La banque d'un monde qui change

BNP Paribas Banque Privée remet pour la première fois ses premiers prix de la philanthropie individuelle

  • 21.05.2008

Le Grand Prix BNP Paribas de la philanthropie 2008 est décerné au Dr Mo Ibrahim et le Prix Coup de Cœur à Amina Laraki-Slaoui pour leur engagement philanthropique dans un pays en voie de développement.


BNP Paribas a remis cette année pour la première fois en France ses prix pour la philanthropie individuelle. Créés à l'initiative de la Banque Privée, ces prix ont pour objet de soutenir des projets philanthropiques remarquables, à valeur d'exemple.

Un jury était présidé par Amartya K Sen, Prix Nobel d'économie 1998, et composé de 10 experts internationaux issus des domaines universitaire, artistique, culturel, entrepreneurial et associatif :
- Yann Arthus-Bertrand,
- Suzanne Berger,
- Michael Golden,
- Lorenz de Hasbourg,
- Maria Nowak,
- Michel Pébereau,
- Angelin Preljocaj,
- Jacques Rigaud,
- Louis Schweitzer.

Ce jury a examiné les profils des vingt nominés et a dû apprécier la transparence, l'éthique, l'engagement personnel et financier, le professionnalisme de chacun en tenant compte de l'impact de leur action.

Deux catégories de prix ont été distinguées : le Grand Prix, récompensant un philanthrope reconnu pour l'ensemble de son œuvre, et le Prix Coup de Cœur valorisant un projet, une action locale et originale, ont été respectivement attribué au Dr Mo Ibrahim et à Amina Laraki-Slaoui.
Ces prix ont été remis lors de la seconde Rencontre « Philanthropie et développement durable » de BNP Paribas Banque Privée organisée le 15 mai 2008 au château de Versailles.

A l'occasion de cette rencontre Baudouin Prot a déclaré : « La responsabilité sociale et environnementale est au cœur des préoccupations du groupe BNP Paribas. En créant le prix BNP Paribas de la philanthropie, nous souhaitons soutenir des initiatives exemplaires, favoriser le partage d'expériences et encourager l'émergence d'autres projets dans ce domaine essentiel qu'est la solidarité. »

- Le Dr Mo Ibrahim a reçu le Grand Prix pour son action en faveur de la bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, via la "Mo Ibrahim Foundation". La mission de la Fondation Mo Ibrahim est essentielle, car elle peut contribuer au développement des pays d'Afrique en stimulant le débat démocratique et favorisant le développement d'une gouvernance intègre.
En 2006, la Fondation Mo Ibrahim lance le "Prize for Achievement in African Leadership", qui récompense les chefs d'Etats étant parvenus à apporter santé, sécurité, éducation et développement économique à leur peuple.
Le prix inaugural 2007 fut décerné au président du Mozambique Joaquim Chissano pour son rôle dans l'avènement de la paix et de la démocratie au Mozambique. En 2007, la fondation publie également un index des pays Africains classés en fonction du degré de sécurité, de corruption et de respect des droits de l'homme.
Parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde (selon Time), le parcours d'entrepreneur du Dr Mo Ibrahim dans la téléphonie mobile, et de leader de la démocratie en Afrique, est une belle illustration de l'engagement des entrepreneurs investis dans la philanthropie.

- Amina Laraki-Slaoui a reçu le Prix Coup de Cœur du jury pour le centre « Noor » pour les handicapés qu'elle a créé au Maroc, après avoir été elle-même victime d'un grave accident. Le but du centre de rééducation « Noor », créé autour d'Amina Laraki par l'Amicale des handicapés à Casablanca, est de faire que les personnes handicapées retrouvent une vie normale. Il a joué un rôle très important dans le développement d'un regard nouveau sur le handicap au Maroc et de sa meilleure prise en compte au quotidien. D'autres combats restent à livrer comme : l'accessibilité à des lieux publics, la réinsertion scolaire et professionnelle, l'accès aux moyens techniques, (fauteuils...).
Press contact(s)
Contact presse :
Céline Castex - 01.42.98.15.91 - celine.castex [at] bnpparibas (dot) com