La banque d'un monde qui change

Festival Cannes et banlieues

  • 16.05.2007
BNP Paribas, partenaire de tous les cinémas et acteur majeur en banlieues soutient cette initiative originale de Luc Besson.

Pour la première fois, le Festival de Cannes s'installe en banlieues. En créant le « Festival Cannes et Banlieues » à l'occasion du 60ème anniversaire du Festival, Luc Besson a souhaité rendre la culture accessible à tous, en faisant participer les habitants à un événement habituellement réservé aux professionnels.
BNP Paribas, partenaire de tous les cinémas et acteur majeur en banlieues soutient cette initiative première du genre.

Le « Festival Cannes et Banlieues » est une tournée itinérante de dix jours qui se déroule du 17 au 26 mai dans dix villes de la région parisienne. Chaque soir à partir de 21 heures, une projection gratuite a lieu en plein air sur un écran géant de 30 mètres. Ainsi, les spectateurs bénéficient de la même projection que les festivaliers de la Croisette.
Le film est précédé d'un court métrage d'une vingtaine de minutes « Histoire de Festival » réalisé par Gilles Jacob. Cette création cinématographique retrace l'histoire des 60 ans du Festival.
Les comédiens des films et les artistes des banlieues concernées seront sollicités afin de participer à cette grande fête du cinéma.

« Nous avons saisi l'occasion du 60ème anniversaire du Festival de Cannes, en pensant que c'était aussi une bonne façon d'honorer ce Festival. C'est un geste en direction des banlieues. Un geste symbolique et amical !
Pour moi, la culture n'est pas élitiste mais au contraire populaire. Il y a surtout des niveaux de compréhension et de connaissance différents. A l'inverse, la sensation éprouvée appartient à chacun et donc à tous. C'est pourquoi, si Cannes est effectivement un endroit élitiste parce qu'il n'y a pratiquement que des spécialistes, et que les films sélectionnés ne sont pas de grosses comédies, mais plutôt des films difficiles, il me semble aussi important que le public en banlieue, ait un vrai contact, peut- être pour la première fois, avec des films issus du Festival de Cannes. Et si ces films là peuvent susciter des vocations, voire des coups de cœur, j'en serais le premier ravi. Avec notre projet de faire une grande fête du cinéma, sur un écran géant gratuit en plein-air, nous nous adressons aux jeunes de banlieues qui souffrent parce qu'ils se sentent délaissés ou exclus. C'est un clin d'œil, une façon de leur dire qu'on les entend, même si nous ne sommes que des artistes ! » explique Luc Besson.

« BNP Paribas est à la fois la banque du cinéma et la banque des banlieues. Nous sommes ravis de nous associer à la formidable initiative de Luc Besson, qui contribuera à remettre dix villes de banlieues et leurs habitant à la place qu'ils méritent c'est-à-dire au cœur de la vie culturelle et artistique de notre pays » déclare Antoine Sire, Directeur de la Communication et de la Publicité de BNP Paribas.
Le « Festival Cannes et Banlieues » c'est :


- à Saint-Denis le jeudi 17 mai
- à Chanteloup-les-Vignes le vendredi 18 mai
- à Garges-lès-Gonesse le samedi 19 mai
- à Sarcelles le dimanche 20 mai
- à Vitry sur Seine le lundi 21 mai
- à Champigny sur Marne le mardi 22 mai
- à Sevran le mercredi 23 mai
- à Clichy sous Bois le jeudi 24 mai
- à La Courneuve le vendredi 25 mai
- aux Ulis le samedi 26 mai


BNP Paribas, partenaire unique de l'opération soutiendra la promotion de l'événement dans les agences de son réseau concernées.

Le Groupe BNP Paribas : une forte implication en banlieue
BNP Paribas a décidé de contribuer à l'effort collectif aujourd'hui nécessaire en faveur des banlieues et de leur avenir. Fortement présent en périphérie des grandes agglomérations BNP Paribas possède une bonne connaissance des banlieues où il compte à la fois un grand nombre de clients et de collaborateurs.
Le Groupe intervient déjà, depuis plus de dix ans, auprès d'associations nationales dont l'action en faveur de l'emploi et de l'intégration est reconnue. C'est en particulier le cas de l'ADIE, association qui aide par le micro crédit les chômeurs et RMIstes à créer leur entreprise, et de l'AFEV, association qui mobilise des étudiants bénévoles en faveur des élèves des écoles et des collèges en difficultés. BNP Paribas a constamment réaffirmé et renforcé, ces dernières années, son soutien à ces deux associations en créant notamment en décembre 2005 « le Projet Banlieues ». Ce programme spécialement dédié à aider à la création d'emplois et de lien social dans les quartiers sensibles, ainsi que l'accompagnement scolaire aux enfants en difficultés a été doté d'un budget de 3 millions d'euros sur 3 ans. Il permet notamment à BNP Paribas d'aider de petites associations de quartier qui font un travail essentiel mais ne sont habituellement dans « l'écran radar » des grandes entreprises.
D'un point de vue sportif, le Groupe s'est également engagé aux côtés de « Fête le Mur », l'association de Yannick Noah qui anime déjà une vingtaine de zones urbaines sensibles grâce au tennis.

BNP Paribas partenaire de tous les cinémas
BNP Paribas soutient depuis longtemps le 7ème art, avec toujours plus de ferveur.
En 2005, la banque est devenue le Partenaire Officiel d'Arthur et les Minimoys, le film d'animation de Luc Besson. BNP Paribas s'est ainsi associée très en amont à l'un des projets les plus ambitieux jamais lancés par l'industrie cinématographique française.
Dans le cadre de ce partenariat, BNP Paribas a également accompagné l'association de préfiguration de la Fondation Luc Besson dans les projections de Noël « d'Arthur et les Minimoys » . Ces projections ont eu lieu dans toute la France du 18 au 22 décembre pour les enfants malades des hôpitaux ou les orphelins.
BNP Paribas mène également d'autres actions en faveur du cinéma. La banque soutient les opérations de la Fédération Nationale des Cinémas Français pour contribuer à augmenter la fréquentation dans les salles françaises. Ainsi, BNP Paribas a prolongé le Printemps du cinéma en mettant à la disposition des ses clients et prospects 300 000 contremarques pour aller au cinéma à 3.50€.
Partenaire de la Quinzaine des Réalisateurs, qui se déroule chaque année lors du Festival de Cannes, la banque participe également à la restauration de films anciens (Les Temps Modernes en 2003, Le Kid en 2007). BNP Paribas contribue par ailleurs depuis 20 ans au financement de la production cinématographique française indépendante au travers de son Agence Audiovisuelle et assure le financement bancaire des dépenses de préparation, tournage et post-production. La banque propose également à ses clients le cadre fiscal avantageux de ses SOFICA, sociétés spécialisées dans le financement du cinéma et de l'audiovisuel.
Enfin, BNP Paribas a calqué sa communication publicitaire sur des codes du cinéma. Cette tradition avait été amorcée par la BNP, dans les années 90, avec ses campagnes « Tonton flingueurs ». Et depuis sa naissance en 2000, la marque BNP Paribas est ancrée dans l'univers du cinéma au travers de ses affiches pastiches de films, ou de ses spots bande annonce. Ce code de communication fait désormais partie des gènes du Groupe.
Press contact(s)
Contacts Presse :

Alia Ouabdesselam / 01 42 98 29 63
alia.ouabdesselam [at] bnpparibas (dot) com


Isabelle Wolff / 01 40 14 65 16
isabelle.wolff [at] bnpparibas (dot) com