La banque d'un monde qui change

Groupe BNP Paribas : résultats au 31 décembre 2014

  • 05.02.2015

Le 4 février 2015, le Conseil d’administration de BNP Paribas, réuni sous la présidence de Jean Lemierre, a examiné les résultats du Groupe pour le quatrième trimestre et arrêté les comptes de l’année 2014.

Résultats BNP Paribas 2014

BONNE PERFORMANCE OPERATIONNELLE MAIS IMPACT SIGNIFICATIF DES ELEMENTS EXCEPTIONNELS EN 2014

Les résultats du Groupe enregistrent cette année l’impact négatif d’importants éléments exceptionnels. Hors ces éléments, le Groupe réalise une bonne performance opérationnelle grâce à son modèle diversifié et à la confiance de ses clients institutionnels, entreprises et particuliers. Le Groupe réalise par ailleurs cette année trois opérations de croissance externe ciblée avec le rachat des 50% non encore détenus dans LaSer, ainsi que les acquisitions de Bank BGZ en Pologne et de DAB Bank en Allemagne.

Le produit net bancaire s’élève à 39 168 millions d’euros, en hausse de 2,0% par rapport à 2013. Il intègre des éléments exceptionnels pour un total de -324 millions d’euros (+147 millions d’euros en 2013): la réévaluation de dette propre (« OCA ») et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés (« DVA ») pour -459 millions d’euros, l’introduction de la « Funding Valuation Adjustment » (FVA) en Fixed Income pour -166 millions d’euros et une plus-value nette sur des cessions de titres exceptionnelles pour +301 millions d’euros. Hors éléments exceptionnels, le produit net bancaire augmente de 3,2%. 

Les revenus des pôles opérationnels augmentent de 1,9%(1) par rapport à 2013, avec notamment une très bonne performance des métiers spécialisés. Le produit net bancaire est en hausse dans tous les pôles: +2,0%(2) pour Retail Banking(3), +3,7%(2) pour Investment Solutions et +2,1%(1) pour Corporate and Investment Banking. 

Les frais de gestion, à 26 526 millions d’euros, sont en augmentation de 2,1%. Ils incluent l’impact exceptionnel des coûts de transformation de « Simple & Efficient » pour 717 millions d’euros (661 millions d’euros en 2013). 

Les frais de gestion des pôles opérationnels sont en hausse de 1,7%(2). L’augmentation liée aux plans de développement est compensée par les effets de Simple & Efficient. Les frais de gestion progressent de 1,2%(2) pour Retail Banking(3), de 2,9%(2) pour Investment Solutions et de 2,2%(2) pour CIB.

Le résultat brut d’exploitation est en hausse de 1,6% (+5,6% hors éléments exceptionnels) à 12 642 millions d’euros. Il progresse de 2,2%(1) pour les pôles opérationnels.

Le coût du risque du Groupe est en baisse de 2,5%, à 3 705 millions d’euros (57 points de base des encours de crédit à la clientèle), traduisant le bon contrôle des risques du Groupe. Il inclut une provision exceptionnelle de 100 millions d’euros du fait de la situation en Europe de l’Est.

Le Groupe enregistre l’impact de l’accord global avec les autorités des Etats-Unis relatif à la revue de certaines transactions en dollars, qui incluait entre autres le paiement par BNP Paribas d’un montant total de pénalités de 8,97 milliards de dollars (6,6 milliards d’euros). Compte tenu des sommes déjà provisionnées, le Groupe comptabilise cette année une charge exceptionnelle pour un montant global de 6 milliards d’euros, dont 5 750 millions au titre des pénalités, et 250 millions d’euros correspondant aux coûts à venir du plan de remédiation annoncé lors de l’accord global. 

Les éléments hors exploitation s’élèvent à 212 millions d’euros. Ils incluent notamment cette année un ajustement de la survaleur de BNL bc pour -297 millions d’euros. Les éléments hors exploitation s’élevaient à +397 millions d’euros en 2013 et incluaient des éléments exceptionnels pour -171 millions d’euros.

Le résultat avant impôt s’élève ainsi à 3 149 millions d’euros contre 8 239 millions en 2013. Hors éléments exceptionnels(4), il progresse de 8,9%.

Le résultat net part du Groupe s’établit donc à 157 millions d’euros (4 818 millions d’euros en 2013). Hors éléments exceptionnels(4), il s’élève à 7 049 millions d’euros.

Le bilan du Groupe est très solide. Au 31 décembre 2014, le ratio « common equity Tier 1 » de Bâle 3 plein(5), après prise en compte du résultat de l’examen détaillé des actifs des banques (Asset Quality Review - AQR) effectué par la Banque Centrale Européenne (BCE) et après déduction anticipée de la « Prudent Valuation Adjustment » (PVA), s’élève à 10,3%. Le ratio de levier de Bâle 3 plein(6) s’établit pour sa part à 3,6%(7). Le ratio de liquidité à court terme (Liquidity Coverage Ratio) s’élève à 114%. Enfin, la réserve de liquidité du Groupe, instantanément mobilisable, est de 291 milliards d’euros (247 milliards d’euros au 31 décembre 2013), soit plus d’un an de marge de manœuvre par rapport aux ressources de marché.

