La banque d'un monde qui change

2ème édition de l'observatoire BNP Paribas International Buyers - L'analyse du marché des biens immobiliers acquis en France par les non-résidents

  • 21.10.2010
Malgré la frilosité du marché, 57% des acquéreurs non résidents considèrent que c'est le bon moment d'investir en France


Affectant l'ensemble des pays européens, la crise économique a eu un impact négatif sur le marché des biens immobiliers acquis en France par les non-résidents. Il est en recul de près de 29% sur 2009 en nombres de transactions. Heureuse exception : la région Ile-de-France échappe à cette morosité en reconduisant le volume de ventes de 2008.
Pourtant, 57% des non-résidents interrogés dans cette enquête considèrent que c'est le moment d'acheter dans l'hexagone avant que les prix ne repartent à la hausse. La nouvelle édition de l'Observatoire BNP Paribas International Buyers explique les raisons pour lesquelles la France reste un territoire attractif pour les non-résidents.


A la recherche d'un marché solide, les non-résidents trouvent leur bonheur en France
Aux yeux des non-résidents interrogés, la France présente un atout de taille dans un marché perturbé : sa réglementation. Les acquéreurs non-résidents sont 95% à faire confiance aux lois de notre pays. Dans la même perspective, 89% déclarent avoir confiance dans la qualité des biens immobiliers du territoire. Le marché français est également qualifié de « liquide », point essentiel pour les acheteurs qui savent qu'ils pourront revendre leur appartement ou maison relativement facilement. En conséquence, aux marchés espagnol, italien et turc, les 3 autres marchés analysés dans cette étude, les acquéreurs étrangers préfèrent le marché français. Les acheteurs affichent par exemple une grande prudence vis-à-vis du marché espagnol (28% d'entre eux pensent que les prix vont encore baisser dans ce pays). A titre de comparaison, sur le marché italien, moins connu, 73% des personnes interrogées déclarent ne pas savoir si c'est le bon moment pour acheter.

En régions : l'Ile-de-France épargnée par la chute du marché, le sud toujours privilégié
Sur un marché qui globalement accuse une baisse sensible en volume, le nombre de transactions opérées à Paris et dans sa périphérie demeure stable. Le nombre de transactions a même augmenté dans les Hauts-de-Seine et le Val d'Oise. L'Île-de-France est une région où la proportion des acheteurs issus d'Afrique du Nord (Algérie, Maroc) augmente. Plus globalement, les achats effectués par des acheteurs du continent africain représentent 26% des transactions effectuées par des non-résidents en Île-de-France.

Dans le reste de la France, le sud continue d'attirer le plus grand nombre de non-résidents. Les régions du sud (de l'Aquitaine aux Alpes) représentent 59% des transactions réalisées en province en 2009 contre 51% en 2008. 72% des achats effectués en province en 2009 l'ont été par des acheteurs issus de l'Union européenne (à comparer avec 42% en Île-de-France). La part des Britanniques se replie de 5 points par rapport à 2008. A l'inverse, la part des Belges et des Italiens augmente de 2 points et celle des Allemands et des Portugais de 1 point.

L'art de vivre « à la française » reste la raison n°1 de choisir la France
98% des acquéreurs non-résidents choisissent d'abord la France pour sa culture et son mode de vie. La Côte d'Azur et les Alpes soutiennent particulièrement le marché. Si l'Italie et, dans une moindre mesure, l'Espagne présentent des attraits certains ils restent toutefois loin derrière la France. Mais cette qualité de vie à un coût non négligeable : 68% des personnes interrogées considèrent que la vie est chère en France, contre seulement 28% pour l'Espagne et 13% la Turquie.



Cette étude peut vous être envoyée sur demande. Nous vous remercions par avance de bien vouloir mentionner
"Source : Observatoire BNP Paribas International Buyers" dans vos articles pour toute reprise d'éléments de l'étude.



A propos de l'Observatoire BNP Paribas International Buyers "Investing and living abroad"
Fort de son expertise de N°1 du marché et de sa volonté d'anticiper les attentes des investisseurs, BNP Paribas International Buyers développe dans son Observatoire « Investing and Living Abroad » une analyse complète du marché des non-résidents qui achètent un bien immobilier dans l'hexagone.
Que représente ce marché ? Les impacts de la crise ? Qui sont ces non-résidents qui investissent en France ? Où achètent-ils ? Quels types de biens ? Quels sont les freins et motivations associés à une telle opération ?
Enquête réalisée par téléphone en mai 2010, auprès d'un échantillon de 250 personnes, représentatives des étrangers ayant fait l'acquisition d'un bien immobilier en France au cours des deux dernières années avec un financement par BNP Paribas International Buyers.
En complément, une phase qualitative avec 30 entretiens individuels approfondis, effectués en février et mars 2010 avec des professionnels de l'immobilier (agents immobiliers, promoteurs, courtiers en crédit immobilier), réalisant principalement des opérations transfrontières. Ont ainsi été interrogés 18 professionnels intervenant dans le pays d'acquisition (5 en France, 5 en Espagne, 5 en Italie, 3 en Turquie) et 12 intervenants dans le pays d'origine des acquéreurs (6 au Royaume-Uni, 3 en Allemagne, 3 aux Pays-Bas).

A propos de BNP Paribas International Buyers
Société de BNP Paribas spécialisée dans le financement des particuliers non-résidents réalisant une opération immobilière. Elle est organisée autour d'un Réseau France qui s'appuie sur une unité opérationnelle basée à Lille ainsi que d'un Réseau International qui s'appuie sur des apporteurs d'affaires installés au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas, en Belgique, etc.
www.bnpparibas-international-buyers.com
Press contact(s)
Contacts presse :

Claude Martin-Franz
01 46 39 97 93
claude.martin-franz [at] bnpparibas-pf (dot) com

Flavien Neuvy
01 46 39 10 68
flavien.neuvy [at] bnpparibas-pf (dot) com