Portrait d’Amala Dianor : du hip hop à la danse contemporaine

  • 17.02.2021

Chorégraphe interprète à la gestuelle sensible, Amala Dianor propose une œuvre chorégraphique généreuse et hybride où hip hop et danse contemporaine s’entremêlent.

Amalar Dianor, l'autodidacte

Amala Dianor commence ses études au Centre National de Danse contemporaine d’Angers à seulement 24 ans. Avec le sabar en héritage, danse sénégalaise, exprimant l’énergie vitale, cet hip-hopeur autodidacte devient en quelques années un interprète accompli qui met sa gestuelle sensible et virtuose au service des chorégraphes contemporains les plus reconnus, comme Emanuel Gat. En parallèle, il élabore son propre langage, mariant souplement l’énergie du hip hop, l’abstraction de la danse contemporaine et l’élégance du néoclassique.

Amala DIANOR Chorégraphe
Amalar  Dianor @ofgda - Crédits : @ofgda
The falling stardust de Amala Dianor

Un répertoire protéiforme :

Des solos de ses débuts - dont Man Rec en 2014 (une expression qui signifie « seulement moi » en wolof )-, à sa pièce pour neuf danseurs The Falling Stardust en 2019, en passant par plusieurs duos et trios, son répertoire, riche d’une quinzaine d’œuvres, se joue avec succès des frontières de styles.

Son prochain opus explorera ainsi l’articulation entre danse et scénographie, avec dix interprètes dont un musicien. Se lançant sans cesse de nouveaux défis pour mieux les dépasser, il rêve de créer à terme « une œuvre généreuse qui, par sa forme, offre un juste équilibre entre les différents éléments qui la composent ».

“ Il ne s’agit jamais de gommer qui l‘on est, chaque danseur, danseuse est une personnalité et une valeur ajoutée à la danse ”

Amala Dianor

Chorégraphe, interprète

Une mission de formation et de création collective

Sa compagnie, fondée en 2012, est conventionnée par l’Etat-DRAC et la région Pays de la Loire ainsi que la ville d’Angers.

De 2019 à 2021, Amala Dianor est nommé artiste associé à la Maison de la Danse de Lyon. De 2021 à 2023, il est membre du Grand Ensemble des Quinconces-l’Espal scène nationale du Mans, après l’avoir été durant trois ans auprès du CDCN Pôle-Sud à Strasbourg. Amala Dianor est soutenu par la Fondation BNP Paribas depuis 2020.

Il mène par ailleurs une mission de formation et de création collective au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso, baptisée Siguifin, auprès de danseurs en voie de professionnalisation et en collaboration avec des chorégraphes locaux.

Projet Canal au CN D

A partir du 15 février 2021, retrouvez Amala Dianor dans le cadre du projet Canal du Centre National de la Danse (CN D) de Pantin, dédié au secteur chorégraphique. Canal a pour but de créer des liens entre artistes et programmateurs. Voir les 30 interviews de chorégraphes 

Crédits photos : @ofgda, @Jeff Rabillon

A lire aussi

Toutes les actualités