La banque d'un monde qui change

Etude : "Protéger son budget, comportements et attentes des consommateurs dans 14 pays"

  • 26.05.2005
Cardif, compagnie d'assurance filiale de BNP Paribas Assurance, commercialise via des réseaux partenaires des produits d'assurance des emprunteurs (ADE1) dans 28 pays et assure à ce titre 29 millions d'individus dans le monde.

En tant que n°3 mondial sur ce marché, Cardif se doit d'apporter à ses partenaires et aux observateurs les points de repère essentiels sur ce sujet : c'est à ce titre qu'elle a conduit pour la première fois, au 1er trimestre 2005, une étude sur les comportements et attentes des populations face à la nécessité de protéger leur budget.

Cette enquête s'appuie sur un échantillon de 14 000 personnes dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Brésil, Chili, Espagne, France, Italie, Japon, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume Uni, Suisse, Taiwan.
Cette étude met en évidence, au sein des populations interrogées, un sentiment de vulnérabilité face aux aléas de la vie et de fragilité financière. Les Français manifestent une inquiétude supérieure à la moyenne des Européens.

- Les principales inquiétudes face aux aléas de la vie portent sur les risques «physiques » : décès, maladie grave, accident de la route, événement grave pour un membre de la famille. La crainte du chômage s'établit également à un niveau élevé, devant l'accident de la route et loin devant le divorce ou la séparation. Les Français présentent un niveau d'inquiétude supérieur à la moyenne européenne (5,6 vs 5,3),particulièrement face au risque de perte d'emploi (7,9 vs 6,6) et au divorce ou à la séparation (6 vs 4,6).

- D'une manière générale, ce sentiment de vulnérabilité est plus marqué chez les peuples latins, notamment hispaniques, souvent rejoints par les Polonais. Les peuples d'Europe du Nord, de Suisse et d'Asie, montrent une plus grande sérénité.
- Sur le plan financier, 36% des actifs pensent qu'ils ne pourraient pas maintenir leur niveau de vie plus de 3 mois après une perte d'emploi, en France 40% de la population interviewée et 51% des moins de 35 ans partagent ce point de vue.

Tous pays confondus, près du quart des personnes ayant contracté un emprunt déclarent avoir eu des difficultés à faire face à leurs échéances de remboursements. En France, ce taux est de 18%.

- Face à cette vulnérabilité, la tendance générale est au contrôle scrupuleux des dépenses mensuelles. Ce sont par exemple 96% des Allemands, 83% des Français et 58% des Néerlandais qui déclarent surveiller précisément leur budget.
Malgré cela, l'appétence pour la consommation, notamment pour le crédit, est forte tant dans les pays émergents, séduits par les modes de vie occidentaux, que dans les économies développées, dont les populations sont attachées à maintenir leur niveau de vie .

______
Assurance des emprunteurs (ADE) : Assurance proposée à toute personne contractant un crédit, auprès d'une banque ou d'un établissement spécialisé afin d'en garantir le remboursement en cas de chômage, invalidité ou décès.

Le recueil et l'analyse des données ont été réalisés par le département Communication Corporate de TNS Sofres, spécialisé dans les études d'opinion. Les études d'opinion recherchent des informations subjectives (satisfaction, appréciation, jugement, goût, attitudes, …) contrairement aux études factuelles qui s'attachent à des informations objectives (comportement d'achat, mesure d'audience, taux d'équipement, …).

Sur une échelle de 0 à 10 :
- Tous pays confondus, les principaux postes de dépenses des foyers sont le logement (remboursement d'emprunts immobiliers ou loyers) ainsi que les frais liés au logement (électricité, chauffage) suivis par l'alimentation et les vêtements. En France, la voiture occupe le 3ème rang des postes de dépenses alors que ce sont les soins médicaux qui figurent à cette position, en moyenne mondiale. Cette situation reflète sans doute la perception qu'ont les Français de bénéficier d'une bonne couverture sociale.

- L'appétence pour le crédit est particulièrement forte en France, Espagne, Italie, Pologne, Taiwan et au Brésil. Les Français sont de très loin, parmi toutes les populations interrogées, les plus grands adeptes du crédit puisque 88% d'entre eux pensent que le crédit constitue une solution très pratique pour financer leurs besoins de consommation, contre 61% pour la moyenne mondiale et 63% pour la moyenne européenne.

- Tous pays confondus, on constate une forte acceptabilité du recours au crédit pour la plupart des achats : immobilier (77% et 88% en France), automobile, soins médicaux, éducation, travaux, équipement de la maison. La légitimité du recours au crédit est moins naturelle pour les voyages et les vacances (10% et seulement 5% en France).

Dans ce contexte paradoxal de fragilité financière, mais aussi d'appétence pour la consommation et le crédit, la solution apportée par des produits d'assurance permettant de couvrir ses dépenses et ses emprunts en cas d'aléas de la vie rencontre un accueil très favorable.

- Le recours à ce type d'assurance apparaît corrélé à la connaissance du concept dans chacun des pays interrogés. A ce titre, la France se distingue nettement puisqu'elle est le pays dans lequel les foyers connaissent le mieux ce type d'assurance (75% en ont entendu parler contre 50% des autres Européens) et l'utilisent le plus (49% contre 27% pour la moyenne européenne).

- Le concept d'une assurance permettant de couvrir ses dépenses ou ses emprunts en cas de perte de revenus apparaît très porteur puisque 64% des interviewés estiment ce type d'assurance « utile », 26% « essentielle », et 38% déclarent qu'elle leur facilite la vie. En France, la légitimité d'une assurance de ce type parait particulièrement forte pour couvrir les dépenses liées au logement (94% pour les crédits immobiliers vs 82% pour la moyenne européenne) mais aussi à l'achat d'une voiture (69% vs 52% pour les autres Européens).

- Les interviewés qui ont déjà souscrit ces produits d'assurance sont encore plus nombreux à considérer qu'ils représentent une « protection essentielle» ou « utile » : 81% contre 69% pour les non souscripteurs, ce qui permet de penser qu'ils sont satisfaits de la sécurité ainsi obtenue.

Cardif (www.cardif.com) est une compagnie d'assurance vie de BNP Paribas Assurance qui conçoit et commercialise, depuis 1973, des produits et services dans le domaine de l'épargne et la prévoyance, via de multiples réseaux de distribution. Présente dans 30 pays, avec des positions fortes en Europe, en Asie et en Amérique Latine, Cardif compte aujourd'hui plus de 150 partenaires institutionnels dans le monde.

Elle a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires prévoyance de 2,4 milliards €, en croissance de 19% vs 2003.
Cardif se situe parmi les leaders mondiaux en assurance des emprunteurs. BNP Paribas Assurance (www.assurance.bnpparibas.com) est la filiale assurance de BNP Paribas. Elle compte plus de 4500 collaborateurs dont 2900 hors de France. Son chiffre d'affaires 2004 s'est élevé à 11,4 milliards d'euros dont 26% réalisé à l'international.
Press contact(s)
Contacts presse :
Laurence Pessez - Tél. : 01 41 42 25 60 - E-mail : laurence.pessez [at] bnpparibas (dot) com.
Sally Guilbert - Tél. : 01 41 42 60 76 - E- mail : sally.guilbert [at] bnpparibas (dot) com
Mouna Aoun - Tél. : 01 41 42 69 56 - E-mail : mouna.aoun [at] bnpparibas (dot) com
Ophélia Moutoussamy - Tél. : 01 41 42 89 31 - E- mail : ophelia.moutoussamy [at] bnpparibas (dot) com