La banque d'un monde qui change

Nouveaux producteurs, nouveaux consommateurs : la révolution du marché mondial du vin

  • 21.04.2015

Les grandes tendances du marché du vin,  un marché désormais global :

•        Les exportations ont doublé en 20 ans : l’Europe est en tête avec 58% de sa production exportée

•        Les nouveaux pays producteurs (Nouvelle–Zélande, Chili, Australie et Afrique du Sud) ont augmenté leur volume d’exportation de 370%

•        Les USA deviennent le 1er pays consommateur devant la France avec une consommation moyenne de 12 litres par habitant.

•        L’Europe représente encore 50% de la consommation mondiale

•        Sur les 100 « marques de vins » les plus renommées au monde, 84 sont françaises.

 

Depuis plus de 15 ans, Agrifrance, département spécialisé de BNP Paribas Wealth Management publie sa note de conjoncture annuelle et apporte un éclairage précis sur l’investissement en foncier rural.

L’étude fait cette année un focus sur le marché mondial du vin et ses grandes évolutions depuis plus de 20 ans marquée par l’arrivée des vins du Nouveau Monde et des nouveaux consommateurs.

« Le marché du vin est réellement devenu un marché mondial. Malgré une concurrence accrue, peu de marques ont réussi à s’imposer à l’international et les perspectives de développement sur le segment « premium » sont très favorables », souligne Benoit Léchenault, Directeur d’Agrifrance. « Même s’il s’adresse à un public averti, le marché du foncier viticole reste une valeur refuge très attractive tant pour les investisseurs nationaux qu’étrangers ».

 

60 pays produisent du vin et 242 sont consommateurs

  • Une production mondiale très concentrée :

Les 12 premiers pays producteurs contribuent pour 84 % à la production mondiale estimée à 247 millions d’hectolitres (soit l’équivalent de 37,2 milliards de bouteilles). Elle ne progresse que de 2,2% en 20 ans.

Alors que la production européenne (leader avec 59% de la production mondiale), se stabilise à 146,6 millions d’hectolitres, les nouveaux pays producteurs ont augmenté leur volume de 48%. Le Chili, l’Australie et la Nouvelle Zélande notamment ont développé leur production de +100 à 300 %.

L’Europe a dû faire face à de nouveaux concurrents américains, argentins, sud-africains, chiliens, australiens et plus récemment chinois mais les leaders historiques restent toujours les plus gros contributeurs.

La France, l’Italie et l’Espagne occupent à tour de rôle la 1ère place avec 47 % de la production mondiale. En 2014, La France a retrouvé sa place de 1er producteur mondial de vin et conserve, en valeur, sa place de leader mondial.

Selon l’indice anglais liv-ex, parmi les 100 « marques de vins » les plus renommées au monde, 84 sont françaises. Grâce à la richesse et diversité de ses vins et terroirs, la France a la capacité de produire des vins uniques.

  • La consommation: les USA deviennent les premiers consommateurs

Depuis 1980, la consommation mondiale a baissé de 13,8 % pour se stabiliser à 239 millions d’hectolitres en 2013.

Les consommateurs européens représentent toujours plus de 50% de la consommation mondiale mais les relais de croissance sont assurés par de nouveaux consommateurs. Ainsi le marché américain au regard de sa population devient le premier pays consommateur devant la France avec une consommation moyenne de 12 litres par habitant.

La crise européenne et l’augmentation des prix du vin ont fortement impacté la consommation en Europe. Ainsi les producteurs européens orientent leur stratégie vers la conquête des autres continents (Asie, Amérique).

  • Les exportations: une plus forte croissance en valeur qu’en volume

Les exportations (35% de la production mondiale) ont presque doublé en 20 ans. Elles progressent plus en valeur (+87 %) qu’en volume (+ 63%)

L’Europe arrive en tête avec une production exportée de 58%. Les pays nouvellement producteurs (Nouvelle Zélande, Chili, Australie et Afrique du Sud) ont développé une stratégie commerciale très orientée sur l’international et exportent plus de 50% de leurs volumes de production.

 

Pour la France, c’est sur le segment haut de gamme que les perspectives à l’exportation sont les plus favorables. Les américains pourraient ainsi devenir le premier client en valeur de la France (avec 1/5 du marché français des vins et spiritueux).

Alors que le prix moyen du litre exporté en 2011 dans le monde est de 2,62 euros, les vins français s’exportent en moyenne à 7 euros le litre (en 2012 : 9,7€ pour les vins de Bordeaux, 10,6€ pour les vins de Bourgogne et environ 15€ pour les vins de Champagne).

 

Découvrez tous les chiffres clés dans l’infographie et l’étude complète ici.

 

À propos d’Agrifrance

Au sein de BNP Paribas Wealth Management, AGRIFRANCE est le département spécialisé sur le marché du foncier rural : propriétés viticoles, belles demeures de prestige, domaines agricoles, massifs forestiers. Avec une expérience dans ce domaine acquise depuis plus de 40 ans, AGRIFRANCE accompagne ses clients dans leur démarche patrimoniale. Grâce à un réseau de professionnels reconnus, AGRIFRANCE est en mesure de fournir des services complémentaires, tels que l’expertise ou la gestion de propriétés rurales.

À propos de BNP Paribas Wealth Management


Sixième plus importante banque privée au monde, BNP Paribas Wealth Management est présente dans près de 30 pays. Plus de 6.000 professionnels de la gestion patrimoniale, basés dans tous les grands centres financiers mondiaux, apportent à une clientèle d’investisseurs privés de multiples solutions pour optimiser et gérer leur patrimoine. Fin 2014, la banque comptabilisait 305 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Press contact(s)

Service de presse  - 01 40 14 40 02 - Pressoffice [at] bnpparibas (dot) com

 

Suivez-nous sur Twitter:  @BNPParibas_pr