La banque d'un monde qui change

BNP Paribas lance #ConnectHers, un programme en faveur de l’entrepreneuriat féminin

  • 28.02.2017

La France pourrait gagner 0,4% de croissance annuelle supplémentaire selon l'OCDE [1], si autant de femmes que d'hommes aboutissaient dans la création et le développement de leur projet entrepreneurial. Fidèle à l’engagement pris en 2014 auprès du Ministère des Droits des Femmes [2], BNP Paribas lance le programme #ConnectHers en faveur de l’entrepreneuriat féminin avec pour ambition que les femmes représentent 40% des entrepreneur-e-s (contre 30% aujourd'hui) en France.

BNP Paribas est convaincu que la montée en puissance des femmes entrepreneures constitue, au même titre que l'innovation et l'internationalisation, un levier fort d'accélération pour la  croissance de l’économie française.

Les données chiffrées disponibles selon certaines études économiques [3] permettent d’identifier trois principales causes du moindre développement et croissance des projets de femmes entrepreneures :

la méconnaissance des réseaux professionnels et leur moindre utilisation,

l’implication importante dans l’opérationnel, au détriment du stratégique,

un certain manque de confiance en elles qui engendre notamment des réticences vis à vis des dispositifs de financement.

 

Selon une étude du cabinet Occurrence menée pour BNP Paribas, la très grande majorité de femmes (69%) exprime un intérêt à s’insérer dans un réseau féminin. Néanmoins, les femmes ont un réseau plus petit (en moyenne 50 personnes contre 72 pour les hommes). Elles pensent également avoir un réseau non adapté par rapport à leurs intérêts et à leurs besoins (39% contre 49% pour les hommes). Enfin, une minorité perçoit le réseau comme un réseau de « soutien » plutôt qu’un réseau de « carrière » (25% contre 18% des hommes) ; elles en tirent un bénéfice d’ouverture et d’inspiration (33% contre 25% chez les hommes).

 

Le programme #ConnectHers a pour objectif d’agir profondément sur les facteurs de motivation et les freins des femmes entrepreneures.

Concrètement, BNP Paribas crée un cadre optimal à l’entrepreneuriat féminin en faisant bénéficier les entrepreneures de financements, d’expertises, mais aussi en les mettant en relation avec les bons acteurs au bon moment.

Sur ce dernier point, #ConnectHers prévoit notamment de développer le réseau des femmes entrepreneures :

en organisant des rencontres avec les associations partenaires du réseau BNP Paribas : Fédération Pionnières, WBMI, WEG et de nombreuses autres en régions,

en les connectant à l’écosystème entrepreneurial de BNP Paribas et aux incubateurs concernés,

en leur proposant un parrainage via le nouveau groupe LinkedIn #ConnectHers,

en les invitant à des ateliers pédagogiques Connect & Change sur les thématiques propres à leur business.

Plus de 100 référent(e)s BNP Paribas ont été formé(e)s pour guider, aiguiller et conseiller les entrepreneures qui souhaitent développer leur projet. Ces référent-e-s ont comme mission d’ouvrir de nouvelles perspectives à chaque étape du développement de leur entreprise et notamment en matière de financement.

 Marie-Claire Capobianco, Membre de Comité Exécutif de BNP Paribas, Directrice des réseaux France et co-auteure avec Martine Liautaud du guide "Entreprendre au féminin, mode d'emploi" (Edit. Eyrolles, déc. 2014), déclare : « BNP Paribas est convaincu que l’entrepreneuriat féminin constitue un des leviers du XXIème siècle pour accélérer la croissance de l’économie, particulièrement en France. Le programme #ConnectHers est une nouvelle illustration de notre engagement pour soutenir activement le rôle des femmes dans l’entrepreneuriat et l’économie française ».

Au-delà du programme #ConnectHers, BNP Paribas participe à une étude menée actuellement par Séverine Le Loarne Professeur, chercheur associé au GEM (Grenoble Ecole de Management), qui observe les tendances et les évolutions de l’entrepreneuriat féminin. En donnant la parole aux talents féminins au sein de BNP Paribas, à ses partenaires et à ses clientes, la banque d’un monde qui change désire inspirer et guider toutes les entrepreneures de France.

 

A propos de la Banque de Détail en France

En France, le pôle Banque de Détail compte plus de 28 000 collaborateurs au service de 6.9 millions de clients particuliers, 560 000 clients professionnels et très petites entreprises (TPE), 31 000 entreprises (PME, entreprises de taille intermédiaire (ETI), grandes entreprises) et 73 000 associations. Il est leader sur le marché des Entreprises et de la Banque Privée. Organisé autour de lignes de clientèles spécialisées pour apporter le meilleur accompagnement, il offre une large gamme de produits et services, de la tenue de compte courant jusqu'aux montages les plus experts en matière de financement des entreprises ou de gestion de patrimoine. Les équipes de la Banque de Détail sont fortement engagées au service de l'économie et de toutes les clientèles qu'elles accueillent au sein de plus de 2 000 agences et dans les 300 pôles d'expertises : Banque Privée, Maisons des Entrepreneurs, Pôles innovation et Centres d'Affaires Entreprises. La Banque de Détail assure également une large présence sur les réseaux sociaux via notamment Facebook, Twitter et Foursquare. Investissant en permanence dans l'innovation et la qualité de service, BNP Paribas a lancé en mai 2013 la première banque digitale nativement conçue pour utilisation sur mobiles : Hello bank!. Cette nouvelle offre de relation clients est venue compléter le dispositif de Banque en ligne (Centres de contacts, Internet, Mobile, Net Agence, Net Crédit et Net Epargne) et les 6 000 automates mis à disposition de ses clients particuliers et professionnels.

 

[1] Chiffres OCDE « Indicateurs sur l’emploi » 2012

[2] Convention entre BNP Paribas et Le Ministère du Droit des Femmes signée le 6 février 2014 relatif à la promotion de l'entrepreneuriat féminin. Cette convention implique 4 actions principales : Sensibiliser largement les parties prenantes de BNP Paribas (clients, conseillers et partenaires) aux enjeux de l'entrepreneuriat féminin - Communiquer les initiatives prises en faveur de l'entrepreneuriat féminin - Publier des recherches et données statistiques sur l’entrepreneuriat féminin - Etudier les besoins des créatrices pour créer des outils qui pourraient y répondre.

[3] Citons notamment l’étude HEC au féminin (2015) : « Les réseaux professionnels comme facteur de réussite : paradoxes et divergences »

Press contact(s)

Olivier Durbize - olivier.durbize [at] bnpparibas (dot) com - 01.40.14.66.28

Marion Saraf - marion.saraf [at] bnpparibas (dot) com - 01.57.43.88.63

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage