La banque d'un monde qui change

L'Observatoire Cetelem publie une étude sur les classes moyennes en Europe

  • 08.02.2012


Observatoire CetelemPour son édition 2012, l'Observatoire Cetelem a décidé de partir à la rencontre des classes moyennes dans douze pays : Allemagne, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume- Uni, Russie et Slovaquie.

Les classes moyennes sont au cœur des économies européennes car ce sont elles qui soutiennent la consommation, souvent premier moteur de la croissance économique.

Mais les Européens subissent la crise depuis plus de trois ans et leur moral s'en ressent. Pour autant, les classes moyennes tiennent le choc et, surtout, elles jugent avec lucidité leur situation matérielle globalement satisfaisante et meilleure que celle de leurs parents.

Concernant l'avenir, l'Europe se divise en deux catégories. …


Lire la synthèse

Consultez l'intégralité de l'étude


Press contact(s)

A propos de L'Observatoire Cetelem

Fort de son expertise, Cetelem, N°1 du crédit aux particuliers en France et en Europe, a mis en place, dès les années 80, L'Observatoire Cetelem dont les études sur la consommation et le monde du commerce (distribution, automobile, immobilier) sont des sources d'informations et de réflexion au service de tous les acteurs économiques. L'Observatoire Cetelem existe aujourd'hui dans 12 pays d'Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, Hongrie, République tchèque, Serbie, Slovaquie, Pologne, Roumanie), en Turquie (marché automobiles), en Russie et également au Brésil. Sa vocation consiste à mener régulièrement des études dont le principe repose sur la consultation du véritable arbitre de tous les marchés, le consommateur. Ainsi, chaque année, L'Observatoire Cetelem interroge des milliers de personnes via des échantillons représentatifs des populations nationales et livre ses analyses issues des phases qualitatives et quantitatives menées dans les pays.

Pour toute information : www.observatoirecetelem.com

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage