La banque d'un monde qui change

« La jeunesse vote pour plus de démocratie »

  • 17.02.2014
L'Observatoire de la jeunesse solidaire de l'Afev publie aujourd'hui sa 6ème enquête annuelle sur la place des jeunesdans la société. Une enquête (1) menée avec le soutien d'Audirep et la Fondation BNP Paribas, et avec la participation de l'Anacej, l'Injep, l'Observatoire des inégalités, le Forum Français de la Jeunesse,le blog ZEP, Génération Quoi ?, L'étudiant et Alternatives Economiques.

Pour l'édition 2014, l'Observatoire de la jeunesse solidaire souhaite explorer la question de la participation des jeunes à la démocratie. « Une forme d'enlisement démocratique semble nous guetter. Abstention récurrente, défiance vis-à-vis des institutions, éloignement des quartiers populaires, sont autant de constats alarmants, qui invitent à un renouvellement. C'est en ce sens que l'Afev et ses partenaires ont souhaité donner la parole aux jeunes et les inviter à s'exprimer sur les propositions permettant d'améliorer le fonctionnement de la démocratie. » explique Elise Renaudin, directrice déléguée de l'Afev.

Les jeunes s'intéressent à la politique

La défiance exprimée envers la politique ne doit pas pour autant être interprétée comme un désintérêt pour la chose publique. Plus de la moitié des jeunes déclarent que la politique est importante dans leur vie, plus de 8 jeunes sur 10 suivent son actualité.

La participation électorale est élevée puisqu'elle concerne 92% des jeunes (toute forme de participation confondue, par exemple les élections de délégués de classe). Hormis le vote, la participation s'exprime avant tout dans des formes d'engagement politique non instituées, plus que dans le cadre d'une organisation, d'un parti ou d'un syndicat.

La moitié des jeunes déclare avoir déjà signé une pétition, près de 30% ont déjà participé à une manifestation contre 5% déclarant agir dans le cadre d'un syndicat et 7% dans un parti politique. Les réseaux sociaux sont utilisés par 20% des jeunes pour relayer des campagnes militantes.


Quelles propositions les jeunes font-ils pour renouveler la démocratie ?

Première proposition : Agir davantage au sein des associations
Les jeunes s'engagent avant tout à une échelle locale et dans des actions de proximité. Ils expriment fortement leur envie de s'engager davantage au sein des associations (plus de 8 jeunes sur 10).
Par ailleurs, dans les faits, 7 jeunes sur 10 s'engagent par les modes de consommation responsables et pour 6 jeunes sur 10 en apportant une aide concrète ou un don à une personne ou une association.

Selon Florent, 24 ans : « un acte politique peut être un acte du quotidien : consommer local, éthique, s'investir dans l'associatif, aller chercher de l'information. »

Deuxième proposition : Participer plus directement à la démocratie
1 jeune sur 3 (et près de 40 % des 25-30 ans) ne se retrouve dans aucune offre politique. Pour autant, 6 jeunes sur 10 considèrent que les partis politiques et les syndicats sont des leviers importants pour le renouveau de la démocratie, à partir du moment où plus d'informations sur la manière de les rejoindre sont accessibles.

Plus de 8 jeunes sur 10 aspirent à la création de lieux de participation et de dialogue dans leur ville sous la forme de conseils d'enfants et de jeunes.

Par ailleurs, la très grande majorité des jeunes souhaite qu'il y ait plus d'espaces d'explication sur la vie politique à l'école (78 %).

Comme le précise Lisa, 20 ans, « nous n'avons jamais vraiment eu le temps à l'école de faire de l'éducation civique, la priorité était donnée à l'histoire géo. »

Selon Céline Braconnier, politologue, qui a participé à la conception de l'enquête : « Cet appel à une forme de socialisation politique par l'école républicaine doit être entendu. »

Troisième proposition : Que leur voix soit prise en compte
Plus de 7 jeunes sur 10 demandent une simplification des démarches administratives pour voter, une reconnaissance du vote blanc, une limitation dans le temps du nombre de mandats ou la réservation de sièges d'élus aux catégories les moins représentées (femmes, jeunes, minorités visibles).