L’actif net comptable par action(8) s’élève à 61,7 euros, soit un taux de croissance moyen annualisé de 4,5% depuis le 31 décembre 2008. 

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée Générale des actionnaires de verser un dividende maintenu au même niveau que l’année dernière soit 1,50 € par action payable en numéraire.

Enfin, le Groupe met en œuvre activement le plan de remédiation décidé dans le cadre de l’accord global avec les autorités des Etats-Unis et renforce son système de contrôle interne et de conformité.

 

Au quatrième trimestre 2014, le produit net bancaire s’établit à 10 150 millions d’euros, en hausse de 7,2% par rapport au quatrième trimestre 2013. Il bénéficie notamment de l’effet périmètre lié à la montée à 100% au capital de LaSer et à l’acquisition de Bank BGZ en Pologne. Les éléments exceptionnels du produit net bancaire sont négligeables comme au quatrième trimestre 2013. A périmètre et change constants, les revenus des pôles opérationnels progressent de 1,1% avec une augmentation de 3,3% pour Retail Banking(9) et de 1,5% pour Investment Solutions, et une baisse de 3,9% pour CIB. 

Les frais de gestion sont en hausse de 2,0%, à 7 004 millions d’euros. Ils incluent ce trimestre l’impact exceptionnel des coûts de transformation de « Simple & Efficient » pour -229 millions d’euros (-287 millions d’euros au quatrième trimestre 2013). La hausse est de 3,0% hors éléments exceptionnels. A périmètre et change constants, les frais de gestion des pôles opérationnels diminuent cependant de 1,2%. 

Le résultat brut d’exploitation s’établit à 3 146 millions d’euros, en augmentation de 20,8% par rapport au quatrième trimestre 2013. Il est en hausse de 16,6% hors éléments exceptionnels. A périmètre et change constants, il progresse de 6,2% pour les pôles opérationnels. 

Le coût du risque, à 1 012 millions d’euros, est globalement stable (-0,4% par rapport au quatrième trimestre 2013) et s’élève à 60 points de base des encours de crédit à la clientèle. 

Le Groupe enregistre l’impact exceptionnel d’une provision complémentaire de 50 millions d’euros sur les coûts à venir du plan de remédiation annoncé lors de l’accord global avec les autorités des Etats-Unis. Au quatrième trimestre 2013, le Groupe avait enregistré une provision de 798 millions d’euros (1,1 Md$) en anticipation de cet accord. 

Les éléments hors exploitation s’élèvent à -190 millions d’euros. Ils incluent notamment ce trimestre un ajustement de la survaleur de BNL bc pour -297 millions d’euros. Ils s’élevaient à -30 millions d’euros au quatrième trimestre 2013 et comprenaient des éléments exceptionnels pour -252 millions d’euros.

Le résultat avant impôt s’établit ainsi à 1 894 millions d’euros (761 millions d’euros au quatrième trimestre 2013). Hors éléments exceptionnels(10), il est en hausse de 17,5% par rapport à la même période de l’année précédente.

BNP Paribas réalise ainsi au quatrième trimestre 2014 un résultat net part du Groupe de 
1 304 millions d’euros (110 millions d’euros au quatrième trimestre 2013). Hors impact des éléments exceptionnels(10), il s’élève à 1 785 millions d’euros.

(1) A périmètre et change constants, hors éléments exceptionnels
(2) A périmètre et change constants
(3) Intégrant 100% des Banques Privées des réseaux domestiques, de BancWest et de TEB (hors effet PEL/CEL)
(4) Cf. page 33 du communiqué de presse
(5) Ratio tenant compte de l’ensemble des règles de la CRD4 sans disposition transitoire
(6) Ratio tenant compte de l’ensemble des règles de la CRD4 sans disposition transitoire, calculé conformément à l’acte délégué de la Commission Européenne du 10 octobre 2014
(7) Y compris remplacement à venir des instruments hybrides Tier 1 devenant non éligibles par des instruments équivalents éligibles
(8) Non réévalué
(9) Intégrant 100% des Banques Privées des réseaux domestiques, de BancWest et de TEB (hors effet PEL/CEL)
(10) Cf. page 33 du communiqué de presse

 

Lire l'intégralité du communiqué de presse " Groupe BNP Paribas : résultats au 31 décembre 2014"
Consulter les dispositives de la présentation
Accéder aux états financiers (non audités)
Lire les Séries Trimestrielles (en anglais)

 

Press contact(s)

Bertrand Cizeau
Tel : +33 (0)1 42 98 33 53
bertrand.cizeau [at] bnpparibas (dot) com

Carine Lauru
Tel : +33 (0)1 42 98 13 36
carine.lauru [at] bnpparibas (dot) com

Julia Boyce
Tel : +33(0)1 43 16 82 04
julia.boyce [at] bnpparibas (dot) com