La banque d'un monde qui change

Groupe BNP Paribas : Résultats au 1er trimestre 2006

  • 19.05.2006
Une puissante dynamique de développement dans une très bonne conjoncture économique et financière mondiale

Développement sans précédent de l'activité :
Produit Net Bancaire (hors BNP Paribas Capital) :
6,7 milliards d'euros (+ 28,1% / 1T05)

Vive progression de la rentabilité opérationnelle :
- Résultat brut d'exploitation (hors BNP Paribas Capital) :
2,9 milliards d'euros (+ 35,7% / 1T05)
- Résultat d'exploitation (hors BNP Paribas Capital) :
2,7 milliards d'euros (+ 36,6% / 1T05)

Très forte hausse du résultat avant impôt dans tous les pôles :
- Banque de Détail en France : + 31%
- Services Financiers et Banque de Détail à l'International : + 39%
- Asset Management and Services : + 46%
- Banque de Financement et d'Investissement : + 49%

Résultat net part du groupe :
2,0 milliards d'euros (+ 17,0% / 1T05)








Le 17 mai 2006, le Conseil d'administration de BNP Paribas, réuni sous la Présidence de Michel Pébereau, a examiné les résultats du groupe pour le premier trimestre de l'année.


UN DEVELOPPEMENT SANS PRECEDENT DES REVENUS ET DE LA RENTABILITE.

BNP Paribas amplifie encore sa dynamique de croissance et réalise un produit net bancaire trimestriel de 6 817 millions d'euros, en hausse de 21,7 % par rapport à celui du premier trimestre 2005. Hors BNP Paribas Capital (1), la croissance du produit net bancaire s'établit à + 28,1%. Cette vive hausse résulte de la combinaison d'une croissance organique vigoureuse (+ 20,7% hors BNP Paribas Capital et à périmètre et change constants) et de la politique d'acquisitions sélectives menée par le groupe.

L'évolution des frais de gestion s'inscrit dans cette dynamique de croissance : + 22,9% par rapport au premier trimestre 2005 (+ 15,4% à périmètre et change constants hors BNP Paribas Capital, y compris la hausse des rémunérations variables dans les métiers financiers). Depuis le début 2006, le groupe a notamment recruté plus de 2 000 personnes dans le monde dont 1 200 en France. Cependant, à périmètre et change constants, la progression des frais de gestion est inférieure à celle des revenus, tant au niveau du groupe, hors BNP Paribas Capital, que pour chacun des pôles d'activité (« effet de ciseaux » positif). Le coefficient d'exploitation, à 57,4% hors BNP Paribas Capital, est ainsi amélioré de 2,4 points et confirme la position très compétitive du groupe dans la zone euro.

Le résultat brut d'exploitation atteint ainsi 2 955 millions d'euros, en hausse de 20,1% par rapport au premier trimestre 2005 (+ 35,7% hors BNP Paribas Capital).

Le coût du risque (116 millions d'euros, + 12,6%) est inférieur de 18,9%, à périmètre et change constants hors BNP Paribas Capital, à celui du premier trimestre 2005, dans un environnement de risque de crédit toujours très favorable.

Le résultat trimestriel net part du groupe, à 2 013 millions d'euros, est en hausse de 17,0% par rapport à celui du premier trimestre 2005, référence particulièrement élevée du fait de très fortes plus-values de BNP Paribas Capital à l'époque. Ce résultat place BNP Paribas en tête des banques de la zone euro.


Tous les pôles d'activité du groupe contribuent à cette vive croissance :

La Banque de Détail en France réalise un excellent trimestre qui permet de réévaluer la hausse moyenne attendue du produit net bancaire à un niveau proche de + 6% en 2006.

Le pôle « Services Financiers et Banque de Détail à l'International » combine une croissance organique soutenue (+ 8,3%) avec des acquisitions sélectives pour obtenir une croissance des revenus supérieure à 30%.

La dynamique commerciale du pôle « Asset Management and Services » assure un haut niveau de collecte (rythme annuel supérieur à 10% des actifs gérés) et une très forte croissance des revenus, amplifiée par la hausse des marchés boursiers, de 27,8%.

La Banque de Financement et d'Investissement, tirant parti d'un environnement très favorable, réalise l'une des meilleures performances du secteur, avec des revenus en hausse de 45,7%.



(1) Selon les normes IFRS, les plus-values réalisées sur les participations non consolidées, notamment de « private equity » figurent dans le produit net bancaire. BNP Paribas Capital dégageant un montant de plus-values très variable selon les trimestres, il est pertinent d'analyser la variation des agrégats comptables hors BNP Paribas Capital.
Press contact(s)
Contacts presse :

Antoine Sire
Tel : 01 40 14 21 06
antoine.sire [at] bnpparibas (dot) com

Jonathan Mullen
Tel : 01 42 98 13 36

Carine Lauru
Tel : 01 42 98 15 91
carine.lauru [at] bnpparibas (dot) com

Christelle Maldague
Tel : 01 42 98 56 48
christelle.maldague [at] bnpparibas (dot) com

Hélène Regnard
Tel : 01 40 14 65 14
helene.regnard [at] bnpparibas (dot) com