Investissement durable : l’immobilier accélère son virage responsable

  • 18.10.2021

La montée en puissance des thématiques ESG (intégration de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) est bien visible dans le secteur immobilier, bousculé par de profondes mutations. Pour accompagner ces évolutions, l’entité de BNP Paribas spécialisée dans la gestion de fonds d’investissements immobiliers – BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM)- mobilise ses clients et ses partenaires pour repenser son activité, et accélérer son virage responsable.

Le métier de l’investissement immobilier et les critères ESG

Pour aider particuliers et institutionnels à investir dans l’immobilier, BNP Paribas REIM conçoit pour le compte de clients des fonds d’investissement dédiés à l’achat d’immeubles et à leur bonne gestion (location, entretien, rénovation) et leur reverse les loyers perçus. Ces immeubles peuvent être des bureaux, des établissements de santé, des ensembles résidentiels ou des commerces.

L’objectif : dégager une performance financière pour l’investisseur final. De la même façon qu’ils auraient pu investir leur argent dans des actions, les clients de BNP Paribas REIM le placent dans la pierre, en achetant des fonds immobiliers, au premier rang desquels, en France par exemple, les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) ou et les OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier). Avec désormais un nouvel objectif : la performance ESG de ces actifs. En plus de leur performance financière particulièrement attractive, ces fonds permettent ainsi aux épargnants de contribuer à la transition énergétique et au mieux-être social.

Nehla Krir Portrait

Pour Nehla Krir, Directrice du Développement Durable & RSE de BNP Paribas REIM, pas de doute : le secteur de l’immobilier vit sa révolution. Depuis plusieurs années déjà, le secteur immobilier réfléchit à la réduction de son impact environnemental. À titre d’exemple, en France, il représente plus de 40 % de l’énergie consommée et 19 % des gaz à effet de serre émis. Pour Nehla Krir, il est possible d’alléger ce bilan : « En tant que gestionnaire d’actifs immobiliers, il est indispensable de savoir évaluer notre impact et de travailler à l’améliorer. Et ce à toutes les étapes : dès l’acquisition de l’immeuble, lors de sa construction ou rénovation, pendant sa gestion et ensuite lors son éventuelle revente. » Attrait croissant chez les investisseurs, réglementations toujours plus exigeantes, changement de comportement des locataires… Toutes les parties prenantes du secteur immobilier s’intéressent de plus en plus près à l’engagement des grands gestionnaires immobiliers, à l’instar de BNP Paribas REIM. Tous les voyants sont au vert pour opérer la transformation d’un secteur « qui présente une forte inertie, reconnaît Nehla Krir. C’est pourquoi nous avons adopté depuis des années une démarche pragmatique qui vise à faire progresser petit à petit chaque fonds vers plus de responsabilité. Ne serait-ce que parce que notre propre évolution impacte tout notre écosystème de partenaires qui eux aussi doivent suivre le mouvement. »   

BNP Paribas REIM, c’est :

30

Mds € d'actifs

1600

immeubles sous gestion

17

pays

90%

de fonds responsables à horizon 2025

Deux illustrations concrètes : le fonds EIPF et le fonds BNP Paribas Diversipierre  

Les fonds immobiliers responsables s’adressent soit aux clients particuliers - ils prennent alors la forme d’OPCI ou de SCPI -  soit aux clients institutionnels, et ils sont alors des fonds à dimension européenne.  
Le fonds EIPF (institutionnels) 

Créé par BNP Paribas REIM, le fonds EIPF est le premier fonds européen immobilier à impact qui se conforme aux objectifs de l’Accord de Paris, soit la réduction des émissions carbone de 40 % sur l'ensemble de son portefeuille européen, à horizon 10 ans.

Le fonds BNP Paribas Diversipierre (particuliers)

Depuis 2020, l’OPCI BNP Paribas Diversipierre bénéficie du label ISR.  Chaque immeuble est évalué selon 13 thématiques et 94 critères : énergie, empreinte carbone, pollution, confort du locataire... Lors de l’audit de pré-acquisition, si la note attribuée est trop basse, l’actif ne peut pas intégrer le patrimoine BNP Paribas Diversipierre.  

Ces deux fonds illustrent par ailleurs la volonté de BNP Paribas REIM de travailler sur de l’immobilier existant. « 75 % des immeubles qui existeront en 2050 sont déjà construits, C’est plus impactant d’améliorer les immeubles existants que d’en construire de nouveaux et c’est ce que nous faisons avec les fonds EIPF et BNP Paribas Diversipierre », explique Nehla Krir.  

