La banque d'un monde qui change

Zoom sur la neutralité carbone de BNP Paribas

  • 10.07.2020

BNP Paribas a atteint la neutralité carbone en 2017 pour son périmètre opérationnel (émissions de gaz à effet de serre directes et émissions indirectes liées à l’achat d’énergie et aux déplacements professionnels) grâce à un suivi rigoureux de ses émissions de CO2 ainsi qu’à leur réduction, le recours à l’électricité renouvelable et la compensation des émissions résiduelles. Les efforts déployés par le Groupe pour réduire son empreinte carbone ne se sont toutefois pas arrêtés là. C’est grâce à des objectifs précis et régulièrement renforcés que BNP Paribas a continué de réduire l’impact environnemental lié à sa consommation d’énergie, la mobilité et l’utilisation responsable des ressources. Le Groupe a de cette façon d’ores et déjà pu atteindre ses objectifs pour 2020. Afin de mieux comprendre ces bons résultats, examinons de plus près les efforts qui ont été déployés pour atteindre la neutralité carbone et la maintenir.

reporting émissions, gaz à effet de serre, BNP Paribas

Un reporting détaillé et reconnu portant sur les impacts directs du Groupe


Un reporting complet des activités du Groupe a été essentiel pour mesurer l’impact environnemental direct de BNP Paribas et atteindre la neutralité carbone. Sur la base de questionnaires couvrant les 20 pays et 85 entités où le Groupe a le plus d’effectifs, une analyse poussée de plus de 50 indicateurs a été réalisée pour 90 % des effectifs de BNP Paribas au 31 décembre 2019, avec une projection pour les 10 % restants.

Ce reporting donne au Groupe une parfaite visibilité sur ses émissions de gaz à effet de serre tout en pointant les domaines où des mesures seraient susceptibles de réduire son empreinte. L’année dernière, les bâtiments et la consommation d’énergie du Groupe (y compris l’infrastructure informatique) représentaient 74 % des émissions et les déplacements professionnels 26 %. Un tel niveau de détail dans la répartition fournit également des estimations des émissions de CO2, de la consommation de papier et des déchets recyclés par collaborateur. À la lumière de la crise sanitaire actuelle et de l’évolution générale des modes de travail des employés, le Groupe étudie par ailleurs les moyens d’aller encore plus loin et de mesurer l’impact des télétravailleurs qui ne sont pas présents dans ses locaux.

La qualité et la transparence du reporting ont valu à BNP Paribas une large reconnaissance de la part des experts dans ce domaine. Les spécialistes de l’investissement durable, RobeccoSam, ont attribué au Groupe un score de 100/100 pour son reporting environnemental . Le Groupe s’est également hissé à la 2e place du classement 2019 d’EcoAct dans le cadre de son étude « Performance Reporting Climate des entreprises du CAC 40 ». Il réalise ainsi une montée fulgurante, figurant à la 4e place mondiale parmi les entreprises de l’étude et étant la seule banque dans le top 10.




« Depuis 2012, nous avons réduit nos émissions de gaz à effet de serre par collaborateur de plus de 27 % et notre consommation de papier par collaborateur de 47,8 %, ce qui a permis au Groupe d’atteindre plus tôt ses objectifs pour 2020. Nous tenons néanmoins à continuer d’améliorer la qualité de notre reporting et les actions qui en découlent pour minimiser encore davantage notre impact direct sur l’environnement. »


Stephane Lambert, Group Extra Financial Data Manager 


Direction RSE

Le recours à l’électricité renouvelable et le management environnemental

Ce reporting détaillé a servi à BNP Paribas pour informer ses partenaires de la réalisation dès le début de l’année des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation de papier du Groupe pour 2020. Si ces résultats ont pu être atteints, c’est parce que plus de 76 000 employés à travers le monde travaillent maintenant dans des bureaux couverts par un système de management environnemental. De plus, le Groupe s’est imposé en tant que leader mondial dans le secteur Banque/Assurance avec 22 certificats ISO 14 001 en cours de validité en 2019.

Dans tous les pays où cela est possible, le Groupe déploie des politiques actives d’efficacité énergétique dans les bâtiments et les data centers. L’électricité renouvelable représentait 35 % des achats totaux de l’électricité du Groupe l’année dernière, contre 32 % en 2018. Le Groupe reste un leader dans toute l’Europe, avec des pays comme la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni qui achètent des certificats d’énergie verte pour leurs besoins en électricité. Aux États-Unis, par exemple, les entités de BNP Paribas ont utilisé de tels certificats d’énergie verte pour couvrir 100 % de l’énergie consommée. 

"Bank of the West a procédé à l’achat de certificats d’énergie renouvelables pour les années 2018 et 2019. Comme nous sommes en mesure d’obtenir des offres compétitives sur ces certificats, cela nous donne un moyen efficace et à moindre coût de décarboner 100 % de notre consommation d’énergie, tout en contribuant à des projets d’efficacité énergétique au sein même de notre périmètre géographique," précise Randy Kelly, Bank of the West. 


Un effort mené par les collaborateurs et avec les partenaires du Groupe


Outre l’optimisation des espaces de travail et les équipements informatiques plus économes en énergie, d’autres programmes du Groupe, telle que l’initiative Green Company for Employees (GC4E), visent à encourager les actions individuelles de collaborateurs qui peuvent avoir une influence positive sur l’empreinte environnementale globale de BNP Paribas. Ces politiques, qui encouragent l’utilisation de matériaux plus responsables et le recyclage, se sont traduites par une augmentation de l’utilisation de papier durable passée à 71,3 %.

Cependant, quels que soient les efforts entrepris individuellement ou à l’échelle d’un bâtiment, certaines émissions de CO2 demeurent inévitables. Pour atteindre et maintenir sa neutralité carbone, BNP Paribas a formé des partenariats stratégiques afin de compenser les 461 030 teqCO2 (tonnes équivalentes de CO2) générées par les déplacements professionnels et la consommation d’énergie qui ne sont pas encore complètement réduits par l’utilisation d’énergies renouvelables. 

En soutenant des programmes tels que Wildlife Works au Kenya ou des projets axés sur l’environnement sur la plate-forme innovante ClimateSeed, initialement développée au sein de BNP Paribas Securities Services, le Groupe est capable de compenser ses émissions résiduelles. La compensation lui permet non seulement d’atteindre la neutralité carbone sur son périmètre opérationnel, mais contribue aussi à la préservation des forêts, au financement d’écoles, à l’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau et à de meilleures conditions de vie localement à travers le monde.


Pour en savoir plus sur la manière dont BNP Paribas atteint la neutralité carbone grâce à ses partenariats et à ses politiques, consultez les autres articles de notre série sur les impacts directs du Groupe et découvrez ici nos actions en faveur de  la transition énergétique. 


Photo credit: Mariia Petrakova

A lire aussi

Toutes les actualités