La banque d'un monde qui change

BNP Paribas soutient le secteur de la microfinance au Mali

  • 16.07.2007
La BICI-M (Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie au Mali), filiale du groupe BNP Paribas, et l'institution de microfinance Miselini, ont signé un accord de prêt portant sur un montant de 150 000 000 FCFA (environ 230 000€). Ce concours est assorti d'une garantie accordée par l'Agence française de développement (AFD).

Ce concours, qui constitue la première action du groupe BNP Paribas ciblée sur le secteur de la microfinance au Mali, s'inscrit dans la stratégie globale du groupe d'appui à ce secteur et plus généralement de soutien des initiatives dans les domaines de la responsabilité sociale et environnementale et du développement durable.

Miselini (« petite aiguille » en bambara) est une institution de microfinance créée en 1999 qui s'est rapidement développée dans les quartiers défavorisés de Bamako et des villes périphériques. L'institution, qui compte plus de 14 000 emprunteurs actifs à fin 2006, cible essentiellement les groupes de femmes afin de soutenir leurs activités de petit commerce et d'artisanat.

Le financement octroyé par la BICI-M permettra la diversification des produits financiers offerts par Miselini (démarrage du crédit individuel) et l'extension de sa zone d'intervention (Gao, Tombouctou, Kidal, Kayes, Mopti, Sikasso, Segou), dans un contexte où la faible capacité d'épargne des adhérentes de l'institution freine le développement de ses activités.

Ce crédit est garanti à 50% par l'Agence Française de Développement. L'AFD, établissement public dont la mission est le financement du développement, soutient depuis plus de 20 ans des institutions de microfinance par des prêts, des fonds propres ou des garanties. A ce jour plus, de 1,5 million de familles bénéficient de ses interventions dans ce secteur.

Ce partenariat constitue un point d'application direct de l'accord cadre de coopération signé le 16 mars dernier entre le groupe BNP Paribas et l'AFD, qui vise notamment la mise en commun de projets dans le secteur de la microfinance.

Cette opération s'inscrit également dans le projet de microfinance internationale du groupe BNP Paribas. Par l'intermédiaire de ses implantations internationales, la banque, a actuellement un montant total d'engagements de 44 millions d'euros, qui touchent 265 000 emprunteurs et 1,3 million de personnes pauvres dans des pays en développement. La banque ou ses filiales refinancent 13 institutions de microfinance dans 8 pays émergents : Egypte, Guinée, Inde, Maroc, Mali, Madagascar, Mexique, Philippines. Avec une quinzaine de nouveaux dossiers à l'étude, la barre des 50 millions d'euros, objectif initial pour la 4e année de fonctionnement du projet, devrait être largement dépassée avant la fin de cette première année d'existence.

A propos de BNP Paribas
BNP Paribas (www.bnpparibas.com) est l'un des leaders européens des services bancaires et financiers et se classe parmi les 15 premières banques mondiales par la capitalisation boursière. Il compte aujourd'hui près de 140 000 collaborateurs, dont 110 000 en Europe. Le groupe détient des positions clés dans trois grands domaines d'activité : Banque de Financement et d'Investissement, Asset Management & Services et Banque de Détail. Il est présent dans 85 pays et est fortement implanté sur toutes les grandes places financières mondiales. Présent dans toute l'Europe, au travers de l'ensemble de ses métiers, la France et l'Italie sont ses deux marchés domestiques en banque de détail. BNP Paribas possède en outre une présence significative et en croissance aux Etats-Unis et des positions fortes en Asie et dans les pays émergents.

A propos de Miselini
La Caisse Miselini tire son origine du Programme d'Appui aux Activités Féminines lancé en 1993 par une ONG locale, Miseli, dans le district de Bamako avec le soutien financier de l'AFD pour cette phase de démarrage. Au terme du programme de 5 ans, une association de droit malien, baptisée Miselini, a été créée afin de pérenniser les actions d'épargne et de crédit. En 2000, Miselini a reçu l'agrément du gouvernement du Mali pour exercer ses activités et a signé une convention-cadre de 5 ans, reconduite en 2005, avec le Ministère des Finances. Jusqu'en 2006, son intervention s'est faite essentiellement sous forme de crédit solidaire aux associations féminines dont les membres se choisissent librement (démarrage du crédit individuel à partir de cette date). A fin 2006, l'institution compte plus de 14 000 emprunteurs actifs, ce qui représente un encours de crédit supérieur à 1 milliard de FCFA (environ 1,6 million d'euros).

A propos de l'AFD
L'Agence Française de Développement (www.afd.fr) est un établissement public dont la mission est le financement du développement. Sur les cinq continents et dans les collectivités d'outre-mer, elle soutient des projets économiques et sociaux portés par les pouvoirs publics locaux, les entreprises publiques ou le secteur privé et associatif. En 2006, les engagements de l'AFD se sont élevés à 3,1 milliards d'euros. L'AFD soutient actuellement plus de 50 projets dans le secteur de la microfinance. Elle accorde des financements aux institutions de microfinance sous forme de prêts, de fonds propres et de garanties, leur apporte de l'assistance technique et contribue à améliorer leurs bonnes pratiques. L'Agence travaille également à développer la prise en compte de la responsabilité sociale et environnementale dans les entreprises des pays du Sud.
Press contact(s)
Contact presse :

Isabelle Wolff +33 1 40 14 65 16 isabelle.wolff [at] bnpparibas (dot) com