La banque d'un monde qui change

Altedia et BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises présentent : Tendances Epargne & Retraite Entreprises 2004

  • 23.06.2004
Pour la troisième année consécutive, Altedia et BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises font le point sur l'évolution des attitudes des salariés à l'égard de l'épargne entreprise et sur la perception par les dirigeants des courants qui animent les opinions de leurs personnels.

L'épargne entreprise continue de gagner du terrain dans l'esprit des salariés et des dirigeants. À tel point que le consensus est maintenant établi sur la légitimité de l'entreprise à abriter une partie des économies de ses salariés et sur l'initiative qui lui incombe de proposer une offre diversifiée de placements.

Dans ce contexte, l'actionnariat salarié accroît son attractivité, malgré les fluctuations des marchés. 90 % des dirigeants estiment que pour les salariés, devenir actionnaire de leur entreprise est une bonne chose. Six salariés sur dix partagent cette appréciation

L'épargne retraite occupe maintenant une place importante dans les préoccupations des salariés et de leurs dirigeants. Un salarié sur deux préfère un système mis en place dans l'entreprise, dont un sur deux souhaiterait qu'il soit obligatoire. De plus, 40 % de ceux qui épargnent disent vouloir changer leurs habitudes d'épargne en vue de la retraite. Des chiffres qui confirment la naissance d'un nouveau marché. Les attentes des salariés ? Sur le plan financier, la diversité des produits et le choix d'en confier ou non la gestion à un professionnel sont les maîtres mots. Autre révélation de cette étude : 70 % des salariés préfèrent toucher à coup sûr des revenus réguliers à vie. Ceci démontre, contrairement aux idées reçues, qu'ils n'ont pas de réticence à l'égard de la rente.

D'une façon générale la protection sociale occupe une place plus importante dans les préoccupations des salariés, que ne l'imaginent les dirigeants. Ceux-ci surestiment l'importance qu'accordent les personnels aux augmentations de salaire, par rapport à un accroissement de la couverture sociale : neuf dirigeants sur dix considèrent que les salariés préfèrent les augmentations de salaire ; ces derniers sont plus nuancés, puisque six sur dix privilégient la rémunération, mais les quatre autres se déclarent plus intéressés par un supplément de protection sociale.

Dans la protection sociale, c'est la santé - actualité du moment - qui domine, précédant la retraite et la perte d'emploi. C'est la première fois que ce thème de la prévoyance est évoqué dans le baromètre "Tendances". Il faudra suivre ses évolutions dans le temps.

L'enquête révèle aussi un énorme besoin d'information des dirigeants et des salariés. Un point essentiel qui ressortait déjà les années précédentes mais qui se trouve accru par la prise de conscience de la problématique retraite.

En conclusion, la balle est clairement aujourd'hui dans le camp des entreprises dont les personnels sont en attente de développement dans le domaine de l'épargne retraite et des systèmes de protection sociale complémentaire.


Enquête réalisée par interviews en mai 2004, auprès de deux échantillons représentatifs de 200 dirigeants et 383 salariés d'entreprises de 50 salariés et plus.
Press contact(s)
Contacts :

Altedia
Laurence Martin
Tel : 01 44 91 52 29
Fax : 01 44 94 51 81
E-mail : lmartin [at] altedia (dot) fr
5, rue de Milan
75319 Paris Cedex 09


BNP Paribas
Christelle Maldague
Tel : 01 42 98 56 48
Fax : 01 42 98 04 33
E-mail : christelle.maldague [at] bnpparibas (dot) com
3, rue d'Antin
75002 Paris