La banque d'un monde qui change

La technologie au service du développement durable

  • 13.12.2007
Intitulé « La technologie au service du développement durable», le troisième Cahier vert publié par l'Observatoire du Véhicule d'Entreprise annonce une mobilisation importante des constructeurs, motoristes, équipementiers et autres gestionnaires de flottes pour modifier le comportement des conducteurs, mieux exploiter les véhicules et réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2.

L'objectif annoncé par la Commission européenne de réduire les émissions de CO2, pour les moteurs, à 130 g par km à l'horizon 2012 130 g de CO2 par km pour les moteurs équivalent à 120 g avec le concours des pneus, de certains équipements et des carburants met tous les acteurs sur le pied de guerre. Outre la recherche sur les carburants, les pneumatiques et la consommation d'énergie liée aux équipements de bord, l'électronique, omniprésente sur les véhicules modernes avec 40 calculateurs en moyenne, est à l'honneur. Gestion électronique du moteur avec le développement du système « Stop & Start » qui permet de couper automatiquement le moteur au feu rouge, capteurs de pression sur les pneus pour diminuer la surconsommation et détecter les risques de crevaison, ou encore navigation GPS…, les moyens se multiplient pour aider le conducteur à tirer le meilleur parti de son véhicule.

La télématique et la réduction des gaz à effet de serre vont donc se conjuguer. Selon une étude de l'Institut de recherche TNO des Pays-Bas L'équivalent de l'INRETS en France. publiée en 2006, l'utilisation d'un système de navigation réduit en moyenne de 16% le nombre de kilomètres parcourus, de 18% le temps de parcours pour une destination inconnue et de 35% le temps où le véhicule reste immobile pour que le conducteur choisisse la direction qu'il va prendre. L'étude révèle également que les automobilistes qui ne sont pas équipés subissent 12% de dommages supplémentaires sur leur véhicule et commettent 50% d'actions inappropriées en plus. D'après une autre étude menée par Frost & Sullivan à la demande de Navteq, éditeur de cartes électroniques, le GPS permet également de réduire de 15% la consommation de carburant. L'utilité de la technologie au service du développement durable et de la sécurité routière n'est donc plus à démontrer.

Pour les gestionnaires de flottes, conjuguer électronique et développement durable est une aubaine. Intégré à un système de gestion de flottes, le GPS peut, en effet, décupler les économies d'échelles. Gain de temps, économies de carburant, réduction des coûts liés à la gestion des sinistres, le GPS peut aussi générer une économie de 40% sur les dépenses de communication. Le gestionnaire de parc peut, en effet, directement envoyer des messages, itinéraires et autres informations (horaires, coordonnées, codes d'accès, etc.) à ses collaborateurs. Désormais, il est également possible de récupérer des informations sur les habitudes et le mode de conduite d'un conducteur et de les analyser avec lui pour qu'il prenne conscience de ses erreurs et les corrige.

A l'avenir, ces technologies intelligentes maximiseront l'optimisation des déplacements routiers en développant les interactions entre la route et les véhicules, ce qui permettra une meilleure maîtrise des flux de circulation. Les voitures pourraient devenir des émetteurs-récepteurs WI-FI capables d'échanger des informations jusqu'à plusieurs centaines de mètres de distance…

Publication disponible sur demande.

A propos de l'Observatoire du Véhicule d'Entreprise
L'Observatoire du Véhicule d'Entreprise (www.observatoire-vehicule-entreprise.com) a été créé par Arval, la référence internationale de la location longue durée et de la gestion de flotte automobile multimarque. Véritable vigie, cet observatoire a pour vocation d'analyser les grandes tendances du marché de la mobilité en France et en Europe, et de publier ses travaux.




(1) 30 g de CO2 par km pour les moteurs équivalent à 120 g avec le concours des pneus, de certains équipements et des carburants
(2) L'équivalent de l'INRETS en France.
Press contact(s)
Contacts presse :

Anne-Hélène Lamethe-Avril
01 57 69 57 14
anne-helene.lamethe [at] observatoire-vehicule-entreprise (dot) com
Bénédicte Augusseau
01 57 69 62 51
benedicte.augusseau [at] observatoire-vehicule-entreprise (dot) com
Frédéric Kim – Kalahari
01 41 10 80 00
fred.kim [at] kalahari (dot) fr