 

Comment BNP Paribas REIM intègre-t-il les critères responsables dans sa gestion immobilière ?

BNP Paribas REIM évalue et valide le caractère durable de ses fonds d’investissement immobilier à travers trois outils :

  • Les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance) ;
  • La nouvelle réglementation européenne SFDR, qui exige un engagement clair et formel des fonds d’investissement, ce qui tire le marché vers plus de transparence et de responsabilité ;
  • Les labels publics, dont le label ISR (Investissement Socialement Responsable), destinés aux particuliers en leur permettant de facilement identifier les fonds responsables. 

Pour mener cette évaluation, les équipes de BNP Paribas REIM s’appuient sur des bureaux d’études techniques et environnementaux, et des brokers immobiliers formés aux critères de responsabilité. « Les critères ESG -une soixantaine- sont suivis et évalués tout au long de la gestion d’un immeuble. Les étapes d’acquisition et de vente requièrent de plus en plus de données extra-financières, environnementales et sociales », souligne Nehla Krir.

Ainsi, BNP Paribas REIM repère, achète, gère et revend des biens immobiliers et en améliore l’impact environnemental et social dans le temps.

Un engagement bénéfique et rentable pour tout le monde : « Nous sommes convaincus qu’un actif géré de façon responsable offre une meilleure performance sur le long terme. En effet, l’objectif de durabilité oblige à anticiper les risques, depuis la construction en elle-même jusqu’aux relations avec les parties prenantes. La crise sanitaire l’a démontré : les fonds responsables sont ceux qui ont le mieux tenu le choc. À notre tour d’en convaincre nos clients. » Car c’est là l’une des spécificités de l’immobilier, qui contrairement à une action en bourse, est tangible et perceptible. « Toute action menée pour améliorer la performance ESG d’un actif immobilier est mesurable et peut être communiquée de façon transparente aux investisseurs », conclut Nehla Krir.  

La crise sanitaire l’a démontré : les fonds responsables sont ceux qui ont le mieux tenu le choc. À notre tour d’en convaincre nos clients.

Améliorer la performance ESG grâce au Big Data 

Le point de vue de Vincent Bryant, CEO de Deepki, entreprise partenaire de BNP Paribas REIM, qui a développé une solution logicielle pour aider les entreprises à améliorer la performance ESG (Environnementale, sociale et de gouvernance) de leurs bâtiment grâce au Big Data.

Pouvez-vous nous présenter votre solution ?  

Vincent Bryant (VB) : Deepki propose une plateforme logicielle qui agrège et analyse toutes les données relatives à un bien immobilier : construction, performance énergétique, gestion locative, météo, déchets, accessibilité… Toutes ces données existent, mais elles ne sont jamais à jour ni au même endroit. On collecte et réunit ces datas en une seule plateforme pour établir la cartographie détaillée de la performance ESG de chaque bâtiment.  

Comment fonctionne votre partenariat avec BNP Paribas REIM ?

VB : Nous sommes entrés en contact il y a cinq ans, en 2016, pour établir l’état des lieux de leurs actifs et les prioriser des plus faibles aux plus fortes performances environnementales. BNP Paribas était déjà très mature sur le sujet et notre approche, fondée sur le Big Data, leur a plu.  Depuis, BNP Paribas, dont REIM, est devenu l’un de nos plus gros clients européens. Aujourd’hui, on travaille sur la quasi-totalité des actifs propriétaires de BNP Paribas en Europe.  

Vincent Bryant Portrait
Constatez-vous une évolution depuis votre première collaboration ?  

VB : BNP Paribas a été un des premiers groupes à lancer plusieurs initiatives dans le domaine digital et ESG. Malgré la taille et la complexité de son patrimoine, BNP Paribas déroule son programme à très grande vitesse. Tous les ans, REIM améliore la performance de ses fonds. C’est un des groupes bancaires le plus en avance. Cela s’explique facilement : BNP Paribas a la volonté, les moyens et la capacité de mobiliser tout un écosystème d’acteurs et de partenaires extérieurs et il a été parmi les premiers à investir ce sujet. Le Groupe a tous les atouts pour devenir le leader de l’immobilier responsable et nous sommes heureux de l’accompagner dans ce voyage. 


Photos : ©navee / BNP Paribas

A lire aussi

Toutes les actualités