Sophia, 21 ans, ajoute qu' « il y a une crise de la démocratie représentative. Les intérêts des jeunes ne sont pas du tout défendus. Il n'y a pas de lieux d'expression et de débat pour les jeunes ».

Cécile Van de Velde, sociologue et marraine de l'Observatoire, conclut : « C'est l'avènement d'une génération presque plus critique, plus "démocratique" que la précédente, vis-à-vis de la participation politique et du contrôle des informations. »
Pour l'Afev, cette enquête souligne avant tout l'envie d'engagement dans la vie associative et la vie locale.

Il y a de réelles raisons de croire en un renouveau de l'action collective, pour autant que les organisations associatives, politiques, syndicales, s'appuient sur la demanded'action concrète et de reconnaissance qui s'exprime. Faisons confiance à la jeunesse ! Osons le printemps démocratique pour ne pas risquer l'avènement d'une démocratie de l'abstention !


Retrouvez l'intégralité de l'enquête et la tribune de l'Afev dans le DOSSIER PRESSE en cliquant ici

A propos de l'Afev
Avec ses 8000 étudiants solidaires en France, l'Afev est le premier réseau étudiant d'actions solidaires.
Son action principale est l'accompagnement individualisé d'enfants ou de jeunes des quartiers populaires en difficulté par des jeunes bénévoles. L'an dernier, ce sont ainsi près de 7 000 enfants et jeunes qui ont été accompagnés. L'Afev développe aussi de nouveaux terrains d'engagement avec le volontariat, les Kolocations à Projets Solidaires, des stages à vocation sociale et solidaire. L'association a fondé en 2009 l'Observatoire de la jeunesse solidaire, une plateforme collective de réflexion et de plaidoyer pour promouvoir le rôle positif des jeunes dans la société. Elle est également à l'initiative de la Journée du refus de l'échec scolaire et de la démarche « Responsabilité sociétale des universités ».
www.afev.org

A propos d'Audirep
L'institut de sondages AUDIREP s'associe de nouveau pour la 5ème année consécutive à l'AFEV et la Fondation BNP Paribas pour sensibiliser l'opinion et les politiques aux problématiques jeunesses.
AUDIREP est un des acteurs de référence du secteur des sondages en France depuis 1995. AUDIREP est une structure à taille humaine (25 personnes) avec un terrain téléphonique intégré (plate-forme de 60 postes –Boulogne Billancourt), propriétaire et développeur de sa plate-forme on-line (Cawi et quali on line) et disposant d'un terrain face à face conséquent (5000 enquêteurs France entière). AUDIREP intervient également à l'international, en s'appuyant sur un réseau de partenaires à son image.
www.audirep.fr

A propos de la Fondation BNP Paribas
La Fondation BNP Paribas est engagée aux côtés de l'Afev depuis plus de 15 ans et s'est donc naturellement associée à l'Observatoire de la Jeunesse Solidaire depuis sa création afin de sensibiliser l'opinion publique aux questions liées à la jeunesse.
Placée sous l'égide de la Fondation de France, la Fondation BNP Paribas s'attache depuis 30 ans à préserver et faire connaître les richesses des musées, à encourager des créateurs et interprètes dans des disciplines peu aidées par le mécénat d'entreprise et à financer des programmes de recherche dans des secteurs de pointe (recherche médicale et environnementale). Elle soutient par ailleurs des projets en faveur de l'éducation, de l'insertion et du handicap.
www.mecenat.bnpparibas.com


(1) Étude réalisée du 16 au 20 Décembre 2013, par téléphone, sur système CATI (Computer Assisted Telephone Interviews) auprès d'un échantillon national de 500 jeunes représentatifs de la population française âgés de 15 à 30 ans (RP INSEE 2010).
Press contact(s)
Contacts presse :
Magali De Exposito, Chargée de communication Afev : magali.deexposito [at] afev (dot) org 01 40 36 86 98 / 06 25 45 15 55
Elise Renaudin, Directrice déléguée Afev : elise.renaudin [at] afev (dot) org 01 40 36 01 01
Florence Bardin, Fondation BNP Paribas : florence.bardin [at] agencef (dot) com 06 77 05 06 17

Contact directeur d'études :
Cyril Plissonneau, Directeur d'études Audirep : c.plissonneau [at] audirep (dot) fr 01 70 19 23 03