 7 308 millions d'euros, est en hausse de 24,9 %.

Ces résultats prennent en compte une hausse de 23,9 % des versements aux salariés en application des accords de participation et d'intéressement en vigueur au niveau du groupe en France.

La rentabilité des capitaux propres, prenant en compte l'augmentation de capital réalisée pour le financement de l'acquisition de BNL, s'établit à 21,2 % après impôt. Le bénéfice net par action en circulation ressort à 8,03 euros (soit + 15,4 % malgré une augmentation de 6,9 % du nombre moyen d'actions en circulation).

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 3,10 euros, soit une augmentation de 19,2 % par rapport à l'exercice précédent.

Le ratio international de solvabilité du groupe s'établit, au 31 décembre 2006, à 10,5 % et le ratio « tier one » à 7,4 %.


(1) Incluant 100 % de la Banque Privée en France, hors effets PEL/CEL.
(2) Sous réserve de l'approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires.
(3) Incluant 100 % de la Banque Privée France.
(4) Incluant 2/3 de la Banque Privée France.
Press contact(s)
Contacts presse :

Antoine Sire
Tel : 01 40 14 21 06
antoine.sire [at] bnpparibas (dot) com

Jonathan Mullen
Tel : 01 42 98 13 36
jonathan.mullen [at] bnpparibas (dot) com

Christelle Maldague
Tel : 01 42 98 56 48
christelle.maldague [at] bnpparibas (dot) com