La banque d'un monde qui change

Sortie du charbon : BNP Paribas accélère son engagement

  • 12.05.2020

Depuis 2011, BNP Paribas s’engage en faveur de la transition énergétique en limitant le financement des énergies fossiles, notamment du secteur du charbon. Alors qu’elle affichait déjà de nouveaux objectifs plus exigeants en 2019, la Banque a décidé d’accélérer son calendrier de sortie de charbon en augmentant le nombre de pays concernés par ces restrictions dès 2030.

BNP Paribas, poursuit également son engagement de mettre fin, à brève échéance, aux relations avec tout client développant de nouvelles capacités de production à base de charbon et n’acceptera plus aucun nouveau client dont la part de production d’électricité à base de charbon est supérieure à 25%.

Les banques ont un rôle majeur à jouer pour accélérer la transition énergétique et écologique.

BNP Paribas a donc engagé, dès 2011, un resserrement des critères de financement pour toutes les activités liées au charbon, tout en accélérant ses financements en faveur des énergies renouvelables.

Des engagements de grande ampleur renforcés

Soucieuse de s’aligner avec les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, la Banque a déjà pris des engagements d’envergure. En 2017, elle a cessé le financement des nouveaux projets de centrales à charbon. La même année, elle a interrompu toutes ses relations commerciales avec des sociétés spécialisées dans l’extraction du gaz de schiste.

Toujours en affirmant cette logique, en 2019, BNP Paribas a annoncé que tous ses clients devraient avoir cessé d’utiliser le charbon dans l’Union Européenne en 2030, et partout ailleurs dans le monde en 2040.

Ces exigences viennent d’être renforcées :


  1. BNP Paribas élargit à la totalité des pays de l’OCDE son objectif de fin en 2030 de l’utilisation du charbon par ses clients producteurs d’électricité.
  2.  Le Groupe poursuivra son engagement de mettre fin, à brève échéance, aux relations avec tout client développant de nouvelles capacités de production à base de charbon.• 
  3. BNP Paribas n’acceptera plus aucun nouveau client dont la part de chiffre d’affaires liée au charbon est supérieure à 25%.
  4.  La mise en œuvre de cette politique conduira rapidement à une réduction de moitié environ du nombre d’entreprises clientes de BNP Paribas recourant au charbon pour une part de leur production en électricité.


Ces décisions augmentent donc le nombre de pays dans lesquels plus aucun client de BNP Paribas ne pourra produire d’électricité à partir de charbon dès 2030. Cette démarche va bien au-delà de la restriction de crédits bancaires : la Banque ne procèdera pas non plus à l’émission d’emprunts obligataires sur les marchés pour le compte de ces entreprises. Depuis 2017, BNP Paribas a également cessé tout mandat de conseil, à l’achat ou à la vente, pour des actifs charbon et ce partout dans le monde.

    Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas, souligne à quel point cet engagement, pragmatique et ambitieux, montre la voie à suivre dans le secteur bancaire :

    "Aujourd’hui, BNP Paribas est la seule banque au monde à avoir pris à la fois une date de sortie du charbon, à ne pas financer les spécialistes du gaz de schiste et des sables bitumineux et à avoir une position de leader sur le financement de projet d’électricité renouvelable".

    Une voie à suivre, ambitieuse et pragmatique

    Un acteur bancaire se doit d’être réaliste et pragmatique. C’est pourquoi la politique ambitieuse du Groupe en matière d’environnement se fera en accompagnant les clients dans une logique de transition. Après examen du portefeuille, il apparaît que la mise en œuvre de cette politique conduira rapidement à une réduction de moitié environ du nombre d’entreprises produisant de l’électricité à partir de charbon clientes de BNP Paribas. Les clients restant en portefeuille sont des entreprises qui sont inscrites dans une trajectoire de sortie du charbon compatible avec les objectifs de l’Accord de Paris, ou que le Groupe estime susceptibles de s’aligner dans les années qui viennent.
    Les équipes de BNP Paribas s’assureront de cet alignement par un dialogue constant avec les clients et prendront au fur et à mesure les décisions nécessaires en conséquence. Les équipes de la Banque poursuivront le dialogue instauré avec leurs clients et réexamineront régulièrement leur portefeuille afin de s’assurer que BNP Paribas reste alignée sur les objectifs des accords de Paris.

    BNP Paribas accélère son calendrier
    de sortie complète du charbon

    Lire le communiqué de presse

    A lire aussi

    Toutes les actualités