La banque d'un monde qui change

Réponse financière des banques de développement à la pandémie de Covid-19

  • 09.04.2020

Les recettes de la « Response Bond » de la NIB, un type d’obligation inédit, ainsi que de l’Obligation responsable en matière de durabilité de la BEI, chacune d’un milliard d’euros, seront affectées au secteur de la santé et, dans le cas de l’obligation de la NIB, serviront aussi à soutenir financièrement les pays membres touchés par le Covid-19 - un exemple qui souligne le rôle des marchés financiers pour faire face à la crise.

Alors qu’à travers le continent les pouvoirs publics intensifient leur réponse à la pandémie de Covid-19, BNP Paribas a lancé sur le marché deux opérations appelées à faire date. Cette semaine, la Banque nordique d’investissement (NIB), basée à Helsinki, et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont émis des obligations pour lever des fonds qui aideront les nations européennes à renforcer leurs systèmes de santé et financiers afin de gérer l’impact de la crise actuelle.

« La finance durable a un rôle vital à jouer pour mobiliser tous les moyens contre le Covid-19 », a indiqué Agnès Gourc, Co-Head of Sustainable Finance Markets (Co-Responsable des marchés Finance durable) chez BNP Paribas. « La Response Bond de la NIB et l’Obligation responsable en matière de durabilité de la BEI en sont des exemples, car elles contribuent à apporter des financements essentiels pour faire face à cette crise de manière très transparente sur de multiples fronts, notamment le fonctionnement efficace des systèmes de santé, ainsi que le soutien financier et des solutions visant le marché du travail dans le cas de la Response Bond de la NIB. »

La « Covid-19 Response Bond » de la NIB, une forme d’obligation inédite

BNP Paribas a compté parmi les banques qui ont piloté la première émission de la « Response Bond » de la NIB. Cette obligation d’un milliard d’euros à échéance avril 2023 permettra d’accorder des prêts à des projets visant à atténuer l’impact social et économique de la pandémie de Covid-19. Il s’agit de la première opération de ce genre sur les marchés européens.

Dans son nouveau cadre pour la « Response Bond », la NIB prévoit de mettre les recettes de cette obligation d’une maturité de trois ans à la disposition de ses huit pays membres (Danemark, Estonie, Finlande, Islande, Lettonie, Lituanie, Norvège et Suède). Les fonds levés serviront à soutenir le fonctionnement efficace des systèmes de santé en plus de fournir une aide financière et des solutions visant le marché du travail, le but étant de soulager les chaînes d’approvisionnement des tensions auxquelles elles sont soumises.

La « Response Bond » de la NIB est spécialement conçue pour agir sur l’impact considérable de la pandémie de Covid-19 sur l’ensemble de l’économie. Les recettes pourront être utilisées pour des projets éligibles qui entrent dans les catégories suivantes :

  1. Prêts au secteur public, y compris les services de santé et les dépenses de sécurité sociale (chômage, maladie, soins aux enfants et aux personnes âgées) ; et financements aux pouvoirs publics et à leurs institutions
  2. Prêts au secteur financier : financements aux institutions financières pour fournir des fonds aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’aux entreprises de taille intermédiaire touchées par la pandémie

  3. Prêts à l’économie réelle : financement de grandes entreprises du secteur de l’équipement médical et de la santé confrontées à une demande accrue liée à la pandémie, et financement aux entreprises du secteur des infrastructures qui ont besoin de fonds du fait d’activités perturbées par un dérèglement de l’offre ou de la demande.


« Nous avons besoin d’actions rapides et audacieuses pour atténuer les effets de la pandémie, et les gouverneurs de la NIB ont prié la Banque d’augmenter ses prêts aux entreprises touchées par la crise dans la région », a déclaré Lars Eibeholm, Directeur de la Trésorerie à la NIB. « La Response Bond de la NIB est notre première réponse pour lever des fonds et soutenir ces actions. Le cadre pour la Response Bond nous aide à assurer la transparence et à communiquer une stratégie claire aux investisseurs et aux parties prenantes. »

La BEI étend son programme d’Obligations responsables en matière de durabilité

BNP Paribas a également agi en tant que co-chef de file pour la nouvelle Obligation responsable en matière de durabilité de la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un montant de 1 milliard d’euros et qui arrivera à échéance en mai 2028. Ces obligations, initiées en septembre 2018 pour financer directement des projets en lien avec le développement durable, ont maintenant été étendues pour inclure un soutien directement lié à la lutte contre le Covid-19.

Elles font partie d’un train de mesures visant à mobiliser jusqu’à 40 milliards d’euros pour soutenir les entreprises européennes, les interventions dans le domaine de la santé et l’économie dans son ensemble en finançant des améliorations urgentes des infrastructures et des besoins en équipements dans le secteur de la santé.

États souverains, organisations supranationales et agences face au Covid-19

La question du financement des secteurs public et privé apparaît comme essentielle pendant la pandémie mondiale, car les confinements généralisés freinent la croissance et incitent les pouvoirs publics à annoncer d’importants plans de sauvetage pour stimuler les économies. L’accès au financement sera vital, l’émission d’obligations par les États souverains, les organisations supranationales et les agences jouant un rôle essentiel pour répondre aux tensions financières et aux dommages économiques causés par la crise.

Ces obligations de la NIB et de la BEI sont des exemples du rôle que le secteur financier doit jouer pour contribuer à fournir des financements à l’économie internationale pendant les crises en levant des capitaux dédiés aux systèmes sociaux et sanitaires sous pression. Alors que les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 seront considérables, les émissions des États souverains et des organisations supranationales seront essentielles pour maintenir les économies à flot et contribuer à la reprise dans les mois à venir.


Pour en savoir plus, cliquez ici.

Crédit photo ©jamesteohart

A lire aussi

Toutes les actualités