La banque d'un monde qui change

BNP Paribas Wealth Management publie la première étude qualitative sur les Grandes Fortunes et la Philanthropie en Europe Continentale

  • 18.06.2009
BNP Paribas Wealth Management est la première Banque Privée de la zone euro à s'impliquer dans la philanthropie avec, à la fois une offre de services philanthropiques pour ses clients, et une action de sensibilisation et d'échanges.
Depuis 2007, la banque organise une conférence internationale sur la philanthropie et le développement durable, et remet depuis 2008 un Prix de la Philanthropie Individuelle qui récompense les initiatives remarquables des grandes fortunes philanthropes.
BNP Paribas Wealth Management soutient également des recherches et des études qui permettent une meilleure compréhension des pratiques des philanthropes, de leur motivation et de leur profil.

C'est donc pour mieux appréhender le sujet de la philanthropie en Europe que BNP Paribas Wealth Management a décidé de confier à des chercheurs la réalisation de la première étude qualitative sur le sujet.
En effet la philanthropie dans les pays anglo-saxons a déjà fait l'objet d'études qualitatives et quantitatives. Cependant, la connaissance de la philanthropie en Europe continentale reste parcellaire en raison du manque de données d'une part, et d'autre part, d'une absence d'analyse des profils et motivations des grands donateurs, ou une analyse basée seulement sur des interprétations d'acteurs indirects (conseils philanthropiques, directeurs de fondations, family offices…).
Des universitaires ont donc réalisé 63 entretiens en face à face avec de grandes fortunes philanthropiques de quatre pays France, Espagne, Italie et Belgique (actifs disponibles au minimum de 5 millions d'euros).
L'objectif premier consistait à déterminer les comportements, les récurrences, les valeurs citées comme déterminantes à l'acte philanthropique ainsi que le(s) facteur(s) déclenchant(s), afin de souligner les points saillants de la philanthropie des grandes fortunes européennes et les valeurs auxquelles se réfèrent les philanthropes, et d'essayer de dresser une typologie de comportement philanthropique de ces derniers.

L'étude réalisée est ainsi la première de cette ambition effectuée en Europe continentale. Elle fait ressortir des spécificités de pratiques philanthropiques des plus grandes fortunes d'Europe continentale, qui se révèlent distinctes de celles des philanthropes anglo-saxons, notamment américains.

Tout d'abord, il existe deux approches de la philanthropie qui coexistent : une approche passionnée, dans le sens où l'action philanthropique est déclenchée par un événement, par une rencontre avec un individu ou avec un organisme, et une approche raisonnée par laquelle le philanthrope s'attache à un diagnostic sociétal, à une cause (aide aux enfants des rues, insertion professionnelle, etc.), avant de mener une recherche sur les organismes du secteur susceptibles de le soutenir.

L'étude révèle également que la volonté philanthropique reste essentiellement centrée sur des valeurs essentielles telles que la famille, la religion, l'émotion et l'intimité.
Les valeurs familiales sont les plus concernées en Europe et en France. En effet la philanthropie est parfois héritée, considérée toujours comme socle de la cohésion familiale et comme valeur d'éducation transmise.
Les valeurs religieuses sont également très présentes, comme valeurs structurantes du don. Les dons ne vont pas nécessairement à des œuvres caritatives ou à l'église, mais structurent une pensée et l'aide à l'autre qui en résulte.

Conçue comme une aventure spirituelle plus que comme une entreprise rationnelle, la démarche du philanthrope est l'expression d'une aventure individuelle motivée par des facteurs personnels. L'activité philanthropique devient un moyen d'expression en tant qu'individu.
L'une des autres caractéristiques des philanthropes européens est de ne pas chercher à se mettre en valeur, et de privilégier la discrétion. Toute forme de personnalisation trop poussée leur apparaît au premier abord comme une transgression par rapport aux valeurs dont ils se réclament.

Enfin, l'étude a pu dresser une typologie des caractéristiques dominantes sur les motivations de l'action philanthropique, et définir ainsi des « profils » de philanthropes :
- Le croyant
- L'humaniste
- L'activiste
- L'héritier
- Le passionné
- Le « venture philanthropist »
- L'entrepreneur ou self made man

Par rapport aux Etats-Unis, deux catégories sont absentes :
- le Mondain : Aux Etats-Unis, la philanthropie est un élément clé de la vie sociale des grandes fortunes. Il est important d'être membre du conseil d'administration de telle ou telle institution culturelle, d'avoir fait un don à son université d'origine, de cotiser régulièrement à tel centre de recherches médicales…
- le « Réseauteur » : Là encore, l'appartenance à certains cercles philanthropiques ou institutions sans but lucratif est une façon de se constituer des réseaux sociaux qui pourront être exploités professionnellement. Il s'agit là d'une approche utilitariste de la philanthropie, qui ne se retrouve pas en Europe continentale.

Pour les perspectives de développement, il existe chez certains de nos interlocuteurs un intérêt pour un type de philanthropie plus entrepreneuriale et soucieuse de performances concrètes avec évaluation de l'impact sociétal des projets soutenus. L'échange d'expérience et la constitution de réseaux semblent les étapes futures les plus vraisemblables d'une reconfiguration de la philanthropie européenne.

Les Auteurs :
Professeur Marc ABELES, Directeur du Laboratoire d'Anthropologie des Institutions et des Organisations Sociales (CNRS) et directeur d'études à l'EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) où son enseignement traite de l'anthropologie des institutions. il réfléchit notamment sur le rôle de la philanthropie aujourd'hui et sur l'analyse des motivations et fonctionnement des grands donateurs. Il est ainsi l'auteur de : Les Nouveaux Riches. Un ethnologue dans la Silicon Valley (Odile Jacob, 2002).

Jérôme KOHLER a enseigné à l'IEP de Paris, à l'ESSEC et comme chercheur associé à HEC Montréal. Il est membre de plusieurs réseaux d'experts internationaux dans le domaine de la philanthropie dont le International Network in Strategic Philanthropy, European Venture Philanthropy Association (dont il est le représentant en France), Americans for the Arts et le Centre européen des Fondations. Il est par Administrateur de la Fondation Demeter, de Humanity in Action Inc., du comité de crédit de PlanetFinance et du comité directeur de Paris-Musées. Spécialiste des questions de philanthropie et de mécénat, Jérôme KOHLER, dirige la société L'Initiative Philanthropique.



Pourquoi la philanthropie pour BNP Paribas
En tant que groupe bancaire, BNP Paribas a un engagement fort en faveur du développement durable. La banque a été précurseur dès le début des années 80 dans le mécénat d'entreprise, avec la Fondation BNP Paribas soutenant le patrimoine culturel d'hier et de demain, favorisant la recherche médicale….Depuis 15 ans, BNP Paribas est présent dans le micro-crédit et développe son soutien à la microfinance internationale.

Au service d'une clientèle privée exigeante et fortunée, BNP Paribas Wealth Management délivre un conseil personnalisé en ingénierie et en diversification patrimoniale et une gestion adaptée aux besoins de chacun de ses clients en s'appuyant sur une gamme de produits sélectionnés, performants et innovants.

L'Offre Philanthropie de BNP Paribas Wealth Management est une offre de services unique et complète, proposée par une équipe dédiée aux clients grandes fortunes. La constitution d'un projet philanthropique est une démarche très personnelle. Un entretien préliminaire avec un conseiller en Philanthropie permet de diriger les clients vers la solution la plus adaptée à leur situation :
- La Fondation de l'Orangerie pour la Philanthropie Individuelle : une solution simple et efficace pour effectuer des dons. D'envergure internationale, reconnue d'utilité publique en Suisse et en France, abritée par la Fondation de France depuis avril 2008, la Fondation de l'Orangerie a été créée par BNP Paribas Wealth Management pour accueillir les dons de ses clients et les affecter de manière efficace à des projets rigoureux, transparents et originaux. Elle assure la bonne utilisation des fonds versés et fournit des rapports détaillés pendant et à l'issue de la période de mise en œuvre des projets soutenus.
- L'Accompagnement Personnalisé en Philanthropie : une plateforme de services pour un accompagnement sur mesure. Selon la situation et les besoins des clients philanthropes, une large gamme de services peut être souscrite couvrant 4 étapes clés : stratégie, structuration, mise en oeuvre et évaluation.
Press contact(s)
Contact presse :

Céline Castex, + 33 (0)1 42 98 15 91 – celine.castex [at] bnpparibas (dot